Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

PISCES — Résultat en bref

Project ID: 790835
Pays: Royaume-Uni
Domaine: Technologies industrielles, Alimentation et Ressources naturelles, Changement climatique et Environnement

Ouvrir la voie à la pêche durable

Un poisson pêché sur cinq est un «mauvais poisson» étant donné que la plupart des 6,4 millions de navires de pêche commerciaux du monde ne sont pas en mesure de sélectionner les espèces qu’ils attrapent. Ces prises et ces morts accidentelles de créatures marines non ciblées, appelées «prises accessoires», menacent les espèces en danger et les jeunes poissons, et par extension, les stocks halieutiques.
Ouvrir la voie à la pêche durable
Les prises accessoires contribuent au déclin de ces stocks, par conséquent, plus de 63 % des espèces de poissons disparaissent des niveaux de pêche biologiquement durable. Alors que les poissons constituent la principale source de protéines de plus d’un milliard de personnes dans le monde, cette situation compromet gravement la sécurité alimentaire de demain.

Le projet PISCES, financé par l’UE dans le cadre du programme Horizon 2020, a abordé le problème des prises accessoires en mettant au point des unités de diodes électroluminescentes (LED) qui peuvent être attachées aux équipements de pêche commerciale. «Nous avons créé une nouvelle technologie qui permet d’appliquer en toute simplicité les dernières découvertes effectuées dans les sciences halieutiques», déclare Dan Watson, coordinateur du projet et PDG de SafetyNet Technologies.

La contribution de la science

Les chercheurs ont exploité la réaction des poissons à la lumière pour aider les équipages des bateaux de pêche à les guider hors de leurs filets, évitant ou diminuant ainsi les prises accessoires. «Vous pouvez régler la luminosité des unités LED pour attirer ou repousser une espèce donnée de poisson, ce qui permet aux pêcheurs d’établir une “logique” dans leurs filets», explique M. Watson.

Au cours des essais en mer, PISCES a attaché ses LED spécialement conçues à différentes parties de plusieurs équipements de pêche et a noté où ils sont les plus efficaces pour guider les poissons à l’intérieur ou à l’extérieur du filet. Des tests ont été menés en coopération avec les partenaires industriels et scientifiques afin de s’assurer que les résultats reposent sur des situations de la vie réelle et des faits scientifiques. Après avoir validé un prototype lors d’essais sur site dans la mer du Nord, le Centre for Environment, Fisheries and Aquaculture Science du gouvernement britannique a procédé à une vérification indépendante et a constaté une réduction de 60 % des prises accessoires.

La pêche pour la réussite

Les plus grands défis rencontrés par PISCES concernaient l’accès aux équipages de navires de pêche et aux parties prenantes de la chaîne d’approvisionnement en raison de la grande diversité de l’industrie et des pratiques de travail exigeantes, en particulier les délais. Selon M. Watson: «L’équipe d’enquête a surmonté ces obstacles en recourant aux réseaux sociaux, aux outils de conversation en ligne et en menant simplement des entretiens sur les sites de pêche afin d’obtenir autant d’avis que possible des parties prenantes.»

En outre, l’accès à des données halieutiques précises et fiables (administratives et financières) s’est également avéré difficile. «Alors qu’il était possible de connaître la taille des flottes de pêche mondiale et nationale, il était souvent difficile de trouver des informations plus précises permettant d’identifier les tendances communes des pratiques de pêche, en dehors des entretiens et des spéculations», remarque M. Watson. «Cependant, nos discussions avec les parties prenantes ont finalement porté leurs fruits: de nombreux participants ont partagé leurs propres ensembles de données avec l’équipe ou ils ont indiqué comment rendre les sources de données plus larges et plus fiables.»

«Actuellement, le problème des prises accessoires nous coûte environ un milliard de dollars dans le monde chaque année et constitue une menace sérieuse pour la sécurité alimentaire. En coopération avec les pêcheurs locaux, PISCES est parvenu à résoudre de vrais problèmes, en mettant en place des lignes de communication efficaces avec les parties prenantes pour trouver une solution aux prises accessoires et contribuer à garantir l’avenir de la pêche et de l’industrie halieutique. Le projet profitera à la société en exploitant le poisson de manière plus durable, ce qui permettra aux océans de continuer à fournir de la nourriture à une population humaine croissante», conclut Watson. De plus, la commercialisation de cette technologie devrait générer plus d’emplois tout en augmentant les revenus.

Mots-clés

PISCES, poissons, pêche, prises accessoires, diode électroluminescente (LED)