Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

HERON — Résultat en bref

Project ID: 649690
Financé au titre de: H2020-EU.3.3.6.
Pays: Grèce
Domaine: Énergie, Transport, Environnement

Une politique mieux élaborée pour gagner en efficacité énergétique

Des études de cas dans sept pays européens ont déterminé pourquoi la société tarde tant à adopter l’efficacité énergétique. Un nouvel outil d’identification des obstacles et d’évaluation de leur impact aidera les décideurs politiques à surmonter ce défi.
Une politique mieux élaborée pour gagner en efficacité énergétique
L’efficacité énergétique dans les secteurs du bâtiment et des transports est devenue une priorité pour les économies partout dans le monde, en particulier face aux pressions sur le climat et l’environnement. Bien que l’Europe déploie des efforts à cet égard en élaborant des politiques qui encouragent l’efficacité énergétique dans ces deux secteurs, il existe toujours de nombreux obstacles, en commençant par le manque de fonds et en terminant par la crainte vis-à-vis de la technologie, qui compromettent l’adoption de ces politiques.

Nouvel outil logiciel pour l’élaboration de la politique en matière d’efficacité énergétique

Le projet HERON financé par l’UE a travaillé sur la promotion du développement de politiques d’efficacité énergétique efficaces dans les secteurs du bâtiment et des transports afin de surmonter ces obstacles. «Le projet HERON a mené des études de cas sur l’efficacité énergétique dans sept pays européens pour aider les décideurs politiques à élaborer et à contrôler les politiques en matière d’efficacité énergétique», explique le professeur Dimitrios Mavrakis, coordinateur du projet.

L’équipe du projet a réalisé une recherche approfondie, couvrant l’Allemagne, la Bulgarie, l’Estonie, la Grèce, l’Italie, le Royaume-Uni et la Serbie, qui a permis de concevoir un outil innovant dont la fonction est d’identifier les obstacles qui gênent l’adoption des politiques et des technologies en matière d’efficacité énergétique. Plus concrètement, «l’outil de soutien aux décisions HERON (HERON Decision Support Tool) calcule l’impact des barrières comportementales sur les pilotes d’entrée, p.ex. les technologies et les politiques, ainsi que les scénarios d’efficacité énergétique désirés», explique le professeur Mavrakis.

L’outil, qui a été conçu par le Centre de politique énergétique et de développement (KEPA) de l’Université nationale et capodistrienne d’Athènes, a été évalué par deux groupes indépendants d’évaluateurs européens qui ont jugé que c’était une solution innovante et efficace pour identifier et faire face aux obstacles liés à l’efficacité énergétique.

Le résultat final de la recherche menée par le projet HERON est une nouvelle méthodologie intégrée qui repose sur l’outil de soutien aux décisions HERON. Cette méthodologie permet aux décideurs politiques de comprendre ce qui empêche les utilisateurs finaux d’adopter les politiques en matière d’efficacité énergétique. «Les décideurs politiques peuvent ainsi actualiser et perfectionner les politiques et, enfin, créer des recommandations optimales», déclare le professeur Mavrakis.

Identification des obstacles majeurs

Il est intéressant de noter que quatre obstacles clés dans le secteur du bâtiment ressortent des sept études de cas. «La difficulté de changement des habitudes des personnes en matière d’efficacité énergétique d’une part et la méfiance vis-à-vis des technologies et des contractants de l’autre constituaient les deux barrières culturelles», révèle le professeur Mavrakis. Il a également souligné la barrière sociale clé que représente la situation socio-économique défavorisée des utilisateurs des bâtiments. Parallèlement, la barrière éducative clé est représentée par «la méconnaissance et la non-reconnaissance du potentiel d’économies et/ou le manque d’informations sur les technologies correspondantes».

En ce qui concerne les transports, l’équipe du projet a établi que la conduite, y compris la possession et l’utilisation d’une voiture, représentait la barrière culturelle la plus importante à la promotion de l’efficacité énergétique. «Il existe également des barrières économiques dans les transports, telles que le manque de fonds et les incitations financières limitées pour les nouveaux véhicules combinés à des mesures fiscales de soutien à l’efficacité énergétique faibles ou nulles», ajoute le professeur Mavrakis. L’investissement limité dans l’infrastructure routière, ferroviaire et dans les pistes cyclables des transports en commun constitue un autre obstacle économique important.

Soutien aux niveaux local, régional et national

«Outre la possibilité de connaître les barrières générales clés dans les pays où les études de cas ont été menées, les décideurs politiques européens peuvent mettre à l’épreuve ces barrières spécifiques dans leurs propres régions et pays, et établir de meilleures politiques pour dépasser ces obstacles», remarque le professeur Mavrakis. «L’outil innovant de soutien aux décisions HERON aide à transformer les barrières comportementales des utilisateurs finaux en des facteurs qui ont un impact sur les pilotes et les cibles de l’efficacité énergétique. La nouvelle méthodologie développée permet ainsi d’adopter de meilleures politiques en matière d’efficacité énergétique en intégrant les barrières comportementales dans les analyses à caractère prospectif. Ce qui représente une voie pour les décideurs politiques dans tous les pays de l’UE afin d’adopter une combinaison optimale de mesures politiques pour surmonter les barrières comportementales nationales», affirme-t-il.

Les décideurs politiques à tous les niveaux des pouvoirs publics (local, régional, national) disposent désormais d’un excellent point de départ pour identifier les obstacles et pouvoir améliorer l’efficacité énergétique et établir de meilleures politiques. L’impact positif sur le bien-être des citoyens et de l’environnement ainsi que sur les économies de coûts peut s’avérer considérable.

Mots-clés

HERON, efficacité énergétique, transport, construction, élaboration de la politique