Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ASSET — Résultat en bref

Project ID: 612236
Financé au titre de: FP7-SIS
Pays: France
Domaine: Santé, Société

Se préparer aux pandémies et aux épidémies en Europe

L’initiative ASSET a amélioré la communication des risques en Europe afin de gérer les urgences liées aux maladies contagieuses qui constituent de graves menaces pour la santé publique. Parmi ces urgences figurent la pandémie de grippe A (H1N1), l’épidémie du virus Ebola en Afrique de l’Ouest, le virus Zika et les foyers actuels de rougeole dans l’ensemble de l’Europe.
Se préparer aux pandémies et aux épidémies en Europe
Lorsqu’une maladie affecte la santé publique, les vastes plans d’intervention bien structurés mis en place par les gouvernements ne suffisent pas toujours, à l’image de la pandémie de grippe de 2009. La situation est en effet bien plus complexe, car il est nécessaire de corriger la perception des risques encourus en adoptant une communication bilatérale avec le public ainsi qu’avec les acteurs et parties prenantes concernés.

Souvent, des questions culturelles et éthiques liées à la stigmatisation peuvent avoir un effet considérable sur la propagation d’une maladie. Afin de créer une société plus résiliente qui peut faire face à ces situations d’urgence, les personnes chargées de sensibiliser le public doivent l’aider à mieux comprendre la problématique de santé donnée.

L’initiative ASSET, financée par l’UE, a mis au point des plans d’action ainsi que des outils pour améliorer la communication liée à la gestion des crises sanitaires. Globalement, l’objectif du projet visait à améliorer la préparation et la réponse aux urgences sanitaires.

ASSET entendait principalement engager différentes parties prenantes afin d’explorer les aspects critiques des questions de la «science dans la société», tels que la gouvernance, les questions scientifiques non résolues et l’enseignement scientifique, l’éthique, le genre et l’inclusion, pour parvenir à un cadre de recherche et d’innovation responsable. «Notre objectif était de promouvoir des approches durables et efficaces pour relever les principaux défis posés par la gestion des pandémies et des urgences mondiales dans différents pays d’Europe», explique Mme Eva Benelli, responsable de la diffusion et de la communication du projet.

Des consultations citoyennes

ASSET a consulté les citoyens dans huit pays d'Europe (Bulgarie, Danemark, France, Irlande, Italie, Roumanie, Norvège et Suisse), en les invitant à participer à des discussions sur leur préparation et leur réponse en cas d’apparition de maladies, d’épidémies et de pandémies. En plus de ces initiatives nationales, d’autres activités, telles que des ateliers et des conférences au niveau local, ont été organisées pour promouvoir la portée du projet ASSET.

En outre, des moyens virtuels, comme un site web, la participation sur les réseaux sociaux, des bulletins et des lettres d'information ont servi à souligner l’importance d’une bonne compréhension des risques liés aux différentes urgences sanitaires et à attirer l’attention des décideurs politiques sur les questions de «science dans la société». Les citoyens étaient globalement très satisfaits de leur implication dans le processus, et ont fourni des points de vue qui incitent à la réflexion, y compris en ce qui concerne l’approvisionnement prioritaire de médicaments durant une pandémie.

ASSET s’est intéressé à la mise en place d’approches et d’un langage communs, qui ont également été présentés au Parlement européen. Parallèlement, ASSET a consacré une section de son site web au transfert de connaissances des bonnes pratiques afin qu’elles soient largement adoptées.

Les orientations futures pour gérer les épidémies

Les études menées dans le cadre d’ASSET ont démontré que les enseignements tirés des précédentes épidémies sont difficilement mis en pratique, notamment en ce qui concerne l’importance de l’engagement de la société sur les questions éthiques et de genre et le développement de la communication des risques. Dans un rapport sur l’éthique, la loi et le droit fondamental, ASSET a mis en avant les principales valeurs des droits de l’homme qui doivent être prises en considération même en cas d’urgence. Le projet a également abordé la menace du bioterrorisme et le besoin de transparence et de mesures soigneusement conçues pour faire face aux crises.

Durant quatre ans, le projet ASSET a proposé une vaste gamme d’outils destinés à favoriser les processus de participation et de communication parmi les acteurs de la société (public, autorités sanitaires, parties prenantes, experts, médias) dans l’élaboration des futurs plans de préparation. Un langage commun étant difficile à établir entre les acteurs disposant de différents parcours scientifiques et professionnels, ASSET est parvenu à transférer des informations importantes grâce à la contribution du public aux domaines scientifiques concernés.

En ce qui concerne l’avenir, la coordinatrice scientifique Valentina Possenti, chercheuse à l’Institut supérieur italien de la santé, espère que «les États membres de l’UE aborderont les questions complexes liées à la préparation et à la réponse, telles que la vaccination obligatoire, conformément aux points de vue des différentes parties adoptés au cours de l’initiative ASSET».

Mots-clés

ASSET, pandémies, épidémies, urgence sanitaire, éthique