Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

XTOnE — Résultat en bref

Project ID: 774657
Pays: Espagne
Domaine: Alimentation et Ressources naturelles

Une solution biologique pour guérir les plantes et favoriser leur croissance

Un nouveau biopesticide à base d’une bactérie extrêmophile brevetée est en cours de développement. Le financement au titre de l’instrument PME a permis à l’entreprise qui a créé cette solution de faire passer le mot et de faire des projets d’avenir.
Une solution biologique pour guérir les plantes et favoriser leur croissance
En fait de vieilles habitudes qui ont la vie dure, l’industrie agricole arrive probablement en tête de liste. Cela fait des décennies que les produits agrochimiques ont fait leurs preuves dans la protection des cultures. Comment les agriculteurs peuvent-ils alors cesser de les utiliser, alors que des solutions alternatives sont si difficiles à élaborer? La demande de denrées alimentaires ne cesse de croître et les préoccupations environnementales ont tendance à céder sous la pression du marché.

Mais le marché est en train de changer. Les consommateurs sont de plus en plus disposés à payer plus cher les aliments biologiques, ce qui se traduit par une croissance du marché des biopesticides. Bien qu’encore marginal, ce marché en croissance devrait atteindre 6,6 milliards de dollars d’ici 2020. Il est clair que le remplacement total des produits chimiques de protection des cultures ne se fera pas du jour au lendemain. D’ailleurs, cette transition brutale n’a peut-être pas lieu d’être.

«Remplacer complètement les produits agrochimiques pourrait s’avérer une tâche difficile au début. Pour y parvenir, l’idéal est de mettre au point des produits biologiques compatibles avec les produits agrochimiques», explique Borja Torres, l’un des fondateurs de la société espagnole XTrem Biotech.

Xtrem Biotech se spécialise dans les microorganismes extrêmophiles, capables de survivre et de se développer dans des environnements extrêmes. L’entreprise produit également une solution biologique appelée XTONE, qui présente une grande compatibilité avec les traitements chimiques existants et qui reste efficace pendant une longue période lorsque combinée à des solutions conventionnelles. Au cœur de XTONE on trouve XT1 – une bactérie extrêmophile brevetée qui peut aider les plantes à se défendre contre les pathogènes et les stress externes.

«XT1 est une souche bactérienne isolée d’un environnement extrême à forte concentration en sel, et un "survivant naturel"», explique M. Torres. «Choisi parmi des centaines de micro-organismes du sol, XT1 a été breveté pour ses excellentes propriétés de biostimulant et biopesticide pour les plantes. Depuis lors, nous avons étendu le brevet aux principaux marchés agricoles.»

Qu’est-ce qui fait d’XT1 le candidat idéal pour aider les plantes à lutter contre les maladies? Les raisons sont multiples: XT1 est un stimulant de croissance des plantes; il aide à prévenir les pathogènes des plantes tels que les bactéries, les insectes, les champignons et les nématodes; il peut survivre dans des conditions extrêmes; il peut être stocké sans perte d’efficacité; et peut survivre dans des conditions salines et de sécheresse.

XT1 affiche une efficacité similaire aux autres solutions chimiques tout en présentant une toxicité beaucoup plus faible. Cette bactérie s’est également révélée efficace contre le verticillium, une maladie végétale pour laquelle aucun traitement efficace n’existe à ce jour et qui affecte notamment les oliviers. Les tests réalisés en Espagne – le plus grand producteur d’huile d’olive au monde – ont suscité des réactions très positives de la part des producteurs, tandis que les cultivateurs de fraises, de tomates, de concombres et d’autres légumes ont également témoigné un certain intérêt pour XTONE. «Le produit s’adresse tout particulièrement aux producteurs biologiques qui ne peuvent pas utiliser d’alternatives chimiques», souligne M. Torres.

Même si elle demeure plus chère que les produits chimiques, M. Torres s’attend à ce que le prix de XTONE diminue à mesure que les volumes de production augmentent. «La conclusion d’accords de développement avec des acteurs multinationaux permettra de réduire les coûts grâce à des processus de mise à l’échelle», poursuit-il.

Le financement au titre de la phase 1 de l’instrument PME était un moyen d’y parvenir: «Il s’agit d’un jalon important pour l’entreprise. Outre la visibilité et la reconnaissance du secteur et des consommateurs, ce financement nous a permis d’accélérer le développement de nos produits et de définir notre plan de développement grâce aux conseils d’experts du domaine. Nous sommes désormais convaincus que Xtrem Biotech a un avenir prometteur devant lui avec de belles perspectives et de nouvelles solutions agricoles à développer. Nous entamons des pourparlers avec des entreprises d’investissement, que nous abordons de préférence en coopération avec des partenaires industriels», conclut M. Torres.

Mots-clés

XTONE, XTrem Biotech, XT1, biopesticide, environnement, agriculture, agrochimie