Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

CMCG — Résultat en bref

Project ID: 661541
Financé au titre de: H2020-EU.1.3.2.
Pays: Irlande
Domaine: Société

Engagement civique et politique – une nécessité pour la jeunesse urbaine

Les jeunes défavorisés des villes sont souvent marginalisés. Les impliquer plutôt que les traiter comme des menaces potentielles peut aider à éviter les conséquences négatives de leurs situations pour leur propre bénéfice et celui de leurs communautés.
Engagement civique et politique –  une nécessité pour la jeunesse urbaine
La recherche et les résultats du projet financé par l’UE CMCG soutiennent une vie civique et politique plus constructive, en particulier pour les jeunes marginalisés. «Cette étude fournit un cadre et un ensemble de données à partir desquels d’autres études européennes et mondiales peuvent être développées», note le professeur Caroline McGregor, coordinatrice du projet.

Dans cette étude menée à Belfast, à Dublin et à Londres, CMCG a exploré les idées et les principes fondamentaux de la promotion de l’engagement civique et politique des jeunes. L’équipe a effectué des examens de politiques, des consultations avec les parties prenantes et un inventaire des organisations au service des jeunes dans chacune des trois villes. Ils ont mené au total 66 entretiens d’informateurs clés avec des décideurs, des fonctionnaires et des praticiens travaillant en tant que jeunes militants ou volontaires dans des organisations de jeunesse. Un dernier volet de recherche a porté sur 28 groupes de discussion composés de jeunes de 14 à 25 ans dans les trois villes.

Les faits

La recherche met en évidence la gamme de thèmes à prendre en compte en ce qui concerne l’engagement des jeunes, ainsi que l’éventail connexe des problèmes communs à travers le monde. Les travaux du projet ont révélé diverses divergences entre les politiques et les pratiques, mais ont également montré comment les cadres politiques aux niveaux national et supranational se reflétaient dans la pratique sur le terrain et progressaient. Ils ont mis en lumière de nombreux exemples d’excellentes pratiques d’engagement des jeunes pouvant éclairer les développements connexes.

«La recherche a démontré à quel point le contexte influence le potentiel et les obstacles à l’engagement civique et politique des jeunes marginalisés», déclare le professeur. En outre, les résultats de CMCG mettent en évidence la meilleure façon d’offrir différentes interventions. Celles-ci tiennent compte des diverses situations sociales, économiques et politiques des jeunes, notamment en ce qui concerne les contextes urbains en rapide évolution.

Les principales implications du travail de CMCG sont liées à la manière dont les politiques et les pratiques sont développées en relation avec l’engagement des jeunes en milieu urbain. Comme le dit le professeur McGregor, «le développement le plus important du projet a été de produire des rapports de politique et de recherche détaillés pour éclairer la politique de la pratique et les recherches futures.» Ceux-ci sont disponibles à l’adresse page web du projet sur le site web de l’Université nationale d’Irlande, Galway – l’institution de coordination du projet.

Maintenant, la voie à suivre est définie

Les recommandations de politique couvrent quatre domaines principaux, le premier ayant trait à l’élargissement du travail de sensibilisation. Par exemple, davantage de soutien est nécessaire pour les animateurs de jeunesse dans les espaces informels où se trouvent des jeunes vulnérables et marginalisés.

En outre, le professeur McGregor souligne la nécessité de normaliser la participation et l’engagement des jeunes. «Nous pensons qu’il est nécessaire de revoir et de réorienter en profondeur l’éducation à la citoyenneté dans les écoles, d’accroître le soutien au travail des organisations communautaires et des organisations de jeunesse et d’élargir la collaboration entre les écoles et les organisations de jeunesse et bénévoles.»

Des mesures doivent également être prises pour mieux aligner l’idéologie et la pratique entre les différentes stratégies et contextes (par exemple dans l’éducation), ainsi qu’entre les services et les actions sociales ciblant l’engagement civique (par exemple les clubs de jeunes).

Enfin, il est nécessaire de s’attaquer aux inégalités structurelles qui constituent un obstacle à l’engagement des jeunes, y compris des pratiques discriminatoires devenues quotidiennes. Les actions recommandées comprennent une répartition équitable des ressources, l’accès à une éducation de qualité et des possibilités de mobilité sociale et économique.

Un avenir meilleur pour les jeunes d’aujourd’hui

Des informations supplémentaires sur les travaux et les résultats du projet sont présentées dans deux rapports du Centre de recherche sur l’enfance et la famille de l’UNESCO. Ceux-ci sont disponibles sur le site web du projet, tout comme la «note de synthèse de l’UNESCO sur l’engagement civique des jeunes».

Les résultats du projet seront diffusés et exploités dans un large éventail d’activités, ce qui permettra une large présence physique et en ligne, ainsi qu’un impact maximal dans les communautés concernées.

L’engagement dans le projet lui-même a contribué au développement professionnel du professeur Robert Chaskin, chercheur principal de CMCG et boursier, qui, au cours de son cursus, a été nommé titulaire de la chaire UNESCO d’urbanisme inclusif à l’Université de Chicago. Cela soutiendra et assurera la poursuite de la recherche et de l’impact dans le domaine des études sur la jeunesse urbaine et des réformes critiques de la politique de la jeunesse.

Mots-clés

CMCG, engagement des jeunes, engagement civique et politique, jeunes marginalisés, éducation à la citoyenneté