Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

greenGain — Résultat en bref

Project ID: 646443
Pays: Allemagne
Domaine: Agriculture et Sylviculture, Énergie, Environnement

La production de bioénergie à partir d’une ressource sous-exploitée

Les matériaux ligneux et herbacés collectés lors de l’entretien et de la conservation des paysages locaux présentent un grand potentiel en tant que source durable de biomasse pour la production d’énergie renouvelable.
La production de bioénergie à partir d’une ressource sous-exploitée
Le projet financé par l’UE greenGain avait pour but de renforcer la production d’énergie à partir de la biomasse ligneuse et herbacée issue des travaux d’entretien et de conservation des paysages (TECP) réalisés dans l’intérêt public. La biomasse utilisée comprenait tous les matériaux provenant principalement de la conservation de la nature et de la gestion du paysage, mais pas ceux des cultures énergétiques.

Ce type de biomasse est généralement produit par des entreprises sous-traitantes, de petites autorités locales, des agriculteurs et des propriétaires forestiers lors de l’entretien des bords de routes, des cours d’eau, des parcs, des cimetières, des réserves naturelles et même des jardins privés. Les principaux groupes ciblés par le projet comprenaient des acteurs régionaux et locaux responsables des travaux d’entretien et de préservation et de la gestion des résidus de biomasse. Le projet s’est concentré sur les prestataires de services tels que les agriculteurs et les propriétaires forestiers, leurs associations, les ONG, les fournisseurs d’énergie et les consommateurs.

Les défis majeurs que présente le recours aux TECP sont liés à la nature dispersée des ressources, aux fluctuations saisonnières et à la mauvaise qualité de la matière première, qui nécessite un prétraitement tel que le tamisage ou le séchage. En outre, les exigences légales en matière de gestion des déchets sont souvent floues, et les informations concernant le type, la quantité et l’emplacement de la biomasse sont difficiles à réunir.

Une ressource en matières premières sous-exploitée

Les partenaires du projet ont développé des stratégies pour accumuler des connaissances fiables sur la disponibilité locale de ces matières premières et un savoir-faire sur des questions allant de la logistique au stockage et aux voies de conversion durables pour la transformation des TECP en énergie renouvelable (chaleur et énergie). «L’objectif est de sensibiliser le public à cette ressource de biomasse encore largement sous-utilisée et de rendre sa collecte et son utilisation pour produire de la chaleur et de l’électricité acceptable», explique Diego Piedra-Garcia, personne de contact du projet.

De plus, les chercheurs ont abordé les aspects politiques, juridiques et environnementaux des régions modèles en République tchèque (municipalité de Kněžice et microrégion de Vltavotýnsko), en Allemagne (comté de Frise et comté de Rotenburg), en Espagne (comté de Bajo Aragón et comté de Matarraña) et en Italie (région de Trasimeno).

Malgré les difficultés déjà soulignées, les TECP restent une source intéressante de biomasse pour les entreprises. «L’utilisation de cette biomasse issue de l’entretien régulier des espaces publics peut contribuer à la production locale d’énergie renouvelable», explique Piedra-Garcia. En outre, la vente de la biomasse en tant que matière première, ou l’énergie produite à partir de celle-ci, peut également fournir une compensation financière pour les coûts de maintenance, et pour les acteurs régionaux et locaux qui peuvent bénéficier directement de l’utilisation de la biomasse des TECP. De plus, cela contribuera à la réduction des émissions de GES en raison de la diminution ultérieure de l’utilisation des combustibles fossiles.

Énergie renouvelable au niveau local

Les groupes régionaux et locaux responsables des travaux de maintenance et de conservation ont été ciblés car ils gèrent également la biomasse collectée par les TECP. À cet effet, des lignes directrices générales ont été élaborées avec un manuel sur les chaînes d’approvisionnement des TECP. La valeur de greenGain a été assurée grâce la communication avec le grand public et les communautés industrielles, scientifiques et politiques.

Par conséquent, greenGain aidera les acteurs privés et publics ainsi que les parties prenantes à développer des projets pilotes d’énergie. Les résultats sont présentés dans une base de données de bonnes pratiques sur les chaînes d’approvisionnement catégorisées, détaillant les technologies, les voies d’utilisation et les données économiques.

Le projet contribue également à la réduction des émissions de gaz à effet de serre grâce à l’utilisation de biocarburants à base de TECP et à la promotion de la conversion directe d’énergie de la biomasse issue des TECP. «Une partie de l’énergie issue de l’exploitation des TECP sera utilisée au niveau local pour le chauffage des bâtiments municipaux, soit directement, soit en utilisant la chaleur des usines de traitement», affirme Piedra-Garcia.

Enfin, l’utilisation durable des ressources renouvelables sous la forme de TECP contribuera à la protection de la biodiversité, en maintenant les caractéristiques naturelles du paysage, telles que les haies et les zones humides.

Mots-clés

greenGain, biomasse, conservation, paysage, énergie renouvelable, biocarburants, bioénergie