Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

OBSERVE — Résultat en bref

Project ID: 665136
Financé au titre de: H2020-EU.1.2.1.
Pays: Allemagne
Domaine: Société

Technologies à suivre

Les technologies futures et émergentes (FET) pourraient finir par transformer les sociétés européennes. L’UE a besoin de savoir quels sont les champs de recherche les plus prometteurs afin d’investir dans ces domaines et de les soutenir de manière adéquate. Une équipe de l’UE a compilé une liste de 171 domaines prometteurs, sur le base de sources d’innovation traditionnelles et moins traditionnelles.
Technologies à suivre
Les FET se définissent comme les technologies susceptibles d’avoir un fort impact sur l’économie et la société européennes. Les FET impliquent des recherches à haut risque, à long terme et multidisciplinaires qui posent aujourd’hui les bases des technologies de demain. De ce fait, identifier et contribuer au développement de ces technologies est une des principales priorités des organismes européens dans leur ensemble.

Le projet OBSERVE, financé par l’UE, a été lancé dans l’objectif d’identifier les opportunités de recherches relatives aux FET. La nature de ses travaux impliquait d’analyser la littérature publiée en matière de recherche et de transmettre des suggestions aux différentes parties prenantes et aux experts sous forme de dialogue.

Les partenaires du projet ont analysé les FET potentielles en étudiant un large éventail de phénomènes émergents. Bien que la plupart des chercheurs gardent un œil sur les développements, selon le coordinateur du projet OBSERVE, la Dr Philine Warnke, leur approche est souvent biaisée en faveur de leur propre champ d’investigation. Pourtant, les études sur l’innovation tendent à montrer que les avancées les plus remarquables sont rarement la conséquence linéaire des recherches fondamentales, mais au contraire que la nouveauté émerge de la combinaison de sources multiples. Dans ce contexte, le projet a examiné de très près tout ce qui se situe aux limites entre les différents mouvements de pensée.

«Dans le cadre de OBSERVE, nous avons pris en considération à la fois des sources artistiques, la science-fiction, les sciences sociales, à savoir des sources qui ne sont généralement pas considérées comme telles du point de vue des nouvelles sciences et technologies», explique la Dr Warnke. «Notre raisonnement partait du principe que la nouveauté émerge généralement de l'interaction entre les changements sociaux et technologiques, il semble donc logique de prendre en considération tout le spectre des évolutions.»

Sujets émergents

OBSERVE a publié un rapport détaillant 171 éléments qui peuvent être considérés comme des sujets émergents potentiels, répartis en 44 groupes. Par ordre décroissant, les cinq plus grands groupes sont: la société des machines, la réalité mixée (vr+), comprendre et influencer le comportement humain, l’amélioration humaine et les plateformes collaboratives distribuées.

Les chercheurs de ce projet ont également présenté ces informations comme un jeu de 171 cartes. Les cartes contiennent des informations de base sur chaque sujet et ont été conçues pour stimuler les discussions stratégiques au cours d’une série d’ateliers.

À partir de ces 171 sujets, au cours d’un processus progressif d'interactions en ligne et en direct avec des experts, l’équipe a défini un ensemble de 35 «évolutions majeures» qui couvrent une grande variété d’aspects, comme par exemple la gestion des bactéries, les systèmes de capteurs multi-signaux, l’ère solaire, et les systèmes de protection de la vie privée. Le rapport complet est à télécharger.

La technologie a encore beaucoup à apprendre des humains

L’étude ne s’est pas déroulée exactement de la manière prévue. L’équipe avait prévu à l’origine d’utiliser une combinaison à parts plus ou moins égales de recherches semi-automatiques et manuelles. Cependant, au cours du processus de recherche, il est devenu évident qu’elle n’allait pas être en mesure d’utiliser autant que prévu les méthodes de recherche automatique.

«Nous avions totalement sous-estimé le défi que représente la mise en place d’une approche de filtrage ouverte», indique la Dr Warnke. «En particulier l’analyse automatique des publications du Web of Science n’a pas donné de résultats vraiment pertinents.» L’équipe s’est donc appuyée bien plus que prévu sur la revue humaine.

Durant sa phase finale, le projet a affiné la méthodologie de détection des FET employée au cours de ses recherches. La rapport est téléchargeable. Les chercheurs qui ont travaillé sur ce projet estiment que la méthode est très prometteuse. Elle s’applique tout autant à des entreprises qu’à d’autres acteurs souhaitant mener des études similaires. Des informations plus détaillées sur cette méthode sont également accessibles sur la page d’accueil du projet.

Grâce au projet OBSERVE, l’UE peut désormais s’appuyer sur le portefeuille de sujets mis en évidence et concentrer ses ressources sur leur développement prioritaire. La mise en place de ce type de travaux permet également de renforcer la capacité de l’UE à s’engager dans des activités prospectives sur les futures FET. Dans les deux cas, la recherche contribue à améliorer la compétitivité et le bien-être en Europe.

Mots-clés

OBSERVE, technologies, science, société, innovation, technologies émergentes