Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

DRIVE-AB — Résultat en bref

Project ID: 115618
Financé au titre de: FP7-JTI
Pays: Suède
Domaine: Santé, Société, Industrie

Recommandations pour mener la R&D sur les antibiotiques et lutter contre la résistance aux antimicrobiens

La résistance aux antibiotiques est l’une des principales menaces pour la santé mondiale, et ce phénomène prend de plus en plus d’ampleur. L’innovation dans ce domaine fait défaut parce que peu de grandes entreprises pharmaceutiques souhaitent investir dans la recherche et le développement (R&D) en raison des faibles rendements et des risques élevés.
Recommandations pour mener la R&D sur les antibiotiques et lutter contre la résistance aux antimicrobiens
La résistance aux médicaments antibactériens coûterait au moins 1,5 milliard d’EUR à l’UE et entraînerait environ 25 000 décès par an. La mise au point de nouveaux médicaments pour traiter les infections résistantes accuse un certain retard. De nouveaux modèles économiques offrant des incitations qui soutiennent directement la R&D et récompensent les résultats fructueux de la R&D pour la découverte et le développement de nouveaux antibiotiques sont attendus depuis longtemps. Ces modèles devront également concilier ces incitations et la consommation responsable d’antibiotiques ainsi que leur accès.

Le projet DRIVE-AB, financé par l’UE et le secteur privé, visait à «transformer la manière dont les décideurs politiques encouragent l’innovation dans le domaine des antibiotiques, tout en garantissant que ces nouveaux antibiotiques sont utilisés durablement et sont disponibles de manière équitable pour répondre aux besoins de la santé publique», déclare Judith Hackett, coordinatrice du projet. Afin d’élaborer des recommandations politiques et d’encourager la R&D dans le domaine des antibiotiques, DRIVE-AB a adopté une approche pluridisciplinaire axée sur la recherche associant de nombreuses parties prenantes issues d’institutions universitaires, d’organismes de recherche et d’industries pharmaceutiques/biotechnologiques.

En outre, les partenaires du projet ont défini les normes et les mesures pour une consommation responsable des antibiotiques, et ont recensé les priorités en matière de santé publique inhérente à ces derniers. Ils ont également calculé la valeur sociétale de la mise à disposition de nouveaux antibiotiques pour répondre à ces priorités. De plus, l’équipe du projet a mis au point et chiffré de nouveaux modèles économiques afin de promouvoir l’innovation souhaitée en matière d’antibiotiques et l’utilisation durable des nouveaux antibiotiques produits.

Des incitations pour revitaliser le développement d’antibiotiques et stimuler l’innovation

DRIVE-AB a évalué plus de 30 incitations économiques différentes. Il a analysé comment chacune affecterait l’innovation, l’utilisation durable et la disponibilité équitable des antibiotiques. Une incitation importante est la rétribution de la pénétration sur le marché, qui vise à créer un marché attractif pour les investissements dans la R&D des antibiotiques en attirant de plus en plus de financement du secteur privé et en soutenant l’investissement durable dans la R&D. Un modèle mis au point par le projet estime qu’une rétribution de pénétration sur le marché d’au moins 850 millions d’EUR par antibiotique dans le monde pourrait quadrupler le nombre de nouveaux antibiotiques pénétrant le marché au cours des 30 prochaines années.

De toutes les incitations analysées, trois autres modèles se sont avérés les plus efficaces pour stimuler la R&D et garantir que les antibiotiques essentiels continuent à être accessibles et puissent être utilisés durablement. Il s’agissait de bourses de recherche non remboursables destinées à des institutions universitaires, à des entreprises et autres payant pour la R&D, de coordinateurs de projets gouvernementaux ou sans but lucratif qui identifient et comblent les lacunes dans le domaine des antibiotiques en développement dans le monde, et du financement de la poursuite de l’approvisionnement à long terme pour garantir un approvisionnement prévisible d’antibiotiques génériques au fil du temps.

Selon le projet, 680 millions d’EUR sont nécessaires chaque année pour financer des subventions et des coordinateurs de projets en développement. Il s’agit d’une augmentation de près de 50 % par rapport aux investissements publics actuels dans la R&D en matière d’antibiotiques réalisés chaque année.

De nouvelles incitations et de nouveaux modèles pour maximiser la R&D

Chaque incitation a pour but de stimuler des phases précises du processus de R&D. Ces modèles ne fonctionnent pas isolément et sont conçus pour être complémentaires. Ensemble, ils forment un écosystème d’incitations destiné à maximiser leur efficacité à stimuler l’innovation tout en garantissant une utilisation et un accès durables.

«Il n’existe pas de solution universelle pour encourager l’innovation antibactérienne dans un marché mondial marqué par des besoins non satisfaits, et des différences dans les systèmes de soins de santé et les exigences d’accès», explique Hackett. «À terme, il sera nécessaire de proposer un menu d’incitations qui pourra être adapté à un contexte local tout en permettant d’atteindre l’objectif de stimuler l’innovation antibactérienne.»

«En développant et en testant de nouveaux modèles économiques pour le développement et l’utilisation d’antibiotiques, DRIVE-AB contribuera à relancer l’investissement dans ce domaine», conclut le Dr Hackett. «Les gouvernements et les décideurs politiques doivent agir maintenant pour mettre en œuvre ces incitations et lutter contre l’une des trois principales menaces pour la santé publique, selon l’Organisation mondiale de la santé.»

Le projet DRIVE-AB a été financé par l’initiative Innovative Medicines, un partenariat public-privé entre l’UE et le secteur pharmaceutique européen.

Informations connexes

Mots-clés

DRIVE-AB, antibiotiques, incitations, R&D en matière d’antibiotiques, résistance aux antibiotiques, innovation dans les antibiotiques, résistance aux médicaments antibactériens