Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

ENATRANS — Résultat en bref

Project ID: 646113
Pays: Allemagne
Domaine: Santé

Contribuer au transfert des innovations de la recherche médicale des laboratoires à la pratique

De nombreux obstacles se dressent entre le développement des nanomédicaments et leur transposition dans les systèmes de soins de santé. Un projet de l'UE a rassemblé différents services, outils et experts en innovation pour faciliter cette transition.
Contribuer au transfert des innovations de la recherche médicale des laboratoires à la pratique
Le génie tissulaire, la réparation des organes, la médecine personnalisée – l’avenir de la médecine ouvre de nouvelles perspectives passionnantes. Mais même si les chercheurs innovent dans nos méthodes de diagnostic et de traitement de maladies comme le cancer ou les maladies dégénératives, sortir ces découvertes essentielles du laboratoire et les introduire dans les hôpitaux et sur le marché est très difficile.

Les scientifiques peuvent certainement relever les défis rencontrés dans le cadre de leurs recherches, mais ils ont besoin d’aide pour affronter les contraintes liées à la réglementation ou au financement. Transposer les inventions ou les projets de recherche universitaire dans des traitements ou des médicaments est un processus complexe. Les PME et les chercheurs qui développent aujourd'hui les concepts qui feront progresser la médecine du futur ont besoin d’experts pour répondre aux exigences des agences de régulation et de remboursement, aux demandes des grandes entreprises industrielles et pour analyser les besoins cliniques.

«La complexité même de la situation peut décourager. C’est pourquoi ENATRANS a réussi à mettre en place un réseau de soutien destiné aux PME, leur proposant des conseils d’expert sur des questions telles que la propriété intellectuelle, les modèles commerciaux, les stratégies de financement, etc.», explique le coordinateur du projet Nicolas Gouze.

Aider les milieux universitaires et industriels à transposer leurs résultats

Les partenaires d’ENATRANS disposent tous de bases solides dans la communauté européenne de la nanomédecine, et leur expertise a permis au projet de suivre son cours. Le Translation Advisory Board (TAB) de nanomédecine a été le principal instrument des universitaires et des PME pour recevoir des conseils personnalisés. «Ce service a guidé les pionniers de la nanomédecine en les aidant à transposer leurs projets en un produit ayant un potentiel commercial», déclare Gouze.

Après avoir identifié les projets prometteurs, le TAB les a aidés à résoudre des problèmes comme l’accès aux centres cliniques pour les études préliminaires sur des patients. Il leur a également proposé des conseils sur le respect des exigences réglementaires ou une aide pour trouver un financement de processus de développement.

Le TAB a été une telle réussite que des contacts ont été initiés dans le monde entier pour étendre le concept en dehors de l’Europe. D’autres concepts et outils ont également été confirmés ou validés durant le projet. Parmi ceux-ci, le recueil pour une transposition réussie, le Nanomed Award - prix du nanomédicament, le Nano World Cancer Day - journée nano-nationale du cancer, le Nanomed Handbook (le carnet du nanomédicament) et la Nanomed Map - la carte du nanomédicament.

Grâce à des séminaires en ligne portant sur la manière de transposer l’innovation médicale et pharmaceutique sur le marché, le projet a mis ses connaissances des besoins industriels et cliniques à la disposition des PME et des universitaires participants.

Qui en bénéficie?

Le TAB a permis à 12 experts de haut niveau de fournir des conseils précis et personnalisés à plus de 80 projets européens à différentes étapes de leur développement. Certains de ces projets ciblent des maladies mondiales comme le cancer, la sclérose en plaques ou les infections pulmonaires. Le soutien au développement commercial apporté par le TAB a permis d’injecter près de 15 millions d’EUR en phases de financement pour créer trois jeunes entreprises et deux accords de licence avec l’industrie.

Les partenaires d’ENATRANS ont réussi à garantir le financement des opérations du TAB pour les trois prochaines années. Le projet pourra se poursuivre au titre du projet NOBEL de l’UE pour offrir des services aux projets de nanomédecine. Dans le même temps, il soutiendra des projets visant à développer d’autres technologies essentielles pour les soins de santé. Les candidatures sont constamment ouvertes ici.

Informations connexes

Mots-clés

ENATRANS, nanomedecine, traitement du cancer, tumeur, médicaments, imagerie, essais cliniques, nanotransporteurs, nanodiagnostic, nanothéranostique, biomarqueurs