Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

ANGELS — Résultat en bref

Project ID: 698530
Pays: Italie
Domaine: Transports et Mobilité

Sécurité accrue pour les opérations d’hélicoptères en mer

Des chercheurs financés par l’UE ont conçu un système permettant de renforcer considérablement la sécurité des opérations d’hélicoptères en mer même dans des conditions de faible visibilité.
Sécurité accrue pour les opérations d’hélicoptères en mer
Une équipe de recherche financée par l’UE a trouvé le moyen d’aider les hélicoptères à s’approcher et atterrir sur des plateformes pétrolières, des parcs éoliens ou d’autres endroits éloignés en mer en toute sécurité, même dans des conditions de mauvaise visibilité. Le projet ANGELS, piloté par la jeune pousse italienne PALU et les ingénieurs en électronique aérospatiale de BLU Electronic, a conçu et mis à l’essai un nouveau système de guidage, basé sur la surveillance dépendante automatique en mode diffusion ou technologie ADS-B (Automatic dependent surveillance-broadcast), qui est à la fois peu coûteux et facile à utiliser.

Les hélicoptères assurent un service essentiel aux parcs éoliens et plateformes pétrolières et gazières situés en mer, car ils livrent des approvisionnements urgents, transportent les équipes qui ont terminé leur mission et évacuent le personnel en cas d’urgence médicale. Mais, lorsque les conditions météorologiques ou la visibilité sont mauvaises, ces appareils sont souvent cloués au sol.

«Un hélicoptère ne peut décoller ni atterrir si les conditions de visibilité autour d’une hélisurface offshore sont mauvaises», explique Beatrice Branca, responsable communication à PALU. «La question cruciale à laquelle nous tentons de répondre est l’absence de systèmes d’atterrissage capables de satisfaire aux règles de sécurité pour les opérations d’hélicoptères.»

D’après le rapport d’analyse de la sécurité de 2010 de l’EHEST commandité par l’Agence européenne de la sécurité aérienne, plus de 45 % des accidents d’hélicoptères sont dus à des conditions météorologiques défavorables ou à une mauvaise visibilité, et 33 % des accidents surviennent lors de l’approche ou de l’atterrissage.

Renforcer la connaissance de la situation

Le système ANGELS exploite le potentiel de la technologie ADS-B pour augmenter considérablement la sécurité des hélicoptères en vol en renforçant la connaissance de la situation du pilote. «Grâce à notre application, le pilote peut visualiser les informations sur la position de l’hélicoptère, notamment son alignement avec la trajectoire d’approche appropriée et la distance par rapport à l’hélisurface, ainsi que la force et la direction du vent sur l’hélisurface», explique Mme Branca.

Le système transmet des données en temps réel et a recours à un algorithme spécial pour proposer la meilleure trajectoire de vol et assurer un guidage vertical et latéral précis dont un hélicoptère a besoin pour s’approcher et atterrir en toute sécurité sur une hélisurface, en particulier dans des conditions de faible visibilité ou lorsque des obstacles tels que des grappes d’éoliennes viennent compliquer la trajectoire de vol.

Ce système se compose d’une station au sol, constituée d’une armoire compacte de 20 kilogrammes contenant l’émetteur-récepteur ADS-B, le processeur et l’alimentation électrique, qui est installée sur l’hélisurface, et d’une application pour iPad utilisée par le pilote depuis le cockpit.

Premier vol d’essai

Une fois le prototype mis au point, l’équipe d’ANGELS a procédé aux premiers essais du système au début de 2016, commençant par des simulations et des vols de drone avant d’effectuer le premier vol d’essai officiel en septembre 2017. Ce système a été utilisé pour guider l’atterrissage d’un hélicoptère EC-135 P2+ sur une hélisurface du parc éolien offshore au large de l’île de Borkum dans le nord-ouest de l’Allemagne. «Il a fonctionné exactement comme prévu, et le pilote est parvenu à suivre la trajectoire de vol et à atterrir sur la plateforme», précise Mme Branca.

D’après Mme Branca, les produits mis au point par ANGELS pourraient s’adresser aux exploitants de plateformes pétrolières et gazières et de parcs éoliens. Cependant, les fournisseurs de services médicaux d’urgence par hélicoptère (SMUH) ont également manifesté un grand intérêt pour cette technologie. L’équipe du projet est à présent à la recherche de financement pour adapter et développer le système pour une utilisation spécifique par les SMUH.

Mots-clés

ANGELS, sécurité des hélicoptères, approche et atterrissage, technologie ADS-B, opérations d’hélicoptères en mer