Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

SEEGLASS — Résultat en bref

Project ID: 719098
Pays: Espagne
Domaine: Société, Technologies industrielles, Changement climatique et Environnement

Un nouveau trieur optique améliore le recyclage du verre

Le verre est un matériau idéal pour le recyclage car il peut être utilisé à plusieurs reprises sans aucune détérioration de ses propriétés physiques. Une initiative de l’UE a mis au point un système révolutionnaire de récupération du verre basé sur un trieur optique à haute performance.
Un nouveau trieur optique améliore le recyclage du verre
Sous l’impulsion des dernières mesures législatives et fiscales de l’UE, on observe un désir croissant d’augmenter la quantité de verre recyclé. Le ramassage du verre à domicile est couramment pratiqué dans toute l’Europe, mais les habitants continuent à mélanger des déchets de verre indésirables avec les déchets organiques, malgré les efforts des autorités locales pour expliquer les procédures de collecte des ordures.

Le projet Horizon 2020 SEEGLASS, financé par l’UE, a relevé ce défi en récupérant le verre directement au niveau des usines de traitement mécano-biologique (TMB) traitant les déchets solides municipaux (DSM).

Les chercheurs ont commencé par concevoir et fabriquer un nouveau trieur optique à vision artificielle, l’intégrant au bout d’une chaîne de tri de verre entièrement équipée. «85 % du verre total quantifié contenu dans les déchets est récupéré sous forme de produit commercialisable, avec une pureté de verre de 99 % et moins de 1 % d’impuretés de céramique, de pierre et de porcelaine,» explique Luis Segui.

Une installation de démonstration à grande échelle située près de Barcelone a permis de tester de manière exhaustive un large éventail de matières premières. «Il s’agit notamment des résidus issus de la phase mécanique des procédés TMB, des rejets du raffinage du compost, des cendres d’incinération, des ordures ménagères, des déchets mélangés et des restes de véhicules hors d’usage,» explique M. Segui. «SEEGLASS fournit de nouveaux flux de verre recyclé qui autrement ne serait pas récupéré et serait envoyé dans des sites d’enfouissement.»

Un système visionnaire et convivial

Reposant sur un système d’unités modulaires, la chaîne de traitement SEEGLASS est rapide et facile à installer, puis simple à utiliser. «L’agitation sépare les particules de déchets en fonction de leur taille, de leur forme et de leur densité, avant que la vision artificielle ne poursuive le tri en fonction de leur composant principal ou de leur couleur. Les matériaux détectés sont ensuite éjectés du flux de matière de manière sélective vers une chambre de séparation, à l’aide de jets d’air comprimé de haute précision,» explique M. Segui.

Le projet a également développé un nouveau logiciel de tri optique intégrant des processus d’exploration de données et des applications de l’industrie 4.0 pour le tri et le recyclage des matériaux. L’industrie 4.0 est la tendance actuelle en matière d’automatisation et d’échange de données dans les technologies de fabrication visant à créer des "usines intelligentes". Les chercheurs ont traité de grandes quantités de données visuelles et opérationnelles pour l’analyse des performances du processus de tri optique, notamment des applications de gestion d’usine et des contrôles internalisés de prévention des problèmes.

Le développement de visualisations en temps réel et d’interfaces opérateur pour le fonctionnement en local et à distance, comme les écrans tactiles, les téléphones mobiles et les tablettes, a permis une configuration et un contrôle rapides et intuitifs des équipements. Parmi les autres fonctionnalités nouvelles, on trouve également une analyse du débit, un auto-diagnostic continu et une gestion des alarmes.

Un recyclage amélioré du verre profite à l’économie et à l’environnement

La solution SEEGLASS offre des taux de recyclage élevés et contribue au développement de stratégies d’économie circulaire pour les communautés soucieuses de leur gestion des déchets. Selon M. Segui: «Les entreprises de gestion et de recyclage des déchets peuvent vendre le verre récupéré ainsi que les matières recyclables et par conséquent réduire les coûts d’enfouissement ou d’incinération, ce qui augmente ainsi le rendement de leurs installations.»

Les clients potentiels susceptibles de bénéficier de la solution SEEGLASS sont principalement des collectivités locales et des sociétés privées de gestion des déchets exploitant des usines de TMB, ainsi que des installations de valorisation des déchets provenant des DSM. «Les clients potentiels demandent actuellement des devis pour la chaîne de traitement et les trieurs optiques pour la récupération du verre à partir d’un large éventail de déchets,» conclut M. Segui.

Mots-clés

SEEGLASS, verre, déchets, trieur optique, recyclage