Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

PING — Résultat en bref

Project ID: 644331
Financé au titre de: H2020-EU.2.1.1.1.
Pays: Belgique
Domaine: Économie numérique

La nouvelle ère du papier numérique

Et s’il y avait un moyen d’encoder de façon invisible les données sur papier? Un circuit d’antenne imprimé développé par l’UE avec une puce à film mince flexible le permet.
La nouvelle ère du papier numérique
Tout se numérise peu à peu, même les cartes à jouer et les emballages de produits. Depuis un certain temps, il est possible d’imprimer des circuits d’antenne radio sur du carton, ce qui permet de numériser et de suivre des articles.

Avec des technologies conventionnelles, un circuit de communication en champ proche (NFC pour near-field communications) à oxyde métallique serait imprimé sur un substrat en plastique, créant un sandwich à trois couches (papier-plastique-papier). Cependant, sur des cartes à jouer, cette structure serait visiblement épaisse. Les puces de silicium conventionnelles, comme celles des cartes de crédit, seraient encore plus épaisses, et aussi excessivement chères à produire.

Des antennes NFC plus fines

Le projet PING, financé par l’UE, a développé un meilleur type d’antenne NFC. Les nouvelles balises NFC du projet se composent d’une antenne imprimée dotée d’une puce flexible à couche mince. L’antenne est imprimée directement sur l’une des couches de papier, éliminant la troisième couche interne en plastique. Cela garantit le même aspect et la même sensation qu’une carte à jouer normale.

Les balises n’intègrent pas de piles. Au lieu de cela, la puce reçoit l’énergie nécessaire du signal qu’elle reçoit du lecteur de périphérique. L’application principale est la numérisation et la lecture sans contact.

«Un exemple courant dans une application NFC existante serait le forfait de ski», explique Sophie De Schepper, coordinatrice du projet PING. «Vous vous dirigez vers le terminal et un lecteur NFC détecte la présence de la balise NFC. Le lecteur la vérifie en fonction des dates codées sur la puce, et décide de laisser passer le skieur.» Il n’y a plus besoin de placer son portefeuille contre un scanner.

Les applications PING incluent les cartes de casino et autres jeux de cartes. Dans un casino, chaque carte serait identifiée individuellement. Pendant que le croupier donne, les lecteurs dédiés dans le tableau enregistrent chaque carte, ce qui rend la tricherie impossible. Cette méthode élimine également la présence d’un réseau complexe de caméras de télévision cachées nécessaires à la diffusion des matchs de poker professionnels. La combinaison des balises NFC et des scanners signifie que le système informatique met constamment à jour et diffuse les mains des joueurs au profit des téléspectateurs.

Une autre utilisation serait les emballages de produits. Supposons qu’un acheteur souffrant d’une allergie alimentaire se trouve dans un supermarché contenant un certain paquet de nourriture recouvert d’une étiquette PING. Le paquet est scanné avec un smartphone compatible NFC. Alors, l’écran du téléphone clignote en rouge, conseillant de ne pas acheter cet article. «Le téléphone compare les informations de la balise aux données médicales stockées sur le smartphone, et vous informe que le produit contient des ingrédients auxquels vous êtes allergique,» explique Mme De Schepper.

Une deuxième application de jeu réside dans les cartes à collectionner. Le projet enrichit l’expérience des cartes à échanger. En scannant une carte avec son smartphone, on met automatiquement à jour une collection en ligne qui permet de la partager ou de rivaliser avec d’autres collectionneurs.

Changer la donne

La technologie du projet change la donne. Les balises NFC PING coûteront moins de la moitié d’une balise NFC traditionnelle. De plus, leur grande minceur (moins de 25 μm) et flexibilité permet de les intégrer presque partout, sans avoir à revoir la conception des produits existants.

Pour ce travail, PING a remporté le prix Innovation produit de la Commission européenne. La phase suivante du projet consistera à améliorer les processus nécessaires à la pleine capacité de production. Jusqu’à présent, le marché a montré un intérêt considérable.

Il ne fait aucun doute que les puces NFC intégrées deviendront courantes à l’avenir. Bientôt, tout ce qui doit être suivi ou identifié individuellement pourra inclure l’une des balises imprimées de PING. Elles pourraient révolutionner les techniques d’authentification de documents.

Informations connexes

Mots-clés

PING, NFC, balise NFC, antenne imprimée, puce flexible à couche mince, emballage de produit, scanner, communication en champ proche