Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

VegaAlga — Résultat en bref

Project ID: 673023
Pays: Hongrie
Domaine: Industrie, Agriculture et Sylviculture

L’engrais à base d’algues permet à la culture maraîchère de passer au vert

La demande en légumes «verts» va crescendo, mais les agriculteurs sont réticents à basculer vers ces pratiques génératrices de revenus. Des chercheurs ont permis à des agriculteurs d’obtenir plus facilement le label écologique pour leurs produits, grâce à une technologie durable et facile à adopter.
L’engrais à base d’algues permet à la culture maraîchère de passer au vert
La réglementation et les besoins des consommateurs ont élargi le marché des produits alimentaires porteurs du label écologique. Cependant, il n’existe pas encore d’outils technologiques bon marché capables de produire des légumes de façon durable. Pour compliquer les choses, les fournisseurs européens de légumes n’ont ni les connaissances ni la volonté de changer leurs méthodes de culture.

L’initiative VegaAlga (Sustainable agricultural eco-system: business and technological solution for eco-conscious vegetable cultivation using on-site produced algae fertilizer), financée par l’UE, a pour but d’établir un écosystème agricole durable utilisant des engrais à base de microalgues. L’équipe de VegaAlga a collaboré avec le Vegetable Trading Centre, leader du marché régional dans la production de légumes, et Multisense, une start-up à forte composante technologique, pour créer ce nouvel écosystème.

Le chef du projet, M. Zoltán Basa, explique que le processus d’innovation a été divisé en deux parties importantes. La première visait à améliorer et finaliser un système de production d’algues afin de pouvoir les cultiver en toute sécurité. La deuxième entendait démontrer l’efficacité de l’amendement des sols avec les algues. «Au cours de la première partie, nous avons opté pour le système de production à bassin ouvert, et ce choix était assurément le facteur le plus important», explique le professeur Basa.

L’équipe a testé deux bassins de taille différente, l’un de 12m3 et l’autre de 25m3, et les a installés dans une serre afin de mieux contrôler les paramètres physiques. Ils ont développé et utilisé une roue à aubes spéciale qui assure un cycle de production continu et évite la sédimentation.

Les chercheurs ont ensuite mis au point le système VegaAlga dans lequel ils ont cultivé les algues dans des bassins de type «raceway» qui favorisent des conditions optimales de croissance. L’équipe a créé son propre système de contrôle, appelé «Pond Master», qu’elle a utilisé pour surveiller l’état de chaque bassin. Elle a utilisé ce système pour surveiller des paramètres tels que le pH, la conductivité électrique, l’oxygène dissous et le potentiel d’oxydoréduction.

Mais le projet a été semé d’embûches, comme l’explique le professeur Basa. «L’équipe a dû faire face à des problèmes au niveau de la taille et des matériaux des étangs, qu’il fallait corriger pour éviter les infections nuisibles à la production». Dès le départ, les membres de l’équipe ont eu des difficultés à trouver des partenaires avec lesquels travailler; M. Basa a constaté que les PME s’aventurent rarement en «terrain inconnu» avec des partenaires innovants.

VegaAlga a mis au point un engrais à base de microalgues qui a été bien accueilli par les agriculteurs qui l’ont testé. Les agriculteurs ont rempli un questionnaire dans lequel la majorité (15 agriculteurs sur 17) a déclaré que les engrais à base d’algues étaient plus efficaces que les produits inorganiques commercialisés sur le marché.

Le nouveau produit a suscité un vif intérêt: les consommateurs et les professionnels du secteur ont bombardé le partenaire commercial de questions.

Un plan de développement client a été élaboré pour commercialiser cette technologie, afin de produire des microalgues de manière durable, rentable et respectueuse de l’environnement. L’équipe a également mis au point un système de production d’engrais à base de microalgues de plus petite taille pour permettre aux agriculteurs de produire des engrais sur leurs propres terres de manière rentable et respectueuse de l’environnement. Cette solution permettrait aux agriculteurs d’étiqueter leurs produits comme étant «verts» et durables, ce qui s’accompagnerait d’une augmentation significative de revenus.

En ce qui concerne l’avenir, M. Basa explique que l’équipe de VegaAlga entend chercher des distributeurs pour le produit, car elle a déjà commencé à constituer une équipe de vente. Le projet a déjà enregistré des commandes dans d’autres domaines que celui de l’agriculture, et l’équipe prévoit de se tourner vers d’autres créneaux commerciaux potentiels.

Le système de bassin ouvert VegaAlga a été sélectionné par Budapest Savage Works Ltd. dans le cadre du soutien à l’innovation pour l’entreprise à partir de 2018. «Dans un premier temps, nous voulons acquérir de l’expérience en matière d’assistance et de maintenance à partir de bassins installés sur place en Hongrie, en Autriche et en Roumanie», explique M. Basa. «Ensuite, nous mettrons le cap sur d’autres marchés.»

Mots-clés

VegaAlga, durable, engrais à base de microalgues, agriculture, innovation, Pond Master.