Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

HERON — Résultat en bref

Project ID: 649690
Financé au titre de: H2020-EU.3.3.6.
Pays: Grèce
Domaine: Technologies industrielles, Énergie

Quantifier les obstacles à l’efficacité énergétique pour améliorer l’élaboration des politiques

Des chercheurs de l’UE sont parvenus à identifier les facteurs qui empêchent les individus d'adhérer à l’efficacité énergétique. Un nouvel outil intègre ces barrières dans différents modèles de scénarios de demande énergétique future pour permettre aux décideurs d’optimiser leurs politiques et de surmonter cette difficulté majeure.
Quantifier les obstacles à l’efficacité énergétique pour améliorer l’élaboration des politiques
L’Europe s’efforce de concevoir des politiques qui encouragent l’efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment, mais de nombreuses barrières — comme le manque de fonds ou la peur de la technologie — peuvent encore compromettre l’adoption de ces politiques.

Le projet HERON, financé par l’UE, a identifié les principales barrières sociales, culturelles, éducatives, économiques et institutionnelles qui freinent l’adhésion à l’efficacité énergétique, tant dans le secteur de la construction que dans celui des transports. L’équipe a ensuite élaboré des politiques d’efficacité énergétique efficientes qui devraient permettre de dépasser ces barrières. «Le projet HERON a mené des études de cas sur l’efficacité énergétique dans sept pays européens pour aider les décideurs politiques à élaborer et à contrôler les stratégies mises en œuvre dans ce domaine», explique le professeur Dimitrios Mavrakis, coordinateur du projet.

De nouveaux outils logiciels qui contribuent à l'élaboration des politiques d’efficacité énergétique

Les chercheurs ont mis au point plusieurs scénarios énergétiques pour la Bulgarie, l’Estonie, la France, l’Allemagne, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, la Serbie, l’Espagne et le Royaume-Uni. Ils ont inclus des scénarios de continuité, des scénarios ne tenant pas compte des barrières comportementales, d’autres incluant les effets de ces barrières, et un meilleur scénario basé sur des politiques adaptées en réponse aux barrières comportementales identifiées.

Plus concrètement, «l’outil d’aide à la décision (DST pour Decision Support Tool) HERON calcule l’impact des barrières comportementales sur les pilotes d'entrée, c'est-à-dire les technologies et les politiques, ainsi que les scénarios d’efficacité énergétique désirés», explique le professeur Mavrakis. L’outil, conçu par le Centre de politique énergétique et de développement de l’Université nationale et capodistrienne d’Athènes, a été évalué par deux groupes indépendants d’évaluateurs européens qui ont jugé qu’il s’agissait d’une solution innovante et efficace pour identifier et surmonter les barrières à l’efficacité énergétique.

Le résultat de la recherche menée par le projet HERON est une nouvelle méthodologie intégrée qui repose sur HERON DST. Cette méthodologie révèle ce qui empêche les utilisateurs finaux d’adopter les politiques mises en place en matière d’efficacité énergétique. Selon le professeur Mavrakis: «Cela permet aux décideurs politiques de mettre à jour et d'affiner leurs politiques, et finalement d’élaborer les meilleures recommandations.»

Les principaux obstacles à l’efficacité énergétique

Il est intéressant de noter que quatre obstacles clés ressortent des sept études de cas. «La difficulté de changement des habitudes des personnes en matière d’efficacité énergétique d’une part et la méfiance vis-à-vis des technologies et des contractants de l’autre constituaient les deux barrières culturelles», révèle le professeur Mavrakis.

Il a également souligné la barrière sociale clé que représente la situation socio-économique défavorisée des utilisateurs des bâtiments. La barrière éducative principale est représentée par «la méconnaissance et la non-reconnaissance du potentiel d’économies et/ou le manque d’informations sur les technologies correspondantes».

Soutien aux niveaux local, régional et national

Grâce à HERON DST, les décideurs à tous les niveaux de gouvernement — local, régional et national — peuvent identifier la combinaison de politiques optimale. «L’outil d’aide à la décision HERON contribue à transformer les barrières comportementales des utilisateurs finaux en facteurs ayant un impact sur les pilotes et les cibles de l’efficacité énergétique», remarque le professeur Mavrakis. «Il fournit un cadre aux décideurs politiques de tous les pays de l’UE pour adopter la combinaison de politiques la plus efficace afin de surmonter les barrières comportementales», conclut-il.

L'équipe cherche actuellement comment appliquer les résultats du projet à d’autres domaines comme les secteurs du pétrole et du gaz naturel, et envisage des scénarios développés à l’aide d’autres modèles énergétiques. De cette façon, l’impact positif sur l’environnement européen et le bien-être de ses citoyens, ainsi que sur les réductions de coûts, pourrait être considérable.

Informations connexes

Mots-clés

HERON, efficacité énergétique, transport, construction, élaboration de la politique