Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

Hadza communication — Résultat en bref

Project ID: 657937
Financé au titre de: H2020-EU.1.3.2.
Pays: Pays-Bas
Domaine: Société, Recherche fondamentale

L’effet de la culture sur le développement de la communication des nourrissons

Une recherche financée par l’UE a permis de développer la compréhension du développement de la communication chez les enfants chasseurs-cueilleurs – un domaine sous-étudié de la recherche scientifique.
L’effet de la culture sur le développement de la communication des nourrissons
La tribu des Hadza de Tanzanie représente une communauté culturelle particulièrement intéressante, vivant dans des conditions similaires à celles de nos ancêtres. Le projet «Hadza communication» a adopté une approche interdisciplinaire pour étudier les interactions verbales et non verbales des nourrissons avec leur environnement social.

Innover dans les études anthropologiques modernes

«Nous avons développé un dispositif miniaturisé de collecte de données, l’enregistreur d’interaction multimodal pour enfants (MIRC pour multi-modal interaction recorder for children), qui a servi à récolter des données physiologiques (rythme cardiaque), des enregistrements audio et des relevés de distance entre les principaux aidants familiaux et le nourrisson», précise la Dr Monika Abels, chargée de recherche du projet. Les nourrisson portaient le dispositif pendant de longues périodes, sans que celui-ci gêne leurs activités quotidiennes.

«À notre connaissance, il s’agit du premier dispositif combinant ces flux de données», déclare la Dr Abels. Il est innovant en ce sens qu’il n’est pas influencé par les préjugés et la fatigue de l’observateur. La mesure automatique des distances offre une alternative intéressante à l’approche traditionnelle de l’observation des distances généralement utilisée par les anthropologues.

Fil conducteur dans le développement de la communication au fil des âges

La recherche a révélé que les nourrissons chez les Hadza ont les mêmes interactions que les nourrisson issus d’autres communautés été décrites plus en détail. La Dr Abels cite un exemple: «Les gestes les plus fréquents qu’ils produisent sont montrer/offrir, désigner, demander et prends-moi. Cette découverte essentielle «semble renforcer l’idée que ces gestes peuvent faire partie d’un répertoire gestuel humain universel.»

D’autres découvertes importantes montrent que l’état d’un nourrisson dépend de ses interactions – «Par exemple, les nourrissons font plus fréquemment les gestes demander et prends-moi quand ils sont angoissés que quand ils ne le sont pas et, de la même façon, les aidants familiaux produisent davantage de gestes d’offre et d’approche.»

La Dr Abels note encore que le langage utilisé pour s’adresser aux nourrissons varie selon les moyens de subsistance des camps où ils résident. On relève ainsi des différences prononcées entre les nourrissons des camps éloignés et ceux en transition ou dépendant du tourisme. Dans ce dernier cas, les nourrissons entendent plus souvent l'usage de l'impératif que du vocatif. «Alors que l'impératif peut aider les nourrissons à participer aux activités de leurs partenaires d’interaction, il peut également être compris comme un marqueur de relations hiérarchiques qui ne caractérise pas les communautés de chasseurs-cueilleurs, traditionnelles et égalitaires.»

La conclusion la plus importante du projet est que la société des Hadza change alors que la base de son mode de vie disparaît – un phénomène avéré pour les communautés de chasseurs-cueilleurs en général. Ceci a des conséquences considérables sur les expériences et le développement des enfants, y compris leur communication.

Communiquer les principales découvertes sur… la communication

Le dispositif MIRC a été présenté lors de la réunion biennale du SRCD de 2017 à Austin, au Texas. Les résultats obtenus à ce jour ont également été présentés lors du «14e Congrès international pour l’étude de la langue de l’enfant» à Lyon, en France, et lors de l’atelier «Many Paths to Language (MPaL)», organisé à Nimègue, aux Pays-Bas. Une autre présentation est prévue à la Conférence Evolang XII à Toruń, en Pologne, en avril 2018.

D’autres activités de diffusion comprennent la présentation du travail du projet à la communauté Hadza, la collaboration avec une infirmière au service de la communauté et la coopération avec l’Institut national tanzanien pour la recherche médicale qui influence les décisions politiques du pays. En Europe, Hadza communication a présenté ses travaux aux membres intéressés du public au cabinet d’une sage-femme et prévoit des activités similaires dans un avenir proche.

Bien que le projet soit officiellement terminé, la Dr Abels envisage d’utiliser le MIRC pour collecter des données dans d’autres communautés culturelles afin de comparer les caractéristiques entre les cultures. «Des film d’archives tournés au sein de plusieurs communautés et sur une période de plusieurs décennies peuvent permettre de savoir si le modèle de moyens de subsistance et de langage des nourrissons observé chez les Hadza se retrouve dans d'autres communautés." conclut la Dr Abels.

Informations connexes

Mots-clés

Hadza communication, nourrissons, Hadza, chasseur-cueilleur, langage, culture, développement de la communication, société