Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

METALLICA — Résultat en bref

Project ID: 781060
Pays: Autriche
Domaine: Technologies industrielles

Stratégie zéro déchets pour le recyclage des équipements électroniques

Selon les prévisions, les équipements électroniques devraient générer plus de 12 millions de tonnes de déchets dans l’UE d’ici 2020. Le projet METALLICA a été mis en place pour profiter de cette situation en développant un processus métallurgique innovant qui réduirait l’empreinte carbonique et les risques pour la santé et améliorerait l’efficacité des ressources.
Stratégie zéro déchets pour le recyclage des équipements électroniques
Il existe une gamme large et complexe de matériaux et de composants traités dans le cadre des mesures relatives aux déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). Étant donné que certains de ces déchets sont dangereux, leur traitement inapproprié peut entraîner des risques pour l’environnement et la santé.

Dans le même temps, l’électronique moderne utilise des ressources coûteuses et rares, telles que les métaux précieux, qui sont actuellement en grande partie perdus au cours des processus de traitement des déchets tels que l’incinération, la mise en décharge ou l’exportation.

Le projet METALLICA financé par l’UE a mis au point une technologie de traitement qui combine des fours de fusion innovants et des procédés de séparation et d’affinage, ainsi qu’un procédé métallurgique adapté aux clients. En général, cette solution de traitement des déchets augmente l’efficacité et couvre les émissions dangereuses générées. Elle permet également de récupérer des métaux précieux et génère sa propre énergie électrique.

Récupération de métaux purs des déchets électroniques

Le traitement des métaux non ferreux dans le cadre du recyclage des DEEE est étroitement lié à la métallurgie du cuivre où les circuits imprimés et les matières premières secondaires similaires sont dilués avec d’autres déchets métalliques et/ou métaux primaires.

Comme le résume le Dr Stefan Konetschnik, coordinateur du projet METALLICA, le problème réside dans le fait que «le traitement inapproprié entraîne des émissions de substances dangereuses, telles que les halogénures, les métaux lourds, les dioxines ou les oxydes nitriques. Non seulement le traitement devient plus difficile, mais la teneur baisse également, ce qui rend les mesures de recyclage plus compliquées.»

La solution METALLICA développée par UrbanGold comprend un four de fusion innovant qui peut traiter jusqu’à 100 % des concentrés des déchets électroniques, évitant ainsi le besoin de dilution. Cela est possible grâce à la technologie d’injection et de refroidissement spéciale dont sont équipés les fours de fusion et à l’attention spéciale accordée à l’épuration des effluents gazeux. Le processus est capable de récupérer des métaux de base et précieux avec les matières premières critiques conformément aux normes environnementales européennes.

Les résultats de l’analyse préliminaire du marché ont rassuré le Dr Konetschnik qui explique: «Notre recherche montre que l’Europe dispose de l’infrastructure de collecte et de traitement la plus avancée au monde et nous sommes convaincus que notre technologie constitue l’étape suivante pour augmenter encore les taux de recyclage tout en réduisant la mise en décharge et l’incinération des déchets.

Un système environnemental de pointe à échelle industrielle

L’idée fausse que les déchets électroniques sont synonymes de circuits imprimés persiste toujours, mais étant donné que ceux-ci ne représentent que 5 % de l’ensemble des déchets électroniques, le marché disponible est considérable et croît rapidement en raison du caractère de plus en plus jetable de l’électronique grand public, telle que les téléviseurs, les téléphones et les réfrigérateurs.

La technologie METALLICA offre la possibilité d’augmenter le taux de recyclage des déchets électroniques, contribuant ainsi à l’économie circulaire dirigée par souci de viabilité. Comme le résume le Dr Konetschnik: «Au lieu d’exporter des déchets et d’importer des matières premières, nous pouvons mieux exploiter nos propres ressources recyclées. Cette stratégie presque zéro déchets apportera aux citoyens européens non seulement des avantages en matière de santé et d’environnement, mais contribuera également à la création d’emplois grâce à la construction et à la mise en service de notre site.»

Actuellement, l’équipe se concentre sur la mise sur le marché de cette technologie. Le premier site UrbanGold a déjà été vendu et entrera en service fin 2018, en dehors de l’Europe. L’étape suivante consiste à former un consortium afin d’ouvrir le premier site complet en Europe centrale.

Mots-clés

METALLICA, déchets électroniques, économie circulaire, viabilité, métaux précieux, incinération, mise en décharge, risque, émissions, fusion