Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

INNOVATE — Résultat en bref

Project ID: 700893
Financé au titre de: H2020-EU.1.3.2.
Pays: Royaume-Uni
Domaine: Société

Le processus d’innovation dans le secteur du tourisme

Dans le secteur du tourisme, les entrepreneurs qui lancent un processus d’innovation doivent faire face à divers risques et à l’incertitude. Une étude portant sur deux pays a permis de réunir des informations clés sur le parcours suivi par les entrepreneurs du secteur du tourisme lorsqu’ils souhaitent innover.
Le processus d’innovation dans le secteur du tourisme
Les entrepreneurs se trouvent confrontés, entre autres, à des risques opérationnels, financiers, personnels et liés au marché. Le succès ou l’échec dépend largement de la capacité des entrepreneurs à gérer ces risques. Cependant, des facteurs externes en lien avec le produit ou le marché financier peuvent également jouer un rôle important, et c’est sur ces points que les décideurs politiques sont en mesure de faire la différence.

Le projet INNOVATE a examiné les différentes étapes par lesquelles passent les entrepreneurs au cours de leur parcours quand leur objectif est l’innovation. Les conclusions de ces recherches auront des implications significatives pour les praticiens et les décideurs politiques qui s’intéressent aux progrès des innovations et qui souhaitent comprendre et prévenir les échecs.

Risques d’innovation et mesures politiques

Dans la mesure où il s’agissait du premier objectif principal de l’initiative, l’équipe de recherche a commencé par analyser les aspects clés du processus d’innovation en Espagne et au Royaume-Uni. Cela incluait l’étude de facteurs comme les risques, les réseaux et les facilitateurs. L’équipe a également examiné le processus d’innovation mis en œuvre par 57 entrepreneurs des deux pays.

«Une étude de cas longitudinale de la performance de l’activité, y compris sur un échantillon supplémentaire de 16 innovateurs, a permis d’approfondir notre connaissance des dynamiques qui favorisent l’émergence des innovations et leur évolution ultérieure», explique la Dr Isabel Rodriguez, chercheuse titulaire d’une bourse Marie Skłodowska-Curie (MSC) dans le cadre de INNOVATE. Ceci impliquait un examen détaillé de cas d’échecs en matière d’innovation et des causes d’une telle issue. Les conclusions tirées des études de cas ont été discutées avec des décideurs politiques en Espagne, une étape importante dans la mesure où «les gouvernements peuvent avoir une influence sur l’équilibre ou la limitation des risques», note-t-elle.

Cet exercice a permis la coproduction d’un sondage en ligne dont a découlé une discussion sur les mesures politiques et les problématiques potentielles avec un échantillon plus large de 269 innovateurs dans le secteur du tourisme en Espagne et au Royaume-Uni. L’analyse des données ainsi collectées a permis la rédaction d’un ensemble de recommandations politiques synthétisées dans un rapport et établies sur la base des problématiques mises en avant par les participants. Les principales recommandations politiques ont été regroupées en neuf thèmes, chacun lié à des directives émises par les gouvernements et destinés à limiter les risques liés à l’innovation dans le secteur du tourisme.

Impliquer toutes les parties prenantes dans le parcours vers l’innovation

INNOVATE a ensuite diffusé les activités et les conclusions du projet à l’occasion de conférences internationales, de séminaires, de présentations et de réunions de recherche. La titulaire de la bourse MSC a co-organisé deux ateliers en collaboration avec des universitaires, et notamment avec le coordinateur du projet INNOVATE, le professeur et entrepreneur Allan Williams. L’un d’entre eux était un atelier de formation destiné aux chercheurs associés.

Le projet a créé des comptes sur les réseaux sociaux pour communiquer les résultats des recherches, notamment une chaîne YouTube proposant des vidéos des études de cas qui présentaient les leçons titrées des échecs rencontrés et des conseils pour les futurs entrepreneurs. Par ce biais, un webinaire a également été organisé. Les partenaires ont aussi publié une série d’articles, et rédigé des communiqués de presse et une note d’information sur les politiques.

Globalement, «INNOVATE a permis d’accroître nos connaissances sur la manière dont les entrepreneurs comprennent et abordent les risques liés à l’innovation et sur leurs solutions pour limiter ou atténuer ces risques», déclare la Dre Rodriguez. Ce projet représente «la première étude substantielle théorique et empirique sur le secteur du tourisme et sur les processus d’innovation qui le sous-tendent, ainsi que sur les risques qui y sont associés», ajoute-t-elle.

L’utilisation par le projet d’une méthodologie participative pour parvenir à des recommandations politiques a contribué à améliorer le dialogue et l’implication des entrepreneurs et des décideurs politiques dans le domaine de l’innovation touristique. «L’analyse des chemins vers l’innovation empruntés par un total de 73 entrepreneurs (et comprenant à la fois des réussites et des échecs) pendant les deux années couvertes par le projet a permis de mettre en évidence des facteurs critiques de succès ou d’échec», explique la boursière.

Faire progresser le soutien à l’innovation touristique

Les résultats des recherches menées dans le cadre de INNOVATE peuvent aussi s’avérer précieux pour les entrepreneurs eux-mêmes, qu’ils soient déjà actifs ou qu’ils travaillent sur leur projet. Par exemple, les vidéos des études de cas apportent des informations pertinentes sur les étapes et les décisions reconnues comme étant à l’origine d’un échec potentiel, ou qui, pour le moins, compliquent le processus d’innovation. Les universitaires sont également des utilisateurs potentiels des contributions du projet. Ils pourront utiliser ces résultats à la fois dans le cadre de leurs présentations sur l’entrepreneuriat et l’innovation dans le secteur du tourisme et pour sensibiliser les étudiants.

La Dre Rodriguez continuera à travailler sur un sujet spécifique: mieux comprendre les échecs en matière d’innovation dans le secteur du tourisme du point de vue de parties prenantes multiples (entrepreneurs, investisseurs, décideurs politiques, etc.). Cela permettra d’aller plus avant dans la définition d’une base conceptuelle et méthodologique pour ce nouveau sujet, encore peu étudié, qu’est l’innovation dans le secteur touristique.

Mots-clés

INNOVATE, tourisme, processus d’innovation, entrepreneurs dans le secteur touristique, recommandations politiques, innovation dans le secteur touristique, risques d’innovation, échec en matière d’innovation