Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

gmSCAN — Résultat en bref

Project ID: 719180
Pays: Irlande
Domaine: Technologies industrielles

Des systèmes de classement précis des carcasses pour le marché de l’abattage de porcs

Une PME irlandaise est parvenue à tester de manière probante une nouvelle technologie de classification des carcasses de porcs en Espagne et en Pologne. Ce système novateur présente des avantages compétitifs significatifs et devrait bientôt être disponible dans toute l’UE.
Des systèmes de classement précis des carcasses pour le marché de l’abattage de porcs
Dans l’industrie de la viande, tous les cochons ne naissent pas égaux. Obtenir une viande plus ou moins tendre, plus ou moins juteuse et plus ou moins savoureuse dépend fortement de la méthode d’élevage, de l’âge, de l’alimentation et de la gestion des cochons au cours de leur vie, et il semble donc juste de fixer le prix en fonction de ces critères. Ce système s’appelle le classement des carcasses de porcs, et il est essentiel pour garantir la juste rétribution des producteurs.

L’UE a défini un règlement pour que ce classement repose sur le contenu total en viande maigre par rapport au poids. Mais en vérité, les producteurs ne sont pas totalement satisfaits des systèmes de calcul disponibles, et les abattoirs portent un intérêt croissant à la mise en place de méthodes plus précises pour trier les carcasses et les découpes de gros en fonction de leur teneur en viande maigre.

«La plupart des transformateurs de petite et moyenne taille utilisent actuellement des sondes manuelles à réflexion optique pour classifier les carcasses. Ces sondes sont relativement abordables mais ne fournissent aucune information sur la teneur des découpes de gros, en outre elles doivent être manipulées par des opérateurs formés à cet effet», explique Diarmaid Heussaff, directeur général de GM Steel.

Bien sûr, il existe des systèmes de classement commercial automatiques, basés sur la vision ou les technologies ultrasoniques. Les équipements ultrasoniques permettent d’estimer la teneur en viande maigre dans les découpes de gros en scannant l’ensemble de la carcasse en position horizontale, tandis que les systèmes de vision fonctionnent sur des viandes présentées en position verticale pour déterminer leur classement. Mais ces techniques requièrent que les carcasses soient correctement divisées et soigneusement présentées devant les caméras.

Voilà le contexte dans lequel la technologie gmSCAN de GM Steel ne peut que se développer. Elle permet en effet d’obtenir des estimations fiables du pourcentage total de viande maigre et de la composition des découpes de gros avant même que la carcasse soit coupée en deux: «La configuration verticale du scanner facilite l’intégration de l’équipement dans la ligne d’abattage et réduit de manière significative les coûts y afférents, nous la considérons comme une solution compétitive et une alternative aux systèmes automatiques existants», déclare M. Heussaff.

L’induction magnétique est au cœur de cette avancée majeure. Développée en collaboration avec Lenz Instruments, cette méthode est sans contact, donc elle préserve l’intégrité et les caractéristiques physiques de la viande, et consiste à analyser les réponses des tissus gras et maigres quand ils sont soumis à un champ magnétique variable de faible intensité.

La carcasse est passée sous un champ magnétique généré par un banc de bobines d’excitation. Chaque bobine est activée de manière séquentielle et le champ magnétique ainsi généré est détecté par une série de capteurs récepteurs. À une gamme de fréquences donnée, il devient possible de déterminer la teneur en viande maigre d’une carcasse dans la mesure où la viande grasse et les os présentent des propriétés diélectriques différentes de la viande maigre.

Bientôt dans votre pays

Deux gmSCAN ont été testés avec succès au cours du projet, l’un en Espagne et l’autre en Pologne. Bien que l’équipe soit convaincue que l’équipement est prêt à être commercialisé dans toute l’Europe, il doit encore être testé et homologué par chaque autorité réglementaire nationale. GM Steel va donc cibler en premier lieu les marchés espagnols et polonais, pour faire accepter cette technologie par le secteur.

«Nous prévoyons de cibler le marché de l’abattage de porcs dans d’autres pays quand le moment sera opportun. Les méthodes de classement actuelles continueront à être utilisées, notamment dans les usines plus petites, mais le système gmSCAN sera intéressant pour les producteurs de moyenne dimension qui estimaient jusqu’ici que les coûts des systèmes automatiques étaient prohibitifs. Pour les plus gros producteurs, ce dispositif apporte les mêmes informations ou des informations similaires à celles fournies par les systèmes plus onéreux, mais à un coût bien moindre», conclut M. Heussaff.

Mots-clés

gmSCAN, carcasse de porc, viande maigre, classification, induction magnétique, classement des carcasses, industrie de la viande