Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

FOODEV — Résultat en bref

Project ID: 707763
Financé au titre de: H2020-EU.1.3.2.
Pays: Suède
Domaine: Alimentation et Ressources naturelles

Stratégies pour promouvoir la gastronomie dans toute l’Europe

L’alimentation et la gastronomie sont de plus en plus reconnues comme des éléments d’innovation régionale qui contribuent au développement économique. Afin d’étendre les pratiques durables dans toute l’Europe, le projet FOODEV a identifié des pratiques et ressources clés.
Stratégies pour promouvoir la gastronomie dans toute l’Europe
Compte tenu de la nature multifonctionnelle des aliments, mettre en relation l’alimentation et la gastronomie avec le développement durable nécessite la contribution de nombreuses disciplines. Avec une bourse individuelle Marie Sklodowska-Curie, le projet FOODEV, financé par l’UE, a mis en œuvre une approche interdisciplinaire pour déterminer les conditions qui permettent de tirer profit des caractéristiques locales. «Notre objectif principal était d’identifier des stratégies de développement durable efficaces fondées sur l’alimentation et la gastronomie dans différentes régions européennes», explique le professeur Tommy Andersson, coordinateur du projet.

FOODEV a mené une révision de la littérature multidisciplinaire dans les trois principaux domaines de recherche (agriculture et études rurales, marketing et image de marque d’un endroit, et tourisme gastronomique) pour identifier le cœur du potentiel de l’alimentation et de la gastronomie pour favoriser le développement durable d’un endroit. Les partenaires ont sélectionné et analysé des ressources locales importantes, récurrentes et communes en matière d’alimentation et de gastronomie.

Le projet entendait identifier les ressources et les acteurs soutenant les stratégies de développement de différentes régions et déterminer la façon dont ils étaient liés. Outre réduire la fragmentation dans les domaines de recherche, l’analyse a offert une interprétation, fondée sur les ressources, du potentiel de l’alimentation et de la gastronomie pour le développement durable d’un endroit. De plus, les partenaires de FOODEV ont mené une enquête sur les projets financés par l’UE en réalisant des entretiens approfondis avec les coordinateurs de projets afin d’examiner la durabilité du projet.

Une approche d’étude de cas

FOODEV a étudié le développement communautaire ascendant en Italie par l’analyse de la coopération à long terme entre les parties prenantes locales et les universités. «Cette étude de cas mettait l’accent sur le rôle que les universités pourraient avoir dans le soutien des réseaux de base à plusieurs parties prenantes», souligne la Dre Chiara Rinaldi, chercheuse principale du projet. La persistance des individus et leur capacité à autodiagnostiquer les problèmes, à exercer leur pensée critique et à soutenir les atouts locaux ont été essentielles pour le succès de cette étude de cas spécifique.

En Suède, les partenaires du projet ont étudié la façon dont les organismes de niveau moyen sont en mesure de négocier à un niveau mondial et régional, et parmi différentes parties prenantes qui ont des nécessités et des objectifs divers. Ils ont démontré que la coopération entre individus engagés dans différents organismes était fondamentale pour arriver au développement durable d’un endroit.

En outre, les résultats de FOODEV ont montré que pour garantir le succès stratégique, pour atteindre le caractère distinctif et attractif d’un endroit, les lieux doivent être liés à la culture. Les activités du projet ont garanti une compréhension systématique de nombre de questions et problèmes dans chaque secteur et de la manière dont ils sont liés.

«Le transfert de connaissances est essentiel pour un développement durable; FOODEV envisage un réseau où connaissances, apprentissage et innovation peuvent être partagés», affirme le professeur Andersson. Combler le retard en matière de recherche et d’innovation grâce aux approches de recherche translationnelle et optimiser les contributions des chercheurs amélioreront le développement du secteur alimentaire.

L’analyse de FOODEV à travers la perspective du développement durable local devrait atteindre un public plus large. La cartographie des ressources soutiendra les connaissances des parties prenantes sur les ressources locales disponibles et permettra aux décideurs politiques de formuler des politiques et des approches intégrées pour le développement.

Les résultats du projet seront présentés au cours de la conférence «Tomorrow’s Food Travel (TFT)», qui aura lieu à l’Université de Göteborg en octobre 2018. La recherche sur l’alimentation et la gastronomie pour le développement durable d’un endroit continue avec le nouveau projet «FOODbiz – University and business learning for new employability paths in food and gastronomy», coordonné par l’Université de Macerata en Italie, avec la participation de l’Université de Göteborg en Suède et d’une initiative Erasmus+ de partenariat pour l’enseignement supérieur parmi six pays de l’UE.

Mots-clés

FOODEV, alimentation, gastronomie, ressources, développement d’un endroit