Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

PPOSS — Résultat en bref

Project ID: 687373
Financé au titre de: H2020-EU.2.1.6.
Pays: France
Domaine: Espace

Des chercheurs renforcent la coopération mondiale en matière de protection planétaire

L’exploration de notre système solaire doit être menée de façon propre et responsable, si nous souhaitons éviter de compromettre les recherches concernant la vie extraterrestre. Un projet financé par l’UE fournit une plate-forme internationale permettant aux principales parties prenantes d’échanger des connaissances et de formuler des recommandations politiques visant à assurer ces échanges.
Des chercheurs renforcent la coopération mondiale en matière de protection planétaire
La protection planétaire vise à prévenir la contamination entre la Terre et d’autres organismes au cours de missions spatiales. Le projet PPOSS, financé par l’UE, contribue à affiner la réglementation en matière de protection planétaire, qui a été mise en place par des scientifiques il y a environ un demi-siècle.

«L’exploration spatiale connait un changement rapide en raison de l’émergence d’un secteur privé, du lancement de programmes dans de nouveaux pays et de l’augmentation des preuves de la présence d’eau liquide (une condition préalable à toute vie) sur les planètes et les lunes glacées au-delà de Mars», a expliqué la coordinatrice du projet PPOSS, Patricia Cabezas de la Fondation européenne de la science en France. «Cela rend la question de la contamination d’autres planètes, ainsi que la prévention de la contamination de la Terre au retour de missions spatiales, plus pertinentes que jamais.»

Les recommandations politiques en matière de protection planétaire au niveau international sont formulées par le Comité des Nations Unies sur les utilisations pacifiques de l’espace extra-atmosphérique (COPUOS), sous mandat du Comité de la recherche spatiale (COSPAR). Cette réglementation est essentielle pour s’assurer que les investissements scientifiques dans l’exploration spatiale ne sont pas compromis et pour aborder des questions fondamentales sur l’origine et l’évolution de la vie. Jusqu’à présent, la protection planétaire s’est principalement focalisée sur les planètes proches du Soleil, en particulier la planète Mars. Cependant, vu que de grandes agences spatiales prévoient actuellement plusieurs missions d’exploration au-delà de Mars, il est opportun de réviser et de mettre à jour la politique actuelle.

Plate-forme pour la protection

Le projet PPOSS a commencé par rassembler les scientifiques, les experts en technologie et les décideurs impliqués dans la limitation de la contamination des corps planétaires. Au cours des deux premières années, des ateliers ont été organisés pour élaborer des orientations à l’intention de cette communauté européenne et internationale pour la protection planétaire. «Ces ateliers ont réuni des experts scientifiques d’Europe, des États-Unis, de Chine et du Japon, ainsi que des représentants de leurs agences spatiales nationales respectives et d’autres acteurs clés», a déclaré Cabezas.

Le manuel international pour la protection planétaire du PPOSS a été élaboré dans le cadre de ces ateliers. Il servira de guide de référence pour éduquer et former les nouvelles générations de chercheurs et d’ingénieurs qui devront faire face aux exigences de la protection planétaire bien après la fin du projet actuel. De plus, une version préliminaire d’un «livre blanc de recherche», identifiant les principaux défis scientifiques liés à l’exploration de lunes glacées dans le cadre de la protection planétaire, est également disponible. «Ce projet a chaleureusement été accueilli par la communauté scientifique», a déclaré Cabezas.

Un autre exemple de la perspective à long terme du projet est l’élaboration d’une feuille de route européenne pour identifier les technologies critiques qui seront nécessaires au cours des 15 à 20 prochaines années pour assurer la protection planétaire contre les corps de systèmes solaires externes. Au cours des dernières étapes du projet, un examen du processus actuel de réglementation de la protection planétaire, ainsi que des lignes directrices pour la protection planétaire liées aux corps de systèmes solaires externes, sera effectué. Cela contribuera de manière considérable à redéfinir la réglementation internationale actuelle en matière de protection planétaire.

Communauté spatiale mondiale

Un autre objectif clé du projet PPOSS a été de mettre sur pied une communauté internationale de protection planétaire, durable et solide, impliquant les États-Unis, l’Europe, la Chine et le Japon. Au cours de la dernière année du projet, des efforts seront déployés pour établir des liens avec des communautés spatiales en Russie, en Inde et aux Émirats arabes unis. «D’ores et déjà, une série de sessions de formation internationales sur les bases de la protection planétaire ont été dispensées à des ingénieurs, des directeurs d’agences, des scientifiques et des étudiants», a déclaré Cabezas. «La première a eu lieu à l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale et trois autres sessions auront lieu en 2018, respectivement aux États-Unis, en Chine et en Allemagne.»

Bien que le projet PPOSS s’achève en décembre 2018, le consortium continuera d’aider le COSPAR à mettre à jour sa politique de protection planétaire.

Mots-clés

PPOSS, COSPAR, protection planétaire, aérospatial, espace, système solaire, lunes, Mars, soleil, exploration, COPUOS, Terre