Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

GRACeFUL — Résultat en bref

Project ID: 640954
Financé au titre de: H2020-EU.1.2.2.
Pays: Espagne
Domaine: Société, Alimentation et Ressources naturelles, Économie numérique

Combler l’écart entre la politique et la science grâce à la construction de modèles visuels

Une initiative de l’UE a mis au point des outils logiciels qui réalisent des évaluations à partir de différents points de vue. Elle entend faciliter les procédures de prise de décision lorsque des parties prenantes issues de différents domaines d’action sont impliquées.
Combler l’écart entre la politique et la science grâce à la construction de modèles visuels
Relever les défis mondiaux comme le changement climatique implique nécessairement des experts issus, entre autres, des domaines politiques, juridiques, sociaux, environnementaux et économiques. Élaborer une politique peut s’avérer périlleux au départ, lorsque de nombreuses parties prenantes ayant des intérêts, des attentes, des contraintes et des objectifs différents sont réunies.

Financé par l’UE, le projet GRACeFUL a été conçu pour faciliter cette procédure. Il a rassemblé sept universités et centres de recherche pour soutenir le processus humain d’élaboration de politiques impliquant différentes disciplines. Le résultat est un outil d’évaluation rapide (RAT) qui montre les mérites relatifs des différentes mises en œuvre, comme la plus rapide, la moins chère, la plus résiliente ou la plus écologique.

«Les avantages globaux de GRACeFUL sont l’évaluation et la conception rapides de politiques, en tenant compte des “préférences” de chaque partie prenante», explique le coordinateur du projet, Tom Creemers. «Cette initiative contribue à trouver un consensus, à parvenir à une compréhension mutuelle et à un partage des connaissances entre les participants. Il s’agit d’une étape pour combler l’écart entre la science et la politique.»

Des défis mondiaux

Global Systems Science (GSS) entend améliorer la manière dont les connaissances scientifiques renseignent et évaluent la politique, ainsi que les réponses aux défis mondiaux comme le changement climatique, les crises financières, les pandémies et la croissance urbaine. Cette discipline met l’accent sur la pensée systémique et le besoin d’intégrer ou de connecter les modèles de données et les politiques de tous les domaines d’action avec tous les acteurs de la société.

Dans les séances de construction de modèles de groupes, les RAT favorisent l’interaction entre le processus humain et les données scientifiques existantes. Les preuves assimilées, comme les faits et les connaissances sur le monde réel, sont utilisées pour évaluer rapidement les effets des actions et la mesure dans laquelle elles résoudront un problème.

Le projet s’est intéressé au développement de nouveaux outils et d’une méthodologie pour une conception urbaine résiliente au changement climatique et une gestion de l’eau. Les outils mis au point ont été adoptés avec succès dans le programme de différentes formations dispensées par les universités. Ils ont également été évalués par une équipe composée d’experts indépendants dans les domaines concernés. «L’évaluation a été menée pour impliquer des étudiants en planification urbaine, gestion de l’eau, analyse politique et architecture», explique Creemers. «Elle a démontré l’utilité des outils dans le partage des connaissances et l’amélioration de la compréhension mutuelle des problèmes à résoudre.»

La dynamique de la prise de décision pour formuler des conseils avisés en matière de politique

La principale innovation de GRACeFUL est un changement des approches longues par essais et erreurs vers la modélisation et l’amélioration de la procédure de planification participative. L’approche interdisciplinaire a permis un apprentissage mutuel, ainsi que des analyses très avancées et complexes des processus de prise de décision et de conception.

Le pont entre l’interaction sociale et l’ensemble de connaissances sous-jacent a été établi grâce à la modélisation et l’adoption d’un nouveau langage dédié (DSL) de cartes conceptuelles des politiques. Intégrer ce DSL dans un langage de programmation combinant programmation fonctionnelle et programmation par contraintes représentait une avancée considérable.

Les membres de l’équipe cherchent activement de nouvelles opportunités de financement pour mener un projet de suivi destiné à poursuivre la mise en œuvre des bibliothèques de domaines et rendre les outils plus exploitables. L’objectif est que les outils puissent s’appliquer à de nombreux problèmes de GSS.

«Nous avons permis la création de RAT dédiés pour d’autres domaines possibles au sein de GSS», conclut Creemers. «Nous espérons que plusieurs RAT destinés à de nouveaux domaines seront écrits à l’avenir. Ils appuieront un nouveau paradigme de prise de décision collective centré sur l’humain.»

Mots-clés

GRACeFUL, politique, prise de décision, outil d’évaluation rapide, Global Systems Science, élaboration de politique