Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L’importance des petits vaisseaux dans les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires restent une cause majeure de morbidité et de mortalité en Europe. Avec le rôle émergeant des petites artères dans la pathogenèse des maladies, il convient désormais de comprendre les mécanismes sous-jacents.
L’importance des petits vaisseaux dans les maladies cardiovasculaires
Les maladies cardiovasculaires sont communément associées à l’athérosclérose des gros vaisseaux. Toutefois, les preuves accumulées indiquent des perturbations dans les petites artères qui contrôlent la perfusion tissulaire. Dans des conditions spécifiques comme l’hypertension, le vieillissement, le diabète et l’obésité, ces vaisseaux subissent en particulier une altération de la taille et de la fonction, processus connu sous le nom de remodelage des petites artères. Ces changements limitent la capacité de ces vaisseaux à fournir de l’oxygène aux différents organes du corps humain, entraînant une mauvaise oxygénation et une perte de fonction des organes. De plus, le remodelage provoque une hypertension qui génère un cercle vicieux de pression sanguine élevée et de remodelage qui nécessite une interruption.

Malgré l’importance du remodelage des petites artères dans la pathogenèse des maladies cardiovasculaires, on sait peu de choses sur cette partie du système vasculaire. En conséquence, les scientifiques du projet SMARTER, financé par l’UE, ont mis en lumière les mécanismes moléculaires du remodelage et comment le diagnostiquer à un stade précoce pour le traiter efficacement. «L’objectif de l’étude consistait à déterminer les événements moléculaires et physiologiques entraînant le remodelage des petites artères et à identifier les moyens de les inverser», explique le professeur Ed van Bavel, coordinateur du projet.

Les chercheurs se sont concentrés sur la technologie nouvelle et commercialisable dans l’objectif d’étudier ces vaisseaux in vitro dans des conditions biomécaniques appropriées. «Le but ultime était d’utiliser ces informations pour développer de nouvelles thérapies contre les maladies cardiovasculaires, en ciblant le processus de remodelage des petites artères», poursuit le professeur van Bavel.

Méthodologie pour l’étude du remodelage des petites artères

La recherche SMARTER englobait une vaste gamme d’aspects de la biologie des petites artères, y compris les voies moléculaires, l’interaction cellule-matrice et le rôle des cellules pluripotentes dans la paroi artérielle. Les scientifiques ont isolé et cultivé des cellules progénitrices, utilisé la technologie des microréseaux et de la protéomique, ainsi que la microscopie à force atomique pour détecter la dynamique de l’actine.

Une attention particulière a été accordée à l’expression différentielle des gènes vasculaires et des micro-ARN dans l’hypertension. Les chercheurs ont pu identifier de nouveaux gènes candidats et se faire une idée du rôle du système vasculaire dans l’homéostasie interstitielle du cerveau, révélant le rôle de la physiologie des canaux ioniques dans le remodelage.

En outre, ils ont développé une méthode innovante connue sous le nom de myographe de pression pour l’étude des petits vaisseaux. Dans ce test, de petites artères ont été montées sur des chambres en verre. Cela a permis aux scientifiques d’étudier les réponses vasoactives aux agonistes physiologiques, fournissant un mécanisme possible pour le contrôle fonctionnel et structurel des réseaux artériels. Le maintien des petites artères sous culture organoïde a fourni des informations sur le processus de remodelage vasculaire in vitro, tandis que l’imagerie in vivo de la microcirculation a amélioré la compréhension de la fonction des cellules endothéliales et des cellules musculaires lisses.

Vers de nouvelles thérapies pour les maladies cardiovasculaires

D’un point de vue thérapeutique, le consortium a apporté un nouvel éclairage sur le rôle de plusieurs facteurs et voies de signalisation dans le remodelage des petites artères. Le professeur van Bavel est convaincu que «la valorisation de la technologie des petites artères in vitro de SMARTER améliorera les services dans le domaine cardiovasculaire à long terme».

De nouvelles possibilités de traitement pointent à l’horizon, comme la thérapie cellulaire par cellules progénitrices, l’interférence avec les micro-ARN et la médecine personnalisée. Une meilleure appréciation du rôle des petites artères dans la santé cardiovasculaire apportera non seulement des connaissances fondamentales, mais aidera également à identifier de nouvelles cibles thérapeutiques.

SMARTER, grâce à un réseau de jeunes scientifiques bien formés, espère soutenir et élargir la recherche dans ce domaine. Sachant que les maladies cardiovasculaires et les complications associées, comme les accidents vasculaires cérébraux et les insuffisances cardiaques, représentent actuellement 40 % des décès en Europe, les résultats du projet SMARTER donnent l’espoir de réduire ces sombres statistiques.

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

SMARTER, remodelage des petites artères, maladies cardiovasculaires, micro-ARN, cellules musculaires lisses