Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

RGH2 OSOD system — Résultat en bref

Project ID: 774512
Pays: Autriche
Domaine: Énergie

Nouvelle technologie de production propre d’hydrogène

La lutte contre la pollution atmosphérique nécessite la réduction des émissions de gaz à effet de serre nuisibles ainsi que la transition de combustibles fossiles vers des formes d’énergie renouvelables et respectueuses de l’environnement. L’hydrogène peut devenir ce vecteur énergétique propre et durable pour notre société.
Nouvelle technologie de production propre d’hydrogène
Les piles à combustibles enrichies en hydrogène assurent un mécanisme efficace et propre de conversion énergétique. Mais l’hydrogène est actuellement produit dans de grandes centrales électriques centralisées avec des combustibles fossiles, ce qui le disqualifie en tant que source d’énergie propre.

Les grandes centrales ne sont pas non plus suffisamment adaptées aux systèmes décentralisés, ce qui contraint l’hydrogène à être transporté par camion ou par gazoducs sur de longues distances. De plus, ces aspects consomment des quantités énormes d’énergie ou requièrent des investissements financiers importants, ce qui rend la production d’hydrogène coûteuse et entrave son utilisation généralisée en tant que source d’énergie propre.

Pour remédier à ce problème, le projet RGH2 OSOD system financé par l’UE a proposé de concevoir un générateur d’hydrogène compact sur site à la demande (OSOD), basé sur une technologie de procédé en une seule étape révolutionnaire. «Notre objectif est de faire de l’hydrogène la source d’énergie propre la plus importante en Europe, par le déploiement d’une nouvelle technologie de production et de stockage d’hydrogène», explique M. Uwe Strohmeyer, coordinateur du projet.

Technologie innovante pour une production d’hydrogène propre

Le RGH2 OSOD system intègre dans une seule unité un générateur d’hydrogène et un dispositif de stockage, permettant ainsi la distribution locale d’hydrogène. Le dispositif utilise des hydrocarbures, tels que le biogaz, la biomasse ou le gaz naturel, qui sont chauffés et mélangés à de la vapeur pour produire de l’hydrogène extrêmement pur, ce qui évite le recours à des procédures de purification supplémentaires.

L’hydrogène est stocké en toute sécurité dans un matériau non gazeux et est fourni sur demande sous forme de combustible dans les stations-service à hydrogène ou bien utilisé pour produire de la chaleur et de l’électricité. Mais l’important c’est que le système OSOD est adaptable et peut être configuré de manière à répondre à toutes les exigences, des plus petits taux d’alimentation aux grandes unités, afin de correspondre aux besoins individuels. Ce qui signifie que c’est une solution qui convient tant aux processus industriels qu’aux piles à combustibles des véhicules électriques.

Une autre fonction non moins importante permet au système de passer en mode veille lorsque la demande est faible et de reprendre la production en temps utile. De plus, le système OSOD permet d’éviter le transport coûteux et dangereux de l’hydrogène depuis des sites de production centralisés vers les consommateurs.

L’avenir de la technologie

«Notre priorité est de mettre en place des systèmes qui ne génèrent pas de pollution atmosphérique ni d’émissions ou qui entraînent considérablement peu d’émissions, pour un monde meilleur», déclare Strohmeyer. Les chercheurs sont prêts à construire la centrale prototype du système OSOD, suivant un plan d’affaires et la consolidation du marché. Parallèlement, ils continueront d’optimiser les paramètres opérationnels et d’augmenter l’utilisation de matières de base renouvelables tout en évaluant les performances et l’efficacité du système.

Une infrastructure dans le domaine des énergies renouvelables qui repose sur l’hydrogène renouvelable est entièrement soutenue par un réseau de communication avec les clients, les fournisseurs et les partenaires de recherche potentiels. Une intégration réussie de piles à combustibles dans les applications fixes et mobiles devrait donner un coup de fouet au marché des sources d’énergie propre telles que l’hydrogène. «Nous sommes convaincus qu’il existe déjà une réelle opportunité commerciale pour le système OSOD dans différents domaines de l’industrie», souligne Strohmeyer. Mais ce système contribuera surtout à limiter l’influence anthropique sur le changement climatique et neutraliser les effets du réchauffement planétaire causé par l’activité humaine.

Mots-clés

RGH2 OSOD system, hydrogène, énergie, combustibles fossiles, biogaz