Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

OpenOceanFC — Résultat en bref

Project ID: 782874
Pays: Norvège
Domaine: Ressources aquatiques, Industrie

Une cage à poissons innovante pour les fermes aquacoles off-shore

Une initiative de l’UE s’appuie sur l’expertise pétrolière et maritime de la Norvège pour évaluer la faisabilité de la pisciculture en haute mer.
Une cage à poissons innovante pour les fermes aquacoles off-shore
L’industrie piscicole européenne a besoin d’espace pour se développer afin de répondre à la demande mondiale croissante. Déplacer la production vers l’immense espace d’élevage potentiel que constitue l’océan est une manière d’y parvenir. La qualité de l’eau est également meilleure au large, vu la concentration élevée de fermes aquacoles près des côtes.

L’océan apporte son lot de nouveaux défis, notamment au niveau de la gestion des conditions météorologiques difficiles en haute mer. Le projet OpenOceanFC, financé par l’UE, s’est attaqué à ce problème en proposant une cage à poissons brevetée, suffisamment grande pour être commercialement viable et suffisamment robuste pour pouvoir faire face à des vagues de 10 m. L’expérience de la Norvège en matière de plateformes pétrolières a aidé le projet à développer son concept de pisciculture offshore. L’étude pré-pilote a couvert le concept optimal, un plan d’affaires, la planification et l’exécution du projet pilote.

Un projet pilote réussi: la recette du succès

«Notre objectif est de nous engager, aux côtés de nos partenaires et d’éleveurs, dans l’aquaculture offshore et ses différents aspects: développement, construction, exploitation et services,» explique Rolf Solberg, coordinateur du projet. «Nous entendons proposer des offres attractives pour les éleveurs et les partenaires du projet. La réussite du projet pilote est une condition sine qua non du succès futur.»

Selon M. Solberg, un concept offshore réussi ouvrira de vastes zones pour la pisciculture en Norvège et dans d’autres régions. «Notre concept s’appuie sur le savoir-faire de l’industrie pétrolière et les compétences maritimes de la Norvège. Nous simplifions et adaptons ce savoir-faire à la filière aquacole, définissons ce qu’il y a encore lieu de développer, examinons la construction et les activités maritimes, et prenons en compte les questions commerciales et la rentabilité. Un projet pilote est nécessaire, et un projet pilote à grande échelle est en cours de planification.»

Au cœur de l’initiative OpenOceanFC se trouve la construction d’une immense cage à poissons, conçue pour accueillir et élever jusqu’à 1,5 million de saumons. D’un diamètre d’environ 130 m, cette cage est un défi en soi, car elle est beaucoup plus grande que les cages à poissons traditionnelles. Une grande partie de sa structure est en béton, matériau éprouvé utilisé pour la construction des plateformes pétrolières et gazières afin de réduire les coûts à long terme.

La taille de la cage permettra de réaliser des économies d’échelle dans l’exploitation, par exemple en répartissant le coût de la technologie d’automatisation. La cage à poissons offre un environnement de vie calme pour les poissons grâce à un coupe-vent, un brise-vague et un ancrage de tension. Le déclenchement de ces dispositifs sera conçu pour assurer le bien-être des poissons et des conditions de fonctionnement optimaux.

Saisir la dimension commerciale

M. Solberg souligne que la réalisation la plus importante du projet a été l’amélioration des concepts de sécurité, du bien-être des poissons, des coûts et de la compétitivité, ainsi qu’une meilleure compréhension des questions commerciales. «L’objectif est d’assurer le succès des opérations offshore à grande échelle afin d’être mieux préparé à déployer un projet pilote grandeur nature,» explique-t-il. Et d’ajouter: «Il nous reste encore à résoudre un certain nombre de problèmes complexes, tels que la gestion des conditions météorologiques extrêmes et le bien-être des poissons.»

Une étude de faisabilité couvrirait le concept/l’équipement, la construction/l’assemblage, le remorquage/l’ancrage, les opérations d’élevage et le financement. M. Solberg indique qu’OpenOceanFC a recensé de nouveaux domaines susceptibles d’être améliorés ainsi que de nouveaux brevets potentiels.

OpenOceanFC planifie le projet pilote de concert avec un gros producteur norvégien. À l’heure qu’il est, la demande de permis pour le développement du projet pilote est examinée par les autorités norvégiennes.

La réussite du projet pilote ouvre des perspectives et de nouvelles grandes zones d’élevage à la fois sûres, respectueuses de l’environnement et qui tiennent compte du bien-être des poissons. De plus, nous espérons qu’à l’avenir son fonctionnement sera automatisé et robotisé en grande partie. «Nous avons besoin d’un concept attrayant pour les agriculteurs, capable d’assurer la stabilité, le bien-être des poissons et un amarrage facile sur place,» conclut M. Solberg.

Mots-clés

OpenOceanFC, poissons, pisciculture, cage à poissons