Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Gestion durable et transnationale des forêts multifonctionnelles en Europe

Des outils de gestion efficaces et adaptatifs destinés au secteur forestier européen, qui soutiennent et permettent des politiques cohérentes, s’appuient sur des connaissances exactes fondées sur la recherche. Le projet SUMFOREST a renforcé la coopération scientifique à cet égard.
Gestion durable et transnationale des forêts multifonctionnelles en Europe
La gestion des forêts européennes est confrontée à toute une série de défis liés à l’affectation des sols, à l’environnement, au climat et à la situation socio-économique aux niveaux local, régional et mondial. En l’absence de politique forestière commune au sein de l’UE, de nombreuses politiques et directives ont un impact sur le secteur forestier européen. La gestion forestière dans l’UE est dès lors fragmentée, complexe et parfois contradictoire.

Le projet SUMFOREST, financé par l’UE, a été mis sur pied pour remédier à cette situation en s’appuyant sur les résultats de la recherche pour renforcer les pratiques de gestion durable des forêts (GDF) et fournir une base solide aux décisions politiques. Sous les auspices d’un réseau ERA-NET (European Research Area-Network), l’équipe a réussi à intensifier la collaboration de financement de la recherche entre 23 partenaires, issus de 15 États membres européens, trois États associés et deux institutions internationales.

Vers une cohésion et coordination de la politique forestière

Grâce à la diversité des essences d’arbres et des écosystèmes, les forêts européennes fournissent un large éventail de biens et de services. Plus récemment, l’utilisation s’est étendue, au-delà de la production traditionnelle de bois, à la fourniture de produits forestiers non ligneux (noix, champignons, baies, gibier, etc.) et de services écosystémiques qui répondent à des besoins sociaux, dans des secteurs tels que les loisirs, la santé et le bien-être. De par nature, une multiplicité des utilisations – à partir des mêmes zones forestières – exige une démarche de gestion et une stratégie durable.

Cette diversité signifie également que les forêts sont affectées différemment par des événements tels que le changement climatique et l’affectation des sols. Comme l’explique Martin Greimel, coordinateur du projet, «Ces différences régionales, tant en termes d’écologie forestière que d’utilisation prévue, doivent être comprises afin qu’elles puissent être prises en compte lors de la conception et de la mise en œuvre des réglementations et des politiques, afin de leur donner une réelle chance de succès».

Les variations transfrontalières signifient également que ces solutions réglementaires et politiques, ainsi que les ressources nécessaires, doivent être disponibles au niveau régional, européen et international. Actuellement, bien qu’il existe des politiques et des législations forestières à l’échelle européenne, la réglementation concernant la gestion des forêts relève encore essentiellement de la responsabilité des États membres.

Comme le résume M. Greimel, «SUMFOREST est parvenu à mieux comprendre ces différences et, après avoir cartographié les capacités du secteur forestier européen, a réuni différents décideurs politiques et parties prenantes pour trouver des solutions communes». Par exemple, un partenaire de SUMFOREST (EFI) a créé un groupe de réflexion sur les politiques européennes appelé ThinkForest.

Faire preuve de clairvoyante forestière

Non content d’améliorer la compréhension des cadres politiques liés à la forêt, SUMFOREST a réuni des chercheurs, des fonctionnaires, des représentants de la Commission européenne et des parties prenantes du secteur forestier afin d’élaborer une liste des enjeux émergents prioritaires pour la recherche forestière européenne.

Cette démarche s’est soldée par l’élaboration d’un rapport qui recense les principaux besoins d’information des décideurs politiques et a débouché, en dernier ressort, sur l’appel conjoint SUMFOREST pour le financement de propositions de recherche qui pourraient soutenir l’ambition «Des forêts durables pour la société de demain».

Outre les consultations régulières avec les États membres du comité permanent de la recherche agricole (CPRA) et du comité de programme (CP), SUMFOREST a également soutenu la coopération entre les organismes de financement de la recherche forestière en Europe et au-delà. Cette démarche a conduit directement à la mise en place, l’année dernière, du projet ForestValue financé par l’UE, qui a déjà lancé son propre appel de propositions conjoint en matière de recherche et qui rassemble également la plupart des partenaires de SUMFOREST.

Mots-clés

SUMFOREST, durable, gestion, bois, forêt, affectation des sols, environnement, changement climatique, transnational, politique, diversité, espèces, écosystèmes