Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le transfert de gènes entre poissons-anges sur un récif corallien

Les récifs coralliens sont très différents et abritent plus d'un quart de la vie marine. Des informations sur l'origine et la conservation de cette diversité sont essentielles pour la préservation et la gestion des ressources marines.
Le transfert de gènes entre poissons-anges sur un récif corallien
De nouvelles espèces se créent en présence d'un isolement géographique suivi d'une évolution indépendante. Toutefois, les organismes marins défient cette vision étant donné qu'il n'existe que de rares occasions de séparation géographique malgré une diversité importante.

Le projet FISHSPECIATIONGENOME (Fish speciation and the origin of marine biodiversity: A comparative genomics approach) a tenté de répondre à cette question sur l'origine de cette divergence génétique et la persistance de la spéciation malgré une distribution chevauchante.

Les chercheurs ont étudié les poissons-anges nains à tête jaune (Centropyge spp) dans l'océan Indo-Pacifique tropical, qui présente une distribution en partie chevauchante, et des espèces individuelles qui se distinguent par leur couleur. Pour isoler les signatures génomiques et établir la présence d'un brassage génétique entre les espèces après la spéciation, ils ont utilisé la méthode du séquençage ADN à haut débit RAD.

Des poissons et des échantillons de tissus ont été collectés sur trois sites: trois parents de lignées pures provenant des sites ne comptant qu'une espèce, chacune des espèces parents dans les zones hybrides et chacune des combinaisons hybrides dans les zones hybrides affichant différentes variantes de couleurs.

Sur la base du séquençage RAD, FISHSPECIATIONGENOME a optimisé la procédure de laboratoire propre aux bibliothèques de séquençage ADN. Par ailleurs, les chercheurs ont optimisé la plateforme bio-informatique destinée à l'analyse des caractéristiques génétiques de la population principale. Cela a comporté l'estimation des polymorphismes mononucléotiques et la fréquence des allèles des populations, ainsi que l'analyse de la structure génétique, les modèles d'hybridation et d'introgression, mais aussi les balayages sélectifs, qui représentent un type d'élimination de la variation suite à la fixation des allèles bénéfiques.

Les résultats des recherches ont mis en exergue l'histoire complexe de l'évolution des poissons-anges nains à tête jaune, et révélé les schémas de l'introgression des gènes suite à un brassage génétique des hybrides interspécifiques et d'une espèce parente. Les travaux ont également expliqué la génétique de la variation de couleur. Ils démontrent que les poissons-anges peuvent être utilisés pour étudier les différences de couleur chez d'autres poissons.

Alors que les océans se réchauffent et sont de plus en plus utilisés pour l'aquaculture et le transport, la conservation des espèces, déjà menacées, s'avère d'autant plus importante. La gestion des ressources comporte de vastes conséquences économiques dans le secteur alimentaire, médical, cosmétique et industriel.

Informations connexes

Mots-clés

Récif corallien, conservation, FISHSPECIATIONGENOME, spéciation, poisson-ange