Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L’efficacité de la transmission passe à la vitesse supérieure grâce à de nouvelles connaissances et à l’innovation

Alors que les grandes industries s’efforcent de se mettre au «vert» et de satisfaire d’urgence aux nouvelles normes de l’UE, le manque de connaissances en matière d’efficacité de transmission freine les progrès. Des chercheurs ont mis sur pied un consortium de partenaires industriels et universitaires afin de combler les lacunes dans les connaissances en matière de conception de transmissions mécaniques efficaces et fiables.
L’efficacité de la transmission passe à la vitesse supérieure grâce à de nouvelles connaissances et à l’innovation
L’UE a fixé des objectifs de plus en plus stricts en matière d’efficacité énergétique et d’émissions afin de se conformer aux accords mondiaux. L’innovation est un défi majeur pour l’industrie européenne, car les entreprises sont obligées d’améliorer la conception de leurs produits dans un contexte d’exigences et de restrictions souvent contradictoires.

Ces industries sont prises en étau entre l’amélioration du rendement, réclamée par les clients, et une plus grande efficacité, imposée par les organismes de réglementation. Toutefois, le soutien et la promotion de l’innovation sont essentiels pour que les entreprises puissent survivre sur un marché de plus en plus mondialisé et compétitif.

La production et l’utilisation de l’énergie doivent devenir plus écologiques, et cette nécessité frappe de plein fouet les industries qui produisent et utilisent l’électricité.

Les transmissions mécaniques revêtent une importance particulière pour ces industries, car elles sont responsables d’importantes pertes d’énergie. Les recherches actuelles semblent indiquer que l’innovation en matière de transmission ne permet de réduire les pertes d’énergie que de façon marginale. Par ailleurs, il existe un manque de connaissances sur la manière dont les pertes d’énergie se produisent.

Concevoir de meilleures transmissions

Le projet DEMETRA (Design of mechanical transmissions, Efficiency, noise and durability optimization), financé par l’UE, entend permettre aux experts dans le domaine des transmissions mécaniques de partager leurs connaissances. Cette initiative a examiné les techniques de modélisation de pointe afin de concevoir la transmission mécanique la plus efficace et la meilleure qui soit.

Le consortium DEMETRA, d’une taille relativement modeste, se composait d’un groupe d’experts issus d’un partenaire industriel (Siemens Industry Software) et de deux universités (Université de Calabre et KU Leuven), ce qui a assuré un solide transfert de connaissances entre le monde universitaire et la sphère industrielle. Le professeur Domenico Mundo, qui a dirigé l’équipe, se dit agréablement surpris par le travail d’équipe qui y règne et se réjouit des résultats positifs du projet.

«Nous avons utilisé des études de cas de complexité industrielle pour obtenir une validation de principe pour les méthodologies développées, ce qui a conforté la pertinence des résultats du projet», note le professeur Mundo. Les développeurs de logiciels de l’équipe ont suivi de près les activités de recherche du projet pour aider à définir une voie de recherche claire et prévenir les problèmes inattendus.

Résultats du développement des compétences

Le consortium a organisé un programme de formation qui comprenait une formation technique de pointe sur les principaux sujets de recherche du projet. Le projet a également permis aux chercheurs boursiers de DEMETRA de rencontrer la communauté européenne et mondiale de scientifiques et de chercheurs, et les a encouragés à participer à plusieurs événements externes.

Les résultats du projet ont attiré l’attention de la communauté académique et de l’industrie, plusieurs articles scientifiques ayant été déjà publiés et cités par d’autres travaux. DEMETRA a également établi de nouveaux contacts au sein de la communauté R&D pour s’assurer que des collaborations entre boursiers et partenaires universitaires et industriels verront le jour.

L’équipe de DEMETRA a validé leurs méthodes de simulation à l’aide de cas tirés des milieux universitaire et industriel qui présentaient différents types de modèles et niveaux de complexité des modèles allant de l’engrenage à la transmission complète.

Les partenaires ont mené à bien plus de 40 activités de diffusion et de sensibilisation, notamment des contributions scientifiques à des conférences internationales. Le consortium a contribué à l’organisation de la Marie Curie Graduate School on Innovative Technologies for Reliable and Efficient Energy Conversion et d’un atelier de valorisation et de collecte de fonds IPR (droits de propriété intellectuelle).

Impact à ce jour

D’après le professeur Mundo, les partenaires de DEMETRA participent déjà à des collaborations de suivi en matière de R&D afin d’étendre les résultats du projet à d’autres transmissions de puissance mécaniques. Ces partenaires utiliseront des matériaux et des procédés de fabrication de pointe pour travailler sur de nouvelles techniques d’engrenage.

Le programme d’activités de DEMETRA en matière de formation scientifique et de transfert de compétences a permis à ses chercheurs boursiers de bénéficier d’un excellent placement à l’issue du projet. Les résultats du consortium ont contribué à la mise au point d’une plateforme de simulation multicorps qui augmentera la productivité des fabricants d’engrenages et des industries connexes pour les années à venir.

La technologie mise au point s’inscrit parfaitement dans le droit fil des efforts déployés par l’UE pour accroître l’efficacité des produits et procédés industriels tout en continuant à améliorer la qualité.

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

DEMETRA, transmission mécanique, industrie, efficacité énergétique, fabricants d’engrenages