Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Mobilisation efficace du bois dans une approche ascendante

L’enjeu est de taille pour une mobilisation plus durable et efficace des ressources forestières européennes. Grâce à des projets pilotes régionaux et à une plateforme d’échange d’informations et de bonnes pratiques, les partenaires du projet SIMWOOD espèrent un effet boule de neige.
Mobilisation efficace du bois dans une approche ascendante
Les 117 millions d’hectares de forêt d’Europe sont partagés entre une multitude de propriétaires et la mobilisation efficace de ces ressources est appelée à devenir de plus en plus difficile face au changement climatique et à la demande croissante de bois.

Le marché du bois est connu pour sa complexité et son manque de transparence, et les initiatives visant à augmenter durablement la mobilisation du bois n’ont jusqu’à présent pas réussi à engager les parties prenantes sur l’ensemble de la chaîne de valeur. La conséquence de ce manque de vision commune est révélée par les travaux de modélisation menés dans le cadre du projet SIMWOOD: sur 11 régions européennes modèles représentant 7,8 millions d’hectares, seuls 53,6 millions de m3 sont exploités alors que le potentiel théorique représente 17,2 millions de m3 supplémentaires. Environ 4 % de ce bois supplémentaire est considéré comme facilement mobilisable et 26 % pourrait être mis à disposition avec un effort «moyen».

«Les prévisions pour le secteur prévoient une augmentation substantielle de la demande de bois au cours des prochaines décennies», déclare Roland Schreiber, coordinateur du projet pour le compte du ministère bavarois de l’alimentation, de l’agriculture et des forêts. «Les utilisateurs solides ne cessent de croître tandis que de nouvelles utilisations chimiques du bois apparaissent et prennent de l’ampleur. La plus forte augmentation de la demande concernera toutefois le bois-énergie qui jouera un rôle essentiel dans l’approvisionnement futur en énergie renouvelable de l’Europe et dans la réalisation des objectifs de protection du climat.»

En d’autres termes, la pénurie est à l’ordre du jour et seuls des changements structurels dynamiques peuvent stabiliser et sécuriser l’offre.

Commencer petit, voir grand

C’est ici que SIMWOOD entre en jeu. Au cours des quatre dernières années, le projet a apporté deux contributions majeures à la mobilisation durable et innovante du bois en Europe. Tout d’abord, le projet a créé le SIMWOOD Information System – une plateforme en ligne qui englobe une base de connaissances sur les obstacles à la mobilisation du bois et les mesures pour les surmonter; des cartes et des graphiques montrant les initiatives de mobilisation du bois; un outil interactif pour évaluer les résultats des exercices de modélisation; et un fil d’actualité sur les dernières tendances en matière de mobilisation de la biomasse.

Le projet a vu ses PME partenaires s’engager dans des projets pilotes mettant en évidence l’utilisation ciblée de la forêt et ses impacts tangibles sur les économies rurales. Ceux-ci comprennent la campagne de marketing «Grown in Britain»; de petits projets de mobilisation des forêts en Angleterre et en Écosse; et des actions de sensibilisation auprès des sociétés forestières françaises opérant sur des sols sensibles.

«Apprendre de ses pairs dans ces régions génère déjà des avantages qui devraient renforcer le secteur forestier. Des initiatives à petite échelle tenant compte des conditions locales et des barrières spécifiques rencontrées par les propriétaires et les entrepreneurs peuvent accroître la mobilisation du bois, et la prochaine étape consisterait à promouvoir et à déployer les initiatives les plus fructueuses à plus grande échelle», explique M. Schreiber.

Dans leur rapport final, les partenaires du projet déclarent qu’ils «considèrent que les leçons apprises lors du développement et de la mise en œuvre de notre projet, et les changements et réalisations démontrés par les parties prenantes avec lesquelles nous avons collaboré seront utiles à une communauté plus large de facilitateurs de mobilisation du bois dans toute l’Europe.» Le système d’information SIMWOOD devrait continuer à se développer afin de rendre cette mobilisation la plus large possible.

Entre-temps, les travaux sur la modélisation du potentiel de mobilisation du bois seront publiés en 2018 ou 2019. «Ce travail a montré à quel point il est difficile de quantifier cet élément important de la bioéconomie européenne et permettra, espérons-le, de fournir des données de meilleure qualité et plus cohérentes sur ce sujet», explique M. Schreiber.

La plupart des équipes associées aux projets pilotes de SIMWOOD continueront à mettre en œuvre les initiatives du projet et à les déployer à plus grande échelle. En Angleterre et en Écosse, par exemple, des projets visant à mettre en œuvre les conclusions du projet SIMWOOD et à mettre ses résultats à la disposition d’un groupe plus large d’acteurs du secteur forestier ont déjà été lancés.

Informations connexes

Mots-clés

SIMWOOD, forêts, bois, Europe, mobilisation du bois, foresterie, marché du bois, système d’information