Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

Railscope — Résultat en bref

Project ID: 782077
Pays: Allemagne
Domaine: Transports et Mobilité

La technologie des vibrations renforce la sûreté des passages à niveau

Une PME européenne a mené une étude de marché approfondie sur la faisabilité d’installer une technologie de pointe aux passages à niveau, ouvrant un marché potentiellement lucratif qui pourrait sauver des vies.
La technologie des vibrations renforce la sûreté des passages à niveau
Grâce aux financements de l’instrument PME de l’UE, le projet Railscope (Improving Railway Safety Through Innovative Sensor System) a réalisé une étude de marché des chemins de fer européens et réalisé une installation pilote de technologie de pointe basée sur les vibrations le long d’une ligne à grande vitesse en Allemagne Cette étude a ensuite été suivie d’un certain nombre de tests sur le terrain.

«Ces tests étaient très importants pour nous en tant que PME, car ils ont démontré au secteur la fonctionnalité et la fiabilité de notre technologie», explique Houssam El Moutaouakil, coordinateur du projet Railscope chez SENVISYS en Allemagne. «Nous sommes convaincus d’avoir découvert une solution viable qui pourrait fournir une protection indispensable aux passages à niveau non sécurisés.»

La sécurité sur les rails

Les passages à niveau – l’intersection, au même niveau, entre une ligne de chemin de fer et une route ou un chemin – ont longtemps été considérés sur tous les réseaux ferroviaires comme des points critiques de sécurité. Malgré cela, de nombreux pays de l’UE continuent d’exploiter des passages à niveau fonctionnant sans l’aide de technologies modernes qui pourraient rendre ces endroits nettement plus sûrs.

«En Allemagne par exemple, près de 8 000 passages à niveau ne sont absolument pas signalés», explique M. El Moutaouakil. «Cela représente environ 40 % de tous les passages à niveau existants dans le pays.» L'Allemagne est loin d’être le seul exemple à cet égard. Quelque 33 % des points de passage en France ne sont pas protégés, alors qu’en Finlande ce pourcentage est de 80 %.

Chaque année, quelque 900 personnes sont grièvement blessées à un passage à niveau. Alors que de nombreux passages à niveau sont situés dans des environnements ruraux sans trafic important, le coût global des franchissements non protégés en termes de vies humaines et de dommages matériels pourrait être facilement évité grâce à un investissement judicieux. Les solutions de détection actuelles nécessitent souvent une grande quantité de câbles pour détecter les trains venant en sens inverse et leur installation, complexe et très onéreuse, représente un défi majeur.

Les bonnes vibrations

La technologie de SENVISYS vise à relever ces défis avec un système de détection anticipée sûr et économique basé sur des capteurs de vibrations.

Ces capteurs peuvent détecter des trains à une distance de 5 km et surveiller en continu leur vitesse, leur direction et leur position. Ces informations peuvent ensuite être transmises aux signalisations du passage à niveau, garantissant la sécurité des passagers sur rail, sur route et à pied.

M. El Moutaouakil est convaincu que la technologie peut bénéficier de nombreuses façons aux opérateurs ferroviaires. La quantité de câbles nécessaire étant largement inférieure – seulement 1 % de la quantité actuellement nécessaire pour les solutions actuelles – l’installation est beaucoup plus simple et même plus sûre pour les employés de maintenance. La solution basée sur les vibrations offre également des avantages comme la détection d’obstacles sur la voie et l’endommagement des rails.

«Nous avons spécifiquement sollicité un financement au titre de l’instrument PME, car nous voulions avoir l’opportunité de rencontrer différents opérateurs et nous faire une idée de la possibilité de tester notre technologie», explique M. El Moutaouakil. «Nous avons estimé que la suppression du système de câblage de grande envergure actuel permettrait aux opérateurs ferroviaires d’économiser jusqu’à 200 000 euros par installation.»

Fort du succès de ces premiers tests, SENVISYS a entamé le processus d’acquisition de la certification ferroviaire nécessaire à cette technologie. «Pour cette raison, nous avons initié des projets pilotes avec d’autres partenaires stratégiques», explique M. El Moutaouakil. «Nous avons récemment installé nos capteurs à des passages à niveau et comparé les résultats avec une installation de référence personnalisée.»

L’application de la technologie des vibrations aux trains autonomes représente un autre domaine d’intérêt. Le déploiement des trains sans conducteur a été entravé dans une certaine mesure par le manque de capteurs à même d’enregistrer de façon fiable les obstacles ou les dommages sur les voies. En ce sens, SENVISYS pourrait être l’une des technologies qui contribuent à amener pleinement le transport ferroviaire européen dans le 21e siècle.

Informations connexes

Mots-clés

Railscope, SENVISYS, rail, passages à niveau, capteurs, trains, automatisé, voies, numérique, technologie, train, vibration