Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

MOBNET — Résultat en bref

Project ID: 687338
Financé au titre de: H2020-EU.2.1.6.
Pays: Espagne
Domaine: Société, Économie numérique

Un drone de recherche et de sauvetage

Si les chiens sont capables de localiser les survivants enterrés sous les décombres, les solutions technologiques se sont avérées relativement infructueuses jusqu’à présent.
Un drone de recherche et de sauvetage
Suite à des catastrophes telles que des tremblements de terre ou des explosions de bombes, les survivants se retrouvent souvent enterrés sous les décombres. Les solutions technologiques destinées à trouver les victimes ont rencontré un succès limité.

Les systèmes de recherche vidéo peuvent trouver des survivants s’ils ne sont pas recouverts. Les radars pénétrant dans le sol sont capables de localiser les victimes enterrées à moins de 50 cm. Des types de radar plus puissants pénètrent plus profondément sous la surface, mais ces systèmes sont coûteux et trop lourds pour une utilisation sur le terrain.

Les signaux des mobiles

Le consortium MOBNET, financé par l’UE, a développé et testé un nouveau prototype de système de recherche et de sauvetage. Il s’agit d’une charge utile électronique de 5 kg, actuellement montée sur un drone et également susceptible d’être montée sur des hélicoptères. Cette charge utile détecte et localise les signaux des téléphones mobiles.

Le concept repose sur le fait que presque tout le monde en Europe se déplace avec un téléphone portable. Ces appareils sont assez résistants, en particulier quand ils sont protégés par des étuis modernes, et sont susceptibles de continuer à transmettre une onde porteuse malgré le fait qu’ils soient enterrés.

Afin de minimiser les besoins en énergie des appareils mobiles, les réseaux sont divisés en cellules, chacune étant dotée d’une puissante station de transmission de base (BTS). Lorsque les téléphones se déplacent entre les cellules, les réseaux utilisent des paramètres de positionnement simples, notamment la force des signaux et le moment où ils sont reçus, pour localiser les appareils par rapport à des cellules particulières.

La localisation de téléphones enterrés est beaucoup plus compliquée. «Le comportement des ondes électromagnétiques constitue l’un des principaux problèmes rencontrés lors de la localisation des téléphones cellulaires dans les gravats», déclare Luis Ramírez, chef de projet et directeur des technologies chez Orbital Critical Systems. «Les signaux sont faibles et les échos donnent une mauvaise position.»

Des algorithmes avancés

Les nouveaux algorithmes de MOBNET trient les signaux. La charge utile émule une BTS. Tout en survolant le site de la catastrophe, elle essaie de se connecter avec les téléphones mobiles. Les algorithmes du projet utilisent les mêmes paramètres qu’une BTS classique pour calculer la distance entre le drone et le téléphone, de manière beaucoup plus précise. Le système communique avec les systèmes européens de navigation par satellite pour fournir une localisation physique avec une précision de l’ordre de quelques centimètres.

Chercher et trouver

L’équipe de recherche s’attend à ce que, en cas de catastrophe, les sauveteurs établissent rapidement une station de base afin de coordonner les opérations de recherche. Le drone pourrait décoller moins de cinq minutes plus tard. Il faudrait qu’il survole la zone affectée en suivant un circuit particulier pour permettre à l’algorithme de produire ses meilleurs résultats. Lorsque la charge utile détecte un appareil mobile, la position calculée est envoyée à la station de base. Il pourrait s’agir d’un ordinateur portable ou une tablette utilisant le logiciel du projet pour la station au sol, qui cartographie la position des mobiles détectés en temps réel. «Au cours des 10 premières minutes de vol, si un téléphone portable se trouve dans la zone de couverture, il sera détecté», ajoute Ramírez.

Le développement des composants physiques et des algorithmes entrepris dans le cadre du projet a été couronné de succès. Les essais se sont également avérés prometteurs, même dans les conditions les plus difficiles rencontrées en été et en hiver. Le prototype a fait la démonstration de ses fonctionnalités de base.

Les projets ultérieurs impliqueront le développement d’un produit commercial à partir du prototype. Cette étape permettra d’affiner les performances et d’ajouter de nouvelles fonctionnalités, dont certaines pourraient avoir des applications allant au-delà de l’objectif initial de recherche et de sauvetage. Le système MOBNET fera passer les possibilités de localisation des personnes en difficulté à un autre niveau.

Mots-clés

MOBNET, drone, téléphone portable, algorithmes, recherche, sauvetage, EGNSS