Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

ELSi — Résultat en bref

Project ID: 701104
Financé au titre de: H2020-EU.2.
H2020-EU.3.
Pays: Allemagne
Domaine: Technologies industrielles, Énergie, Changement climatique et Environnement

Installation de pointe pour le recyclage des panneaux solaires

La société d’ingénierie allemande Geltz Umwelt-Technologie a développé avec succès une usine de recyclage avancée pour les panneaux solaires obsolètes ou vieillissants.
Installation de pointe pour le recyclage des panneaux solaires
À mesure que les ventes d’énergie solaire augmentent, un problème imminent est souvent négligé: éliminer les déchets de panneaux solaires obsolètes ou détruits. La mise au rebut des panneaux solaires devrait connaître un essor au début des années 2030, compte tenu de la durée de vie des systèmes d’énergie solaire installés vers le millénaire.

Pour résoudre ce problème avant cette grande vague d’élimination, l’UE a financé le projet ELSi. Forte de ses compétences dans la fabrication d’installations et le traitement des eaux usées, y compris le recyclage, la société Geltz Umwelt-Technologie a construit une installation de test et de traitement dans une grande entreprise d’élimination afin de récupérer des matériaux réutilisables à partir de modules solaires.

Récupération des matériaux précieux

Jusqu’à présent, la gestion des déchets s’est limitée au recyclage des cadres en aluminium et des verres de protection des modules. «Les couches des modules solaires sont liées entre elles avec des polymères qui rendent la séparation mécanique et le traitement des composants des modules solaires quasiment impossibles», explique Fabian Geltz, assistant de gestion.

La recherche de solutions pour éviter de jeter des composants précieux dans les décharges était au cœur de la mission d’ELSi. «Jusqu’à présent, il n’existait aucune solution technique pour recycler et séparer les matériaux précieux des déchets mélangés. L’étape critique du processus de recyclage est donc la destruction des couches de polymère», ajoute M. Geltz.

ELSi a proposé une solution innovante pour résoudre ce problème majeur. Grâce à un procédé de pyrolyse économe en énergie, les partenaires du projet ont réussi à dissoudre les couches de polymère indésirables et à détacher facilement le verre dans les panneaux. Ce nouveau procédé avancé leur a permis de séparer et de récupérer avec succès l’aluminium, le verre, l’argent, le cuivre, l’étain et le silicium sous leur forme pure. «Grâce à la récupération réussie des matériaux et des composants, le module solaire inutilisable peut devenir une source précieuse de matières premières pour l’avenir», note M. Geltz.

Au cours du processus d’isolement et de classification des matériaux, les matériaux fins ont été séparés par des tamis et des séparateurs à air. Pour traiter les gaz d’échappement du processus mécanique, les partenaires du projet ont utilisé un système de post-combustion thermique et un système de trempe avec un épurateur de gaz.

Usine pilote industrielle

Après de nombreuses opérations de test visant à optimiser les paramètres du processus, la nouvelle usine pilote industrielle pourrait traiter jusqu’à 50 000 modules solaires par an. À l’analyse, les partenaires du projet ont conclu qu’ils avaient atteint leurs objectifs de conception. En d’autres termes, un cycle du processus de pyrolyse devrait traiter environ une tonne métrique de déchets de modules solaires. Les méthodes de récupération du projet devraient générer plus de 95 % de matériaux recyclés.

Les nouvelles technologies de recyclage d’ELSi devraient améliorer la viabilité économique des industries impliquées dans le recyclage et la consommation de matières premières. Cela devrait à son tour renforcer la position de l’Europe sur le marché mondial du recyclage.

Mots-clés

ELSi, recyclage, module solaire, panneau solaire, déchets, usine de recyclage, pyrolyse