Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

HYFIVE — Résultat en bref

Project ID: 621219
Financé au titre de: FP7-JTI
Pays: Royaume-Uni
Domaine: Transports et Mobilité

Les voitures traditionnelles cèderont bientôt la place aux véhicules à hydrogène

Un projet de l’UE a montré que les véhicules fonctionnant à l’hydrogène suscitent un profond engouement et que la commercialisation des stations de ravitaillement en hydrogène et des véhicules à hydrogène est de plus en plus du domaine du possible.
Les voitures traditionnelles cèderont bientôt la place aux véhicules à hydrogène
Les véhicules fonctionnant à l’hydrogène sont une solution potentielle à une pollution croissante qui, notamment en milieu urbain, présente un risque réel pour la santé. Il ressort des derniers chiffres que plus de 80 % des habitants des zones urbaines où la pollution atmosphérique est surveillée sont exposés à des niveaux de pollution de l’air qui dépassent les limites fixées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Si toutes les régions du monde sont concernées par ce phénomène, ce sont les populations des villes à faible revenu qui sont les plus touchées. À mesure que la qualité de l’air urbain diminue, le risque d’accident vasculaire cérébral, de maladie cardiaque, de cancer du poumon et de maladies respiratoires chroniques et aiguës, dont l’asthme, augmente pour les citadins.

La poursuite de la commercialisation et du déploiement des véhicules électriques à pile à combustible (FCEV) dépend de la mise en service de stations de ravitaillement en hydrogène (HRS). L’adoption plus généralisée des FCEV repose sur le développement du réseau HRS. «Mais, pour garantir la viabilité financière des stations d’hydrogène (et dans une certaine mesure, leur capacité à améliorer les performances), il faudra atteindre un certain taux d’utilisation. La commercialisation d’une mobilité hydrogène en Europe dépendra donc de la disponibilité accrue des FCEV à la vente sur les marchés européens», explique Michael Dolman, consultant principal sénior chez Element Energy, pour le compte du projet HYFIVE soutenu par l’UE.

HYFIVE était un projet européen ambitieux qui a rassemblé 15 partenaires issus des cinq entreprises automobiles mondiales leaders dans la commercialisation de véhicules électriques à pile à combustible: BMW, Daimler, Honda, Hyundai et Toyota. Ensemble, ils ont déployé plus de 150 FCEV.

L’un des objectifs clés de HYFIVE était de valider la performance environnementale des FCEV et de l’infrastructure de ravitaillement, y compris les différentes options d’approvisionnement en hydrogène. L’examen des analyses «well to wheels» de la technologie du projet a permis à l’équipe d’établir une comparaison objective avec les véhicules diesel et à essence conventionnels. «Nos résultats comprennent également une référence environnementale par rapport aux véhicules conventionnels», précise M. Dolman.

Des solutions pratiques à un problème croissant

Plus de 100 véhicules ont été utilisés dans le cluster sud du projet (une région comprenant Bolzano, Innsbruck, Munich et Stuttgart) pendant toute la durée du projet, en utilisant le réseau d’infrastructure hydrogène existant. C’est à HYFIVE que l’on doit la mise en place de la station supplémentaire de ravitaillement en hydrogène à Innsbruck, renforçant ainsi la connexion entre l’Allemagne et l’Autriche.

En outre, deux nouvelles stations ont été installées à Aarhus et à Korsør, au Danemark, portant à dix le nombre de stations HRS du pays et conférant à ce dernier le statut de premier réseau national de stations d’hydrogène au monde. En 2017, ces efforts ont inspiré le gouvernement danois à annoncer la création d’un fonds de 10 millions de couronnes danoises consacré à la croissance des FCEV et des HRS. Enfin, trois nouvelles stations de ravitaillement ont fait leur apparition à Londres, et le gouvernement britannique prévoit d’éliminer progressivement les voitures diesel et à essence d’ici 2040, reconnaissant par-là que l’hydrogène est une solution pour décarboniser les routes et réduire la pollution de l’air.

Mais il ne suffit pas de prouver que la technologie est viable d’un point de vue commercial et pratique sur le terrain. Les politiques doivent être favorables, c’est pourquoi HYFIVE a également joué un rôle dans l’élaboration de celles-ci. Au Royaume-Uni, le projet a contribué à l’intégration de
pompes à hydrogène dans des stations conventionnelles. Il s’agissait notamment d’instaurer une nouvelle relation entre ITM Power et Shell afin d’étendre et de commercialiser le réseau HRS de Londres. Au Danemark, l’exonération fiscale sera étendue aux FCEV jusqu’en 2019, et, en 2017 en Italie, la limite de pression d’alimentation maximale pour l’hydrogène a été portée de 350 bars à 700 bars – la pression adéquate pour les voitures modernes.

«Nous sommes ravis d’annoncer qu’un total de 154 voitures à hydrogène ont été placées chez les clients et contrôlées dans le cadre du projet, avec un kilométrage total de plus de 2 millions de kilomètres», déclare M. Dolman. Le véhicule le plus utilisé dans le cadre du projet a parcouru 67 800 km sur 35 mois, ce qui représente une moyenne de 23 000 km par an. «Au cours de ces quatre années, aucun incident lié à l’hydrogène ou aux piles à combustible impliquant les véhicules ou l’infrastructure n’a été à déplorer, ce qui illustre le haut niveau de sécurité de cette technologie», ajoute-t-il.

Les partenaires du projet HYFIVE, cinq entreprises automobiles mondiales, des fournisseurs de stations de ravitaillement, quelques consultants énergiques et la Greater London Authority ont travaillé en étroite collaboration pour assurer ce succès. Fait remarquable car, en temps normal, ces
organisations internationales seraient concurrentes. «Nous avons tous travaillé ensemble pendant cinq ans, fournissant le plus grand déploiement et la plus grande utilisation de FCEV et de stations de ravitaillement en Europe à ce jour», déclare M. Dolman.

Mots-clés

HYFIVE, stations de ravitaillement en hydrogène, HRS, véhicules électriques à pile à combustible, FCEV, infrastructure de ravitaillement, véhicules fonctionnant à l’hydrogène