Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

Story Maker — Résultat en bref

Project ID: 774228
Pays: Belgique
Domaine: Technologie de l'information et de la communication

Le projet Story Maker transforme les enfants en réalisateurs d’animations 3D

Les enfants aiment les films d’animation, ce n’est un secret pour personne. En atteste le succès commercial des gros studios de production comme DreamWorks ou Pixar. Maintenant, imaginez un saut technologique qui permettrait à ces mêmes enfants de produire leurs propres films d’animation sans qu’il soit nécessaire de recourir à des moyens techniques spécifiques. C’est ce rêve que tente de concrétiser Wonder Media dans le cadre du projet STORY MAKER.
Le projet Story Maker transforme les enfants en réalisateurs d’animations 3D
Wonder Media est né il y a cinq ans d’une rencontre fortuite. Terry Thoren, producteur américain connu essentiellement pour son rôle dans la création de la série de films «Les Razmoket» ou pour la production de «Les Simpsons», a croisé la route du célèbre belge Rudy Verbeeck, pionnier des logiciels d’images de synthèse (CGI) 3D. Ensemble, ils ont créé Animation Now, un logiciel propriétaire capable de générer des animations 3D haute définition en temps réel.

Depuis sa création, Wonder Media a connu un succès croissant, en particulier en Amérique du Nord. «Si on devait donner le profil type du client de Animation Now, ce serait un producteur indépendant qui souhaite produire des formats attrayants destinés aux chaînes télévisées pour les enfants ou même pour un public adulte. Par exemple, nous travaillons actuellement avec une grande entreprise de production de la télévision canadienne, spécialisée en comédies et satires courtes, sur un show que nous avons conçu ensemble et dans lequel nous utilisons tout un panel de personnages animés», explique Herman Spliethoff, directeur associé chez Wonder Media.

Ce logiciel, qui permet de proposer un temps de traitement pour la création des animations et des coûts inférieurs à toutes les autres solutions, a été en partie conçu sur la base de la vision de ses fondateurs qui sont convaincus que l’animation est un outil éducatif potentiel puissant, bien qu’encore inexploité. Parmi les succès notables de l’entreprise, nous pouvons citer Habits of Mind, une série d’animation qui aide les enfants à résoudre les problèmes, et Wondergrove Learn, une liste de 250 animations pédagogiques dont l’objectif est de transmettre aux jeunes enfants un ensemble de compétences sociales.

Mais il fallait aller plus loin. Quand Wonder Media a commencé à proposer ses services aux écoles, il a vite été évident que les enseignants étaient très motivés pour associer les enfants au processus de création d’animations, voire pour l’intégrer à leur parcours scolaire. «Concevoir des animations est un processus créatif et collaboratif. Les enfants doivent d’abord réunir des informations sur le sujet, puis créer un scénario, écrire les dialogues et travailler en petits groupes pour résoudre les problèmes», explique M. Spliethoff.

Alors que ce n’était même pas envisageable avec les anciens logiciels d’animation, trop complexes, il se pourrait qu’Animation Now soit exactement l’outil dont ils aient besoin, à condition que Wonder Media l’adapte à ce nouvel objectif. «Le logiciel d’origine n’avait pas été du tout conçu dans une perspective éducative, donc nous savions qu’il lui manquait des éléments. On nous a dit que nos objectifs étaient compatibles avec les priorités politiques définies par l’UE dans le cadre de l’Instrument PME, donc nous nous sommes lancés», se souvient M. Spliethoff.

L’étude de faisabilité a permis d’identifier huit problèmes à résoudre; le premier était le besoin d’une solution multi-plateforme. «Animation Now ne fonctionne qu’avec Windows 10, tandis que les intervenants du monde de l’éducation veulent une solution multi-plateforme ou Internet. Et c’est, de fait, l’un des résultats les plus intéressants de l’étude de faisabilité, parce que les gens ont également exprimé le besoin d’un rendu 3D en temps réel de haute qualité», explique M. Spliethoff.

Or, même si cela peut se comprendre dans la mesure où les attentes d’un public de plus en plus large en ce qui concerne la qualité du rendu des images 3D n’ont fait qu’augmenter avec la qualité croissante des productions de films et de jeux vidéo, cette dernière exigence semble incompatible avec une solution multi-plateforme et Internet, parce qu’un bon rendu en 3D sur Internet et en temps réel est notoirement compliqué à obtenir.

Pour résoudre ce problème, l’équipe Wonder Media a commencé à mener une recherche sur tous les types de systèmes de rendu disponibles sur le marché. Et elle a finalement découvert une solution logicielle très innovante avec une nouvelle architecture système qui peut facilement se connecter au réseau d’une école.

Si l’équipe obtient les financements nécessaires au titre de la phase 2 (leur demande venait d’être introduite au moment où cet article était rédigé), elle aura encore quelques problèmes à résoudre. En particulier le besoin d’une nouvelle version de Animation Now qui soit facile à installer et à gérer; une interface ajustable en plusieurs langues; une expérience utilisateur plus intuitive et plus intégrée; des outils d’aide pour la gestion de projet en classe; et une bibliothèque de contenu qui réponde aux besoins de plusieurs classes d’âge, allant de 3 à 15 ans.

«Si tout va bien, nous aimerions également lancer deux pilotes en Estonie et au Danemark, deux pays qui disposent de l’infrastructure TIC nécessaire, d’enseignants bien formés, et d’une politique de subvention gouvernementale», souligne M. Spliethoff. Bien qu’il admette que Animation Now soit encore en position de challenger dans le secteur de l’animation, un développement réussi en phase 2 et une mise sur le marché dans le cadre d’une éventuelle phase 3 pourraient bien mettre le logiciel en tête de la liste de vœux des écoles.

Mots-clés

Story Maker, Wonder Media, Animation Now, animation 3D, enfants, école, éducation