Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

EuDEco — Résultat en bref

Project ID: 645244
Financé au titre de: H2020-EU.2.1.1.4.
Pays: Allemagne
Domaine: Économie numérique

Un modèle pour les entreprises qui convoitent une part de l’économie des données de l’UE

Les termes de «mégadonnées» et la révolution qu’elles incarnent ne nous sont pas inconnus. Par contre, ce que l’on désigne sous l’appellation d’économie des données de l’UE n’en est encore qu’à ses balbutiements. À ceux qui sont prêts à se lancer, le projet EuDEco fournit des recommandations fondées, entre autres, sur l’analyse des activités et des ressources clés de plus de 200 acteurs de l’économie de données de l’UE.
Un modèle pour les entreprises qui convoitent une part de l’économie des données de l’UE
Lorsque le projet EuDEco (Modelling the European data economy) a été lancé en février 2015, les mégadonnées étaient déjà utilisées de manière intensive. Étaient principalement engagés de manière active dans la collecte et l’utilisation des données les grandes entreprises, mais aussi des organismes publics et des instituts de recherche. Toutefois, cet engouement n’a pas vraiment donné lieu à un marché des données, car le partage et la réutilisation des données n’étaient pas assez développés.

«Le partage et la réutilisation des données, en particulier au-delà des frontières et avec la participation des petites et moyennes entreprises, étaient encore très limités en 2015, et ils le sont encore dans une certaine mesure. Cette situation s’explique notamment par le manque de compétences, de confiance et d’interopérabilité», explique le Dr Daniel Bachlechner de l’Institut Fraunhofer pour la recherche sur les systèmes et l’innovation.

Pour aider les entreprises à combler leur retard en la matière, le Dr Bachlechner et d’autres membres du consortium EuDEco ont développé un modèle d’économie des données de l’UE en utilisant une approche essentiellement qualitative et axée sur la communauté. En jouant le rôle de facilitateur, ils ont permis aux acteurs intéressés ou concernés par l’économie d’engager un dialogue, ce qui a permis de mieux comprendre comment l’économie des données était perçue et de s’inspirer de ces connaissances pour fournir à ces acteurs des recommandations réalisables en phase avec leurs besoins réels.

Les modèles d’affaires faisaient partie des aspects étudiés dans le cadre du projet. «Nous avons analysé les activités et les ressources clés de plus de 200 acteurs de l’économie des données de l’UE, étudié les travaux antérieurs sur les modèles d’affaires et, enfin, dressé cinq archétypes de modèles d’affaires qui sont largement répandus dans l’économie des données», explique le Dr Bachlechner.

Les cinq archétypes portent sur les modèles d’affaires des acteurs qui traitent de l’acquisition des données, la manipulation des données, l’exploitation des données, la fourniture de technologies et la consultation. Outre les activités et les ressources clés utilisées pour définir les archétypes, les éléments du modèle d’affaires, y compris les propositions de valeur, les structures de coûts et les flux de revenus ont également été étudiés. «Nous avons examiné les similitudes et les différences entre les acteurs et nous sommes entrés dans les détails concernant des acteurs particuliers. Une grande partie des connaissances que nous avons acquises a influencé nos recommandations», déclare le Dr Bachlechner.

Les réactions du secteur ont été largement positives. Les acteurs de l’économie des données de l’UE qui ont activement contribué au développement du modèle EuDEco ont déclaré qu’il était extrêmement précieux pour eux d’obtenir des évaluations externes de leurs activités ainsi que des conseils concrets sur les mesures qu’ils devraient prendre. Plusieurs de ces acteurs ont souligné qu’ils aimeraient poursuivre la collaboration, selon le Dr Bachlechner.

Une impulsion politique indispensable

Toutefois, pour que l’économie des données de l’UE puisse réellement prendre son envol, d’autres mesures politiques seront nécessaires pour créer le marché unique du numérique et résoudre des problèmes urgents, tels que les déficits de compétences, le manque de confiance et d’interopérabilité. «Les décideurs politiques doivent comprendre les relations entre les différents éléments de l’économie des données et être capables d’évaluer ou même de prédire les conséquences de certaines mesures qu’ils prennent», a affirmé le Dr Bachlechner.

L’observatoire EuDEco devrait être très utile à cet égard, car il rend très visibles les tendances liées à l’économie des données, ainsi que les différences entre les différents pays. Il aide à identifier les bonnes pratiques et permet de comparer chacun des États membres ou l’UE dans son ensemble avec d’autres pays du monde. «L’UE doit apprendre rapidement des dirigeants du monde entier tout en veillant à préserver les valeurs européennes», souligne le Dr Bachlechner.

Le projet EuDEco s’est achevé à la fin du mois de janvier 2018. Récemment, le consortium EuDEco a été élargi et a soumis une proposition de nouveau projet axé explicitement sur les déficits de compétences, le manque de confiance et le manque d’interopérabilité dans le contexte de l’économie des données de l’UE. L’objectif visé est d’apporter aux acteurs, et en particulier aux PME, le soutien dont ils ont besoin pour relever ces défis rapidement et de manière pragmatique. Ce soutien comprendra l’appariement entre entreprises et fournisseurs de services, la compréhension de l’économie des données et l’aide à la prise de mesures conformes aux bonnes pratiques établies. En outre, certains résultats d’EuDEco seront davantage développés.

Informations connexes

Mots-clés

EuDEco, mégadonnées, économie des données, marché des données, modèle d’affaires, interopérabilité, compétences, confiance