Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

PROBIOTEARS — Résultat en bref

Project ID: 781080
Pays: Espagne
Domaine: Santé, Recherche fondamentale

Des probiotiques pour le soin des yeux

Provocant rougeurs, démangeaisons et douleurs, il peut s’avérer difficile de se débarrasser de la conjonctivite. Des chercheurs de l’UE ont évalué les possibilités de commercialisation de probiotiques élaborés spécialement pour les soins oculaires.
Des probiotiques pour le soin des yeux
La conjonctivite constitue un problème de santé majeur qui concerne plus de 1 100 millions de personnes dans le monde. L’inflammation du tissu qui recouvre la paupière peut être provoquée par une infection bactérienne, virale ou par des allergies. Actuellement, le traitement contre la conjonctivite allergique et bactérienne consiste en antibiotiques sous forme de gouttes et de pommades ophtalmiques. Ce traitement peut favoriser des modifications dans le microbiote de l’œil, auparavant sain, et contribuer à augmenter la résistance des souches pathogènes. D’autres traitements comme les anti-inflammatoires et les antihistaminiques ont également des effets secondaires indésirables, comme l’augmentation de la pression intraoculaire ou des complications cornéennes.

Comme alternative au gaspillage habituel d’antibiotiques, AB BIOTICS SA a développé une solution innovante fondée sur l’utilisation de probiotiques. Les effets des souches probiotiques sélectionnées ont été validés par des tests fonctionnels in vitro et in vivo, et leur sécurité concernant l’application oculaire a également été évaluée par des essais de toxicité sur des modèles animaux. Les souches permettent un rétablissement stable et rapide du microbiote de l’œil sain, offre des effets anti-inflammatoires et antihistaminiques plus rapides et sont antagonistes de pathogènes sans risques de résistance, le tout évitant l’utilisation d’antibiotiques.

Probiotiques pour le microbiome oculaire

L’objectif principal du projet PROBIOTEARS, financé par l’UE, était d’évaluer les possibilités de commercialisation concernant l’extension de l’application des technologies de modulation du microbiome dans le domaine de l’ophtalmologie et des soins oculaires. Pendant l’étude de marché, l’équipe de PROBIOTEARS s’est entretenue avec les principales parties prenantes et a recueilli des avis sur l’utilisation de probiotiques dans le domaine des soins oculaires. Les chercheurs ont également utilisé ces informations pour élaborer les lignes directrices pour les prochains étapes de développement du projet.


«Nous l’avons considéré comme un pas initial dans le cadre d’un effort plus large», souligne le Dr Jordi Espadaler, coordinateur du projet. «Nous voulions mesurer si le marché des soins oculaires (praticiens, pharmaciens et patients) accepterait un tel concept. De plus, nous avions besoin de savoir ce que les parties prenantes exigeraient de cette technologie pour être attrayante d’un point de vue médical et commercial».

«Manque de vision» dans le champ de l’ophtalmologie

Les études sur les populations bactériennes de la conjonctive et leur rôle dans l’homéostasie et la santé des tissus oculaires font partie d’un domaine de la recherche relativement récent. «Le principal problème consistait à identifier des praticiens ayant des connaissances sur la microbiologie et sur le rôle du microbiote dans leur spécialité (l’ophtalmologie)», explique le Dr Espadaler.

PROBIOTEARS a résolu ce problème par des sessions de formations dispensées par des microbiologistes pour des ophtalmologues. Le succès de l’initiative se constate par la génération d’un plus grand intérêt dans ce domaine parmi les principaux leaders d’opinion recrutés.

Vision de l’avenir pour les probiotiques dans les soins de santé oculaire

L’équipe du projet termine actuellement la stratégie d’accès au marché et la formulation du premier produit fini. «Une fois que nous aurons suffisamment de données préliminaires sur la stabilité, nous souhaitons mener une étude pilote mécanique ouverte avec la formule finie du produit avant de mener un essai contrôlé et randomisé à plus grande échelle», explique le Dr Espadaler. La prochaine étape envisagée consiste à décider quelle est la meilleure approche commerciale, en parallèle à la conduite d’essais cliniques.

Le Dr Espadaler conçoit l’utilisation des probiotiques dans le cadre de la santé oculaire générale aussi bien que dans celui du traitement de maladies comme la conjonctivite. «Nous n’envisageons pas ce projet comme le développement d’un seul produit, mais comme un point de départ pour une application plus vaste de la modulation du microbiote dans les soins oculaires».

Mots-clés

PROBIOTEARS, œil, probiotiques, conjonctivite, microbiome