Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un véhicule électrique innovant pour soutenir les solutions éco-énergétiques et le transport écologique

Les véhicules ultra-légers présentent plusieurs avantages, mais le fait qu'ils empruntent les mêmes routes que des véhicules plus lourds présente un défi technique complexe en matière de sécurité. Une initiative de l'UE a proposé les technologies requises pour résoudre les problèmes de sécurité.
Un véhicule électrique innovant pour soutenir les solutions éco-énergétiques et le transport écologique
Le projet AMBER-ULV (Automotive mechatronic baseline for electric resilient ultra light vehicle), développé par l'UE, a mis au point une plateforme mécatronique intégrable à différentes architectures de véhicules allant des configurations à deux roues motrices à celles à transmission intégrale. Cette plateforme peut également adopter toute technologie de moteur disponible.

Les partenaires du projet ont conçu un prototype doté de deux batteries. La batterie principale est installée de manière permanente sous les sièges arrière pour la conduite quotidienne. L'autre batterie se trouve au fond du véhicule. Ils ont également conçu et fabriqué un châssis composite hybride en métal présentant des caractéristiques telles qu'une crash box déformable et une structure en tiroir protégeant les batteries. Le châssis relie des poutres de bas de caisse en fibre de carbone à des treillis tubulaires en acier et à des tôles pliées. Les poutres de bas de caisse ont prouvé leur capacité à protéger les occupants et les batteries en cas de choc latéral.

Les chercheurs ont également intégré deux circuits électroniques de gestion directement dans les batteries. La présence des deux batteries évite les craintes liées à la capacité à pouvoir parcourir la distance souhaitée, ou au fait que le véhicule ne disposerait pas d'une quantité d'énergie suffisante pour autoriser une conduite quotidienne ou pour atteindre sa destination.

Les performances du prototype ont été conformes aux objectifs du projet. Les résultats obtenus incluent une vitesse maximale supérieure à 100 km/h, un Nouveau cycle européen de conduite d'environ 228 km, une accélération comprise entre 0 à 70 km/h en 14 s, et une distance de freinage d'urgence de 80 km/h jusqu'à un arrêt complet en 25 m grâce à un freinage par récupération efficace.

Enfin, un véhicule complet a été soumis à différents tests de conduite, notamment de maniabilité, freinage, distance et temps de charge, avec la possibilité d'activer ou désactiver les contrôles et appareils mis au point.

Le projet AMBER-ULV a comblé le fossé entre les quadricycles lourds et les véhicules à passagers en termes de sécurité et de performances tout en maintenant un rapport qualité/prix correct et adapté. Il a également étudié de nouveaux concepts pour remplacer la fibre de carbone par des matériaux composites moins coûteux dans des tâches fonctionnelles critiques telles que la résistance aux collisions. Les résultats du projet pourraient un jour avoir un impact sur la conception et la fabrication des véhicules électriques.

Informations connexes

Thèmes

Transport

Mots-clés

Véhicule électrique, véhicules ultra-légers, AMBER-ULV, base mécatronique pour automobile