Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

LABMASTER LUCIA — Résultat en bref

Project ID: 807844
Pays: Finlande
Domaine: Santé

Un élan important pour la technologie portable en matière de diagnostic sanguin

Les tests sanguins sont probablement l’indicateur de santé (bonne ou mauvaise) le plus puissant et ils peuvent également indiquer le traitement nécessaire. Un financement de l’UE a contribué à développer une unité mobile de diagnostic et d’analyse de sang hors laboratoire.
Un élan important pour la technologie portable en matière de diagnostic sanguin
D’une simple lecture des taux d’hémoglobine jusqu’à un nouveau biomarqueur pour le cancer ou l’expression d’un gène particulier, les tests sanguins peuvent déterminer de façon précise l’évolution de la maladie. À ce jour, leur plein potentiel a été entravé par le coût et la lenteur des analyses, en partie dus à l’équipement immobile et de grande taille utilisé pour les diagnostics in vitro (DIV).

Le projet LABMASTER LUCIA a changé radicalement la situation grâce à une technologie de pointe afin de réduire la taille de l’équipement DIV. «Il est difficile de diminuer la taille des dispositifs DIV en raison du problème scientifique posé par le signal de brouillage du milieu des échantillons», explique le Dr Tony Wahlroos, coordinateur du projet et PDG de Labmaster Oy, la société finlandaise qui dirige l’innovation.

Des électrons chauds hydratés au cœur de l’innovation

La méthode brevetée d’électrochimioluminescence cathodique (CECL) de Labmaster augmente la vitesse et la précision du diagnostic. À l’aide d’électrons chauds hydratés qui contournent les liquides du milieu, la technologie CECL résout les problèmes de perturbation du signal. Cette méthode permet la création de dispositifs DIV mobiles et de petite taille pour des diagnostics rapides sur place.

En exploitant la méthode CECL, Labmaster a créé Lucia, l’unité de DIV hors laboratoire. «Avec un poids de seulement deux kilogrammes, le dispositif Lucia améliore les méthodes de DIV actuelles qui nécessitent un équipement de laboratoire volumineux et coûteux ou avec une gamme d’essais limitée», souligne le Dr Wahlroos.

Amélioration de la capacité des cartouches Lucia

Le dispositif Lucia est accompagné de cartouches de test avec des anticorps pour identifier une série de maladies. Le Lucia a une gamme d’essais plus large, car il est possible de mener des tests simultanés dans une seule cartouche.

Le projet LABMASTER LUCIA s’est concentré sur le développement d’une cartouche qui mènera des tests pour les maladies inflammatoires générales. Grâce au biomarqueur de la protéine C-réactive, ou CRP, l’équipe a complété et validé une cartouche de test qui constitue un indicateur global d’infection fongique et bactérienne.

«En outre, nous développons un test pour les infections virales générales et, en parallèle, une méthode de diagnostic des maladies vasculaires cardiaques se trouve en cours de réalisation», signale le Dr Wahlroos. Toutes ces innovations devraient être sur le marché dans un délai d’un an, tout comme d’autres tests en cours de développement.

Surmonter les obstacles techniques pour un diagnostic de pointe des tests sanguins

Le projet prendra fin en août 2019 et l’analyseur pour le Lucia est déjà achevé. La plateforme de test multiplex pour le diagnostic cardiaque est toujours en cours et le délai pour les améliorations est prévu pour la fin de l’année 2021. Les obstacles techniques rencontrés pendant la construction du panel de marqueurs cardiaques ont obligé l’équipe à changer un marqueur par un autre.

Le Lucia et les cartouches seront vendus aux hôpitaux et aux cliniques en Europe et en Asie, via des distributeurs du secteur de la technologie médicale. Un des distributeurs asiatiques est garanti et six autres sont ciblés pour la durée du projet LABMASTER LUCIA. Ensuite, la feuille de route poursuit avec les États-Unis en vue d’accroître l’expansion commerciale.

En utilisant le Lucia, le personnel médical peut effectuer des DIV partout et obtenir des résultats précis en cinq minutes à un coût très inférieur à celui des méthodes existantes. Résumant les progrès du développement accomplis à un stade si précoce du projet, le Dr Wahlroos souligne: «Le système que nous développons ici est le résultat d’une très bonne collaboration avec les partenaires. Nous travaillons dans un champ complexe de l’électrochimie et nous pouvons désormais garantir que le système développé connaîtra d’autres améliorations».

Mots-clés

LABMASTER LUCIA, Lucia, diagnostic, DIV, cartouche, sang