Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

Re.Cri.Re. — Résultat en bref

Project ID: 649436
Financé au titre de: H2020-EU.3.6.
Pays: France
Domaine: Société

Une boîte à outils issue des recherches éclaire les changements d’identité sociale en Europe

Une initiative de l’UE a étudié les dynamiques culturelles qui caractérisent les sociétés et les institutions, ainsi que leurs répercussions. Les analyses obtenues peuvent guider l’élaboration de politiques pour traiter efficacement la crise en Europe.
Une boîte à outils issue des recherches éclaire les changements d’identité sociale en Europe
L’Europe se trouve face à une crise institutionnelle et sociale complexe qui ne peut être surmontée efficacement que si nous arrivons à la comprendre en profondeur. Une crise se caractérise par divers facteurs comme la politisation de l’intégration monétaire et institutionnelle européenne, l’affaiblissement du partenariat entre les pays d’Europe, la xénophobie, la radicalisation et la montée des partis d’extrême droite/populistes.

Le projet Re.Cri.Re., financé par l’UE, visait à «comprendre les dynamiques culturelles à la base des identités sociales qui sont actives dans les sociétés européennes et à élaborer des politiques à partir de ses conséquences», explique Marco Boaria, coordinateur du projet. «Cette action est extrêmement utile, car ces dynamiques atténuent l’impact des politiques, notamment en temps de crise.» Re.Cri.Re. a analysé cette influence et ces répercussions afin de mieux comprendre la manière d’élaborer des politiques ciblées.

En examinant les dynamiques culturelles qui représentent les sociétés et les institutions, ainsi que les forces dynamiques qui influencent les politiques à terme, Re.Cri.Re. a pu recueillir des suggestions pour améliorer l’efficacité des politiques à l’œuvre dans un scénario post-crise. Les partenaires du projet ont examiné les types de changements d’identité sociale qui s’opèrent en Europe pendant une crise. Afin d’élaborer de meilleures politiques au niveau local, national et européen, ils ont analysé différentes cultures des sociétés européennes et l’incidence de la crise socio-économique sur celles-ci.

Directives pour autonomiser l’élaboration de politiques

Avec l’aide des décideurs politiques, des leaders d’opinion et des parties prenantes, les chercheurs ont élaboré et validé des directives générales et spécifiques au contexte pour concevoir des politiques sensibles aux cultures. Les directives offrent un cadre méthodologique et stratégique en mesure de renforcer la capacité d’élaboration de politiques pour faire face à la crise. Selon M. Boaria, ces documents essentiels issus de la recherche peuvent constituer un guide important pour les décideurs politiques afin qu’ils puissent développer des décisions et des actions qui tiennent vraiment compte des contextes, cultures, visions, problèmes et besoins.

Des études ont fourni des preuves relatives à l’impact des univers symboliques sur plusieurs dimensions et phénomènes psychosociaux. Parmi ceux-ci se trouvent la fonction mentale, l’orientation politique et les attitudes envers les étrangers, les institutions et les organismes sociaux.

Crise et changements de l’identité sociale

L’équipe du projet a engendré des connaissances contextualisées et scientifiquement fondées concernant le changement d’identité sociale. Ces changements se manifestent dans les sociétés européennes en raison de la crise.

Même si Re.Cri.Re. s’est achevé au milieu de l’année 2018, l’équipe entend améliorer l’exploitation des résultats au niveau de leur impact sur l’élaboration de politiques, les sociétés et les institutions. À cette fin, elle a développé trois domaines de travail destinés à offrir une continuation aux futures implications stratégiques, politiques et cultures de Re.Cri.Re. Le premier domaine est la création de l’European Institute of Cultural Analysis for Policies (Institut européen de l’analyse culturelle destinée à la politique) qui a pour ambition de devenir un groupe de réflexion et de développer et promouvoir davantage l’approche méthodologique de Re.Cri.Re. Le deuxième implique la présence systématique dans les médias. Le dernier comprend une série d’études menées pour spécifier davantage et valider les directives.

Les citoyens et les décideurs politiques européens ont désormais l’opportunité de mieux comprendre les dynamiques culturelles pour élaborer des politiques en toute connaissance de cause. «L’impact prévu de Re.Cri.Re. est de comprendre la manière de développer des politiques qui sont capables de surpasser la crise socio-économique et de renforcer la résilience des sociétés», conclut M. Boaria. «Il est tout aussi important de renouveler la promotion de l’intégration et de l’identité européenne que de renforcer le sentiment de solidarité dans le domaine public.»

Sergio Salvatore, coordinateur scientifique, ajoute: «Nous avons tous la forte impression que Re.Cri.Re commence à peine à réaliser ces constatations essentielles. La fin du projet marquera plutôt le lancement d’une nouvelle vision politique.»

Mots-clés

Re.Cri.Re., élaboration de politiques, sociétés européennes, identité sociale, dynamique culturelle, crise socio-économique