Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

RADARR — Résultat en bref

Project ID: 775827
Pays: République tchèque
Domaine: Industrie, Transport

La technologie micro-ondes appliquée à la réparation des surfaces asphaltées

Une technologie micro-ondes novatrice propose une approche radicalement nouvelle et respectueuse de l'environnement pour réparer les surfaces asphaltées. Une équipe de recherche financée par l’UE a contribué à faire progresser le projet en effectuant les démarches nécessaires de vérification de la faisabilité technologique et économique.
La technologie micro-ondes appliquée à la réparation des surfaces asphaltées
Avantageuse pour les propriétaires d’infrastructures et les opérateurs, améliorant la sécurité des routes et facilitant les transports européens, la technologie micro-ondes est appelée à ouvrir une nouvelle ère pour les revêtements en asphalte des infrastructures routières. Cette technologie permettra des réparations durables et homogènes et, en comparaison avec les techniques mises en œuvre aujourd'hui, elle promet d’être simple, plus rapide à appliquer, plus efficace et plus économique.

Telles sont les conclusions de l’étude de faisabilité réalisée par une équipe financée par l’UE. Le projet RADARR n’avait qu'un seul et unique objectif: «La préparation d’une étude de faisabilité pour la commercialisation de la machine FT3», indique l’un des partenaires du projet, M. Václav Mlynařík. Cette machine utilise l’énergie des micro-ondes pour réparer de manière efficace les routes et les surfaces asphaltées, y compris les classiques nids-de-poule.

Une solution d’avant-garde pour la réparation des surfaces asphaltées

Lors de la conception de l’étude de faisabilité et de la réalisation de l’étude de marché afférente, les partenaires se sont engagés auprès des parties prenantes à examiner les caractéristiques de la machine FT3 et à identifier les enjeux clés qui permettront d’assurer le succès de sa commercialisation. «Nos clients ont surtout mis l’accent sur le temps de réparation, l’opérabilité et la qualité», déclare Mlynařík. «Ces résultats ont permis d’établir un plan d’affaires pour la commercialisation de la machine FT3.»

Une optimisation des caractéristiques du produit a été proposée afin de mieux répondre aux besoins des clients, et les conclusions de l’étude ont été intégrées dans la stratégie de développement. Les optimisations suggérées vont permettre la mise sur le marché d’une solution d’avant-garde pour la réparation des surfaces asphaltées, et qui surpassera en qualité les technologies actuellement utilisées. «Nous pensons que la technologie de réparation par micro-ondes deviendra rapidement la nouvelle référence pour les réfections de haute qualité des revêtements en asphalte», déclare Mlynařík.

Dans les années à venir, il sera possible de proposer une technologie totalement nouvelle qui permettra d’améliorer la qualité des infrastructures routières de l’UE. Outre la possibilité de l’utiliser toute l’année, cette technologie présente également un avantage lié aux économies potentiellement significatives qui seront réalisées sur les ressources dédiés à la maintenance des routes. Enfin, en fonction de la qualité des couches de fondation des voies asphaltées, la technologie micro-ondes doublera la durée de vie des réparations actuellement mises en œuvre, ce qui se traduira en général par des économies significatives, et en particulier par d’importantes opportunités de marché pour son développeur, FUTTEC.

Un savoir-faire et une technologie de pointe

RADARR a également développé un produit complémentaire: un four micro-ondes pour asphalte, dont le prototype a été récemment mis au point. L’équipe de développement travaille pour accroître la puissance de ce four afin de fournir les moyens de préparer des mélanges bitumineux à chaud sur le site de réparation. Préparé sur place, le mélange bitumineux devrait permettre de diminuer le temps d’intervention et pourrait aussi être utilisé pour des réparations classiques.

Les partenaires du projet ont participé à des foires commerciales et à des conférences et ont présenté cette technologie à des clients potentiels. Ils ont coopéré avec le Centre Technologique du CAS (national contact point, NCP, en République tchèque) et pris part aux séminaires et ateliers du projet Instrument PME de la Commission européenne. Mlynařík souligne que l’équipe a apprécié l’aide apportée par les services de coaching du NCP: «Le coaching nous a vraiment aidé à identifier les points clés et à nous concentrer sur ces derniers au début du projet.»

De la faisabilité à la commercialisation

Les travaux vont continuer afin d'avancer vers la commercialisation de la machine FT3, avec en vue la phase 2 de l’Instrument PME qui pourrait aider à atteindre ce but. Au cours de la phase 2, un accord de subvention pourrait en effet permettre d’accélérer les dernières étapes nécessaires à la mise sur le marché de FT3 qui seront aussi les plus onéreuses. «Nous planifions d'optimiser les caractéristiques du produit et de le proposer sur le marché en même temps que le four micro-ondes complémentaire qui sera utilisé pour les réparations sur site des revêtements, ainsi que d’autres accessoires», explique Mlynařík.

La réalisation de l’étude de faisabilité de RADARR est une étape importante pour atteindre les objectifs globaux de commercialisation et peut permettre également d’attirer de potentiels investisseurs. «Ensemble, nous serons en mesure de proposer une solution sophistiquée pour la réparation des revêtements asphaltés.»

Mots-clés

RADARR, technologie micro-ondes, FT3, surface asphaltée, revêtement en asphalte, réparation des chaussées