Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

AURORA — Résultat en bref

Project ID: 699340
Financé au titre de: H2020-EU.3.4.7.1
Pays: Espagne
Domaine: Technologies industrielles, Transports et Mobilité, Économie numérique

De nouveaux indicateurs renforcent l’efficacité de la trajectoire de vol pour les usagers de l’espace aérien

Conformément aux objectifs du projet de recherche sur la gestion du trafic aérien dans le ciel unique européen, il est nécessaire de disposer de meilleurs indicateurs de performance du trafic aérien. Une initiative de l’UE a proposé des métriques pour évaluer l’efficacité opérationnelle du système européen de gestion du trafic aérien (ATM).
De nouveaux indicateurs renforcent l’efficacité de la trajectoire de vol pour les usagers de l’espace aérien
L’efficacité horizontale du vol, l’indicateur de performance standard actuel, mesure la distance horizontale excédentaire en route par rapport à la distance géodésique. Cette vision de l’efficacité est très limitée, car elle ne prend pas en compte d’autres sources d’inefficacité, à savoir les conditions météorologiques et le profil vertical du vol. De plus, elle ne traite pas des aspects clés des stratégies commerciales des usagers de l’espace aérien, tels que la consommation de carburant et les coûts.

Le projet AURORA a permis de combler les lacunes des indicateurs actuels d’efficacité des vols afin d’évaluer les performances du système européen d’ATM. «Il a étudié de nouveaux indicateurs d’efficacité qui tiennent compte de la consommation de carburant, du respect des délais, des redevances de route et de la rentabilité globale des vols», explique le coordinateur Pablo Sánchez-Escalonilla. Le projet a été financé dans le cadre de l’entreprise commune SESAR, un partenariat public-privé mis en place pour moderniser le système européen d’ATM.

Dans un premier temps, les travaux ont porté sur l’évaluation des indicateurs de performance existants pour mesurer l’efficacité des vols. Sur cette base, une analyse des écarts a été effectuée. AURORA a alors été en mesure de proposer de nouveaux paramètres pour évaluer l’efficacité opérationnelle du système ATM et mesurer à quel point ses inefficacités sont réparties de manière équitable entre les différents usagers de l’espace aérien.

De nouveaux indicateurs permettent de mieux déterminer les inefficacités

AURORA a démontré que l’inefficacité des vols en matière de coûts ne correspond pas nécessairement à l’inefficacité en termes de différences horizontales. Les expériences ont montré que les indicateurs développés peuvent mieux saisir les différentes sources d’inefficacité des vols que l’indicateur d’efficacité horizontale du vol. Lors de la quantification de l’efficacité d’un vol, l’équipe de projet a identifié les profils verticaux et de vitesse ainsi que l’impact des conditions météorologiques comme facteurs à prendre en compte. Les résultats ont révélé que la moitié des inefficacités actuelles en termes de coûts résultent de contraintes dans la conception des itinéraires.

Le projet a également proposé des indicateurs supplémentaires pour mesurer la répartition équitable des inefficacités du système entre les usagers de l’espace aérien. Ces indicateurs peuvent quantifier les différences entre les inefficacités rencontrées par les usagers de l’espace aérien dans une zone donnée.

Sánchez-Escalonilla note la différence essentielle entre ces nouveaux indicateurs d’efficacité et l’indicateur d’efficacité horizontale établi: «Leur calcul nécessite la génération de trajectoires privilégiées par l’usager, telles que des trajectoires optimales de carburant et de coût qui tiennent compte de l’effet des conditions météorologiques, et AURORA les a calculées sans exiger d’informations confidentielles de la part des usagers de l’espace aérien.»

Suivi en temps réel des indicateurs d’efficacité

Enfin, AURORA a élaboré une méthodologie utilisant les méthodes Big Data pour calculer les nouveaux indicateurs d’efficacité en temps réel, qui contribue à démontrer les avantages de la résolution des déséquilibres de trafic à court terme. «Actuellement, les indicateurs d’efficacité des vols ne peuvent être calculés qu’après l’achèvement d’un vol», explique Sánchez-Escalonilla. «En utilisant une technologie de diffusion de données et des données de vol en direct, les nouveaux indicateurs peuvent être calculés en ligne en temps quasi-réel, répondant ainsi aux attentes de performance des usagers de l’espace aérien en termes de latence et de débit.» Dans ce nouveau cadre, les processus de prise de décision en matière d’ATM seront étayés par des indicateurs réels de la performance opérationnelle réelle et des objectifs réalistes réalisables où les usagers de l’espace aérien pourraient jouer un rôle actif.

L’équipe a validé toutes les mesures d’efficacité avancées centrées sur l’utilisateur aux niveaux européen et local en les comparant à l’indicateur d’efficacité de vol horizontal. «Une vision plus complète de l’efficacité de l’espace aérien commence à se former grâce à l’introduction de nouveaux indicateurs, ce qui équilibre mieux les besoins des usagers de l’espace aérien et des prestataires de services de navigation aérienne», conclut Sánchez-Escalonilla. «Les modèles d’affaires des compagnies aériennes et les passagers devraient également en bénéficier, ainsi que l’initiative de recherche sur la gestion du trafic aérien dans le ciel unique européen.»

Mots-clés

AURORA, usager de l’espace aérien, système de gestion du trafic aérien (ATM), efficacité des vols, indicateur d’efficacité des vols