Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

Q4HEALTH — Résultat en bref

Project ID: 688624
Financé au titre de: H2020-EU.2.1.1.
Pays: Irlande
Domaine: Santé, Technologie de l'information et de la communication

Utiliser la visioconférence pour amener le médecin au patient en cas d’urgence

Une initiative européenne a testé un appareil vidéo portable qui peut aider les professionnels de la santé à diagnostiquer à distance les situations d’urgence. Cela aidera les premiers intervenants à sauver des vies et participera à la réduction des coûts hospitaliers.
Utiliser la visioconférence pour amener le médecin au patient en cas d’urgence
Le système de soins de santé de l’UE est miné par le vieillissement de la population, les maladies chroniques et l’augmentation des coûts. Un diagnostic rapide en cas d’urgence peut aider à sauver des vies, à réduire les frais et à économiser les ressources.

Le but du projet financé par l’UE Q4HEALTH était de fournir «une diffusion vidéo en temps réel de qualité pour permettre à des médecins d’aider à distance les secouristes à soigner des patients dans des situations d’urgence», précise le coordinateur du projet, Donal Morris. Ils ont testé les aspects d’une solution de transmission vidéo sur le réseau standard de communications mobiles 4G.

Les partenaires du projet ont développé des outils innovateurs, un résultat qui ouvre la voie à d’autres applications au-delà des situations d’urgence. Lors d’une urgence médicale comme une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, il est important d’administrer un traitement rapide. «Il existe une «heure d’or» durant laquelle un traitement rapide est important et où le cerveau ou le tissu cardiaque d’un patient peut être sauvé», explique Morris. «Mais l’ambulance peut mettre un certain temps à arriver et à amener la personne à l’hôpital.»

Six expériences pour surmonter les obstacles

En conduisant six expériences séparées, les chercheurs ont fait face à une variété de défis. Parmi eux, l’incapacité des applications à négocier des accords avec le réseau, les délais dans la transmission vidéo en direct, la planification appropriée des algorithmes sur les nœuds d’accès, la disponibilité du service en intérieur et la communication entre des entités géographiquement corrélées.

Pour obtenir une qualité acceptable de transmission vidéo, ils ont démontré la faisabilité d’une programmation du réseau mobile 4G permettant de le découper ou de le trancher virtuellement. La tranche de réseau ainsi créée inclut toutes les fonctionnalités du réseau conventionnel, des parties structurelles, telles que les antennes, au logiciel de contrôle. Elle est séparée du reste du réseau et garantit la priorité aux communications entre les secouristes et les médecins.

La méthode traditionnelle pour créer une tranche de réseau est de passer un contrat avec un opérateur qui garantit la qualité du service. Cependant, avec cette méthode, les services d’urgence n’ont pas un contrôle total sur le réseau: ils restent tributaires de l’opérateur. Avec la technologie Q4HEALTH, les services d’urgence ont un vrai contrôle sur le trafic de données montant et descendant.

Des vidéos de qualité dans des lieux très fréquentés

«Les professionnels de la santé peuvent réaliser une transmission vidéo indépendamment du trafic moyen de données mobiles de la zone géographique», développe Morris. «C’est particulièrement important dans des lieux très fréquentés, comme dans le cas d’une situation d’urgence pendant un concert, dans un stade plein, ou lors d’une attaque terroriste où il serait très difficile en temps normal de diffuser une vidéo de qualité en 4G en utilisant les infrastructures existantes.»

L’appareil mobile utilisé pour trancher le réseau et diffuser les vidéos est BlueEye, une caméra portable professionnelle haute définition installée sur des lunettes de sécurité. Un tel équipement permettrait de prendre des décisions plus éclairées pour trier les patients avant leur arrivée à l’hôpital, les diagnostiquer, les soigner et les surveiller à distance.

Les patients reçoivent un diagnostic et des soins plus rapidement en cas d’urgence, avec, potentiellement, de meilleurs résultats. Les bailleurs de fonds dans le domaine de la santé constatent une meilleure efficacité lorsque les patients sont triés avant l’admission, ainsi qu’une réduction des coûts de transfert et de séjour à l’hôpital si les patients sont stabilisés chez eux.

La prochaine étape après la finalisation du projet sera la commercialisation de la caméra BlueEye. Selon Morris, les secteurs de la sécurité et des services publics et de police seraient d’autres marchés potentiels.

«Nous cherchons actuellement des hôpitaux qui seraient prêts à tester la technologie BlueEye de caméra montée sur des lunettes ainsi que notre logiciel de visionnage et notre logiciel basé sur le cloud» conclut Morris.

Mots-clés

Q4HEALT, urgence, hôpital, patient, médecin, transmission vidéo, 4G, BlueEye, caméra vidéo