Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

WATTsUP — Résultat en bref

Project ID: 683959
Pays: Slovénie
Domaine: Transports et Mobilité, Économie numérique

Un avion école électrique

La demande en pilotes ne cesse d’augmenter, mais la formation est chère. Un nouveau système d’aéronef léger développé par l’UE réduit les coûts et les impacts environnementaux afférents.
Un avion école électrique
Le marché du transport aérien européen croît de 4 % par an. Cela engendre une demande constante en pilotes.

Selon le projet WATTsUP, financé par l'UE, l’avenir des formations de pilote repose sur les avions électriques. Étant zéro émission, ils présentent un avantage environnemental. Ils sont également silencieux en opération, ce qui les rend disponibles pour des formations sur les petits terrains d’aviation fermés en fin de semaine pour cause de pollution sonore. En outre, le fonctionnement de ces avions est moins onéreux, ils nécessitent peu de maintenance et le coût par heure de l'électricité est bien inférieur à celui du carburant, ce qui permet également de réduire les frais de formation des pilotes. La facture d’électricité pour une heure de vol, par exemple, n’est que de 2 euros environ!

Le consortium WATTsUP a mis au point un prototype de véhicule d’entraînement, de la catégorie des avions légers et sportifs. Ce projet est le premier à terminer une ligne de production dédiée à ces engins.

Un nouveau système électrique

Comme la plupart des aéronefs modernes, le deux places de WATTsUP est construit en matériaux composites légers.

Mais ce qu’il présente de plus innovant, ce sont ses technologies électriques. Un moteur électrique léger de 60 kW lié à un propulseur à récupération d’énergie monté à l’avant assure la propulsion. Le moteur du véhicule et le contrôleur de puissance ont été spécialement conçus pour la propulsion aéronautique et incluent un système de refroidissement qui fait circuler de manière optimale le liquide autour du moteur et l’air autour des batteries. Une des deux batteries de 10,5 kWh peut assurer à elle seule le fonctionnement de l’avion en cas de dysfonctionnement de l’autre. Le système de gestion des batteries optimise le chargement et le déchargement durant les phases de vol.

Le projet a également mis au point de nouveaux protocoles d’accélérateur, a revu toute l’électronique, les propulseurs et les outils servant à leur conception, et conçu un fuselage totalement nouveau pour contenir toute cette nouvelle technologie peu conventionnelle. Les chercheurs ont réalisé tous les tests et validations nécessaires pour faire certifier l’avion à l’échelle mondiale.

Facile à piloter

Dans la mesure où les cockpits traditionnels n’incluent ni instruments ni commandes pour les avions électriques, l’équipe a dû concevoir une toute nouvelle interface de cockpit. «La combinaison d’instruments de vol et d’un affichage du chargement graphiques, avec une nouvelle manette de pilotage, font que cet avion est aussi facile à utiliser qu’un téléphone portable,» déclare le Dr. Igor Perkon, responsable du programme Recherche et Développement pour Pipistrel Vertical Solutions, le partenaire clé de ce projet.

L’avion peut dépasser une vitesse de vol de 200 km/h, tandis que la technologie des batteries actuelle lui confère une autonomie d’une heure, plus une petite réserve. Ces caractéristiques sont suffisantes à des fins de formation, mais pas pour des vols internationaux.

De même que les bornes de recharge pour les véhicules au sol se développent sur les autoroutes d’Europe, le Dr. Perkon prévoit la mise en place d’un réseau de bornes similaire sur les terrains d’aviation européens. «Par exemple,» ajoute-t-il, «la Suisse a positionné stratégiquement ses bornes de charge sur les différents terrains d’aviation du pays afin de permettre des vols internationaux à zéro émission.» Avec le système de charge rapide, les batteries sont pleines en 40 minutes.

WATTsUP a également créé un ensemble innovant d’outils en ligne qui répondent aux besoins des écoles de pilotage. Le programme est volontairement interactif et facile à comprendre. Un portail de gestion de la flotte simplifie la réservation des vols d’entraînement par les étudiants.

L’équipe a présenté le produit dans des salons aéronautiques européens et à l’occasion d’autres événements. Cette visibilité a débouché sur des dizaines de commandes passées avant même le début de la production. Depuis que le projet s’est terminé fin 2017, près de 30 avions ont été livrés aux clients.

L’avion école mis au point par WATTsUP pourrait bien marquer le début d’une nouvelle ère d'engins aériens électriques. Les chercheurs prévoient la mise au point d’avions complètement autonomes d’ici à 2025.

Mots-clés

WATTsUP, aéronef électrique, terrain d’aviation, formation de pilote, zéro émission, avion école