Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

STYLUS — Résultat en bref

Project ID: 774784
Pays: Espagne
Domaine: Transports et Mobilité, Changement climatique et Environnement

Les bus électriques contribuent à rendre les villes plus vertes

Les habitants et les touristes de quelques-unes des villes les plus emblématiques d’Europe peuvent désormais profiter d’un trajet propre, calme et économique à bord du premier bus à impériale 100 % électrique (eDDB pour electric double decker bus) à toit ouvert.
Les bus électriques contribuent à rendre les villes plus vertes
Le nombre croissant de véhicules électriques contribue de manière substantielle à améliorer la qualité de l’air des zones urbaines. Cette tendance devrait se poursuivre grâce au projet STYLUS, financé par l’UE, qui a développé le premier bus à impériale 100 % électrique (eDDB) à toit ouvert du monde, et le tout premier eDDB conçu en Europe.

Dans un premier temps, les partenaires du projet ont réalisé une étude de faisabilité et un plan de développement afin de déterminer la viabilité d’un bus électrique sur le marché des bus à impériale. Ils ont ensuite mené une étude pilote sur le prototype d’eDDB en conditions d’exploitation. «Cette étude pilote nous a permis de recueillir les impressions de l’opérateur sur la performance du bus et de ses batteries suite à de longs trajets, et des utilisateurs finaux sur son confort durant les déplacements», explique la professeure Montse Soler, coordinatrice du projet.

De nouvelles solutions aux défis liés à la conception

Les chercheurs ont surmonté de nombreux obstacles durant le développement des eDDB. Le prototype nécessitait un nouveau système de gestion de l’énergie pour les batteries ainsi que de nouvelles solutions de conception de la structure afin d’alléger la carrosserie et le châssis. La difficulté consistait à trouver le bon équilibre entre l’autonomie, les sièges et le prix pour transporter le plus grand nombre de passagers sur la plus longue distance au prix le plus bas, et à dépasser les capacités des bus à impériale actuels équipés d’un moteur diesel.

La plupart des défis à relever concernaient la taille et le poids des batteries, ainsi que la répartition des charges à l’intérieur du véhicule. Chaque batterie pesait 900 kg et occupait environ 1 m3 d’espace, ce qui posait un problème important pour la répartition des sièges et du moteur à l’intérieur du véhicule. «Il a fallu beaucoup de temps pour optimiser la durée de vie et l’efficacité des batteries, et pour mettre au point et tester plusieurs options, y compris une nouvelle répartition des batteries, du moteur, du câblage, des sièges, et ainsi de suite», explique la professeure Soler.

La mise en œuvre de ces nouvelles technologies avancées permet au prototype de transporter un plus grand nombre de passagers et d’être plus performant que les eDDB actuels. Selon la professeure Soler: «Il a réduit les émissions de gaz à effet de serre de 60 à 80 %, la consommation d’énergie de 65 % et le bruit de 90 % par rapport aux bus à impériale alimentés en diesel.»

Une meilleure économie et un air plus pur

Développer un véhicule plus propre, plus efficace et moins bruyant permettra à STYLUS d’accaparer le marché des bus touristiques et de prendre une part dans le marché des bus à impériale urbains utilisés pour le transport de masse. L’objectif est de parvenir à un déploiement massif des eDDB STYLUS à Barcelone, Londres, Paris et Rome, entre autres grandes villes.

L’introduction des eDDB réduira non seulement la dépendance de l’UE vis-à-vis des combustibles fossiles, mais elle encouragera également l’utilisation des énergies renouvelables ainsi que la transition vers une économie à faibles émissions de carbone. Deux utilisateurs finaux différents bénéficieront directement de la réussite de STYLUS: les sociétés et les opérateurs de transports en commun des villes ou des régions du monde entier, ainsi que les propriétaires de flottes privées qui comprennent les opérateurs touristiques et de transports privés.

STYLUS contribuera considérablement à améliorer l’environnement urbain et suburbain de l’Europe et permettra de réduire les problèmes de santé causés par la pollution atmosphérique. Comme le souligne la professeure Soler: «L’introduction d’une nouvelle classe de véhicules électriques renforcera l’économie et la compétitivité des opérateurs de services publics et de flottes de l’UE. Elle améliorera également la compétitivité mondiale des fabricants de systèmes électriques, de batteries, de bornes de recharge et de composantes de véhicules.»

Mots-clés

STYLUS, bus à impériale électrique (eDDB), batteries, châssis, émissions de gaz à effet de serre