Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

ANGEO2 — Résultat en bref

Project ID: 697678
Pays: France
Domaine: Technologie de l'information et de la communication

Un kit de positionnement pour smartphone destiné aux personnes malvoyantes

Si vous avez déjà utilisé des services web de cartographie pour vous déplacer dans une ville, vous avez probablement constaté que le positionnement fourni est souvent trop imprécis. Navocap, une PME française spécialisée en électronique, a développé une solution combinant une appli et une unité de positionnement, qui devrait apporter une aide précieuse à ceux qui souffrent le plus de ce manque de fiabilité.
Un kit de positionnement pour smartphone destiné aux personnes malvoyantes
Pour les personnes atteintes d'une déficience visuelle ou cognitive et devant évoluer dans un environnement aussi hostile et effrayant qu'une ville surpeuplée, il est vital d'obtenir des informations fiables.

Navocap s'en est rendu compte en 2008, lors de la création de sa filiale Angeo Technology. Par la suite, l'entreprise a reçu le soutien de la société de capital-risque Wiseed et de Telespace Participation, un filiale du CNES. Elle a commercialisé son kit Angeo-Mobile en 2012 afin de fournir aux personnes malvoyantes un positionnement fiable dans les zones à forte densité urbaine. En 2015, elle a obtenu le soutien de l'UE pour le projet ANGEO2, dont l'objectif était d'améliorer le kit ANGEO et de le porter sur les smartphones.

La principale réalisation de Navocap a été de surmonter les limitations du positionnement par GPS grâce à une technologie qui lui est propre. «Les mauvaises performances des autres systèmes sont liées au manque de fiabilité du GPS dans les environnements urbains», explique Edgard Antoine, président de Navocap. «Dans ces environnements, les canyons urbains bloquent ou perturbent souvent les signaux satellite. D'autre part, les algorithmes calculant les itinéraires reposent sur une modélisation des rues en fonction de leur axe. En d'autres termes, si vous vous trouvez sur une avenue qui fait 40 mètres de large, la précision de 5 mètres que vous obtiendrez en général avec un dispositif standard vous obligera à vous aventurer au milieu de la rue. Je l'ai testé personnellement et je ne le recommanderais à personne...»

ANGEO2, qui a été récemment rebaptisé ANGEO-S pour mieux refléter sa nature, se présente sous la forme d'un module pouvant être connecté à toute application de smartphone nécessitant un positionnement fiable. Le module est constitué d'une unité de positionnement fiable, ainsi que d'une appli de navigation nommée Angeo-NAV développée par Navocap et disponible sur App Store.

Edgard Antoine explique comment fonctionne le système: «L'unité de positionnement fiable se connecte au smartphone via Bluetooth et peut être fixée à la ceinture de l'utilisateur. Une télécommande fixée sur le col de la chemise lui permet de garder ses mains libres de tout fardeau et un casque ou un écouteur par conduction osseuse peut compléter le kit dans les environnements particulièrement bruyants. L'utilisateur peut communiquer avec le dispositif en utilisant la synthèse vocale 'Voice Over' d'Apple et son application de reconnaissance dédiée aux utilisateurs malvoyants.»

Pour résoudre les problèmes liés au GPS, l'appareil multiplie les sources d'information d'origine satellitaire en utilisant les données des trois principaux services mondiaux de navigation: GPS, GALILEO et GLONASS. Il recoupe ensuite ces données avec celles d'une unité inertielle capable de déterminer l'existence ou non de plusieurs trajets et compense toute perte du signal satellite.

«En ce qui concerne le calcul d'itinéraires, ANGEO-S utilise un algorithme spécifique qui prend en compte la largeur de la rue, la nécessité d'itinéraires multimodaux (pédestre, bus, tram, métro, etc.) et les préférences personnelles des personnes malvoyantes désirant éviter les grandes artères», explique Edgard Antoine.

À la fin du mois de septembre 2017, Navocap prévoit d'effectuer des essais à l'Institut de la Vision à Paris. Si tout se déroule selon les plans, M. Antoine envisage une mise sur le marché au cours du mois de juin 2018. En attendant, la première génération de kit ANGEO comprenant un récepteur GPS, une unité inertielle et un modem cellulaire est déjà disponible.

«Nous prévoyons deux modes principaux de commercialisation: les associations travaillant avec des personnes non-voyantes et malvoyantes, et des ventes en porte à porte selon un modèle économique similaire à celui d'entreprises comme Tupperware», déclare M. Antoine. «ANGEO-S est une étape majeure pour répondre aux besoins de ces utilisateurs, et nous n'aurions pas pu aller aussi loin sans l'aide de l'Instrument PME», ajoute-t-il.

Mots-clés

ANNGEO-2, ANGEO, ANGEO-S, positionnement, navigation, zones urbaines, aveugles, malvoyants, Navocap, GPS, Galileo, algorithme, smartphone, appli, RPU