Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

TRANSITION ZERO — Résultat en bref

Project ID: 696186
Financé au titre de: H2020-EU.3.3.7.
Pays: Royaume-Uni
Domaine: Énergie

Une rénovation massive, rapide, abordable et sereine pour un bilan énergétique nul des logements sociaux

Un projet financé par l’UE permet le déploiement d’une approche efficace et économiquement viable destinée à faire évoluer des logements complets vers un bilan énergétique nul avec une garantie de performance énergétique.
Une rénovation massive, rapide, abordable et sereine pour un bilan énergétique nul des logements sociaux
Les logements à bilan énergétique nul peuvent contribuer à nous assurer un avenir durable et moins dépendant des combustibles fossiles. Ces structures bien isolées et à faible consommation génèrent suffisamment d’énergie renouvelable pour chauffer la maison, l’approvisionner en eau chaude et alimenter en électricité les appareils ménagers.

Le projet TRANSITION ZERO avait pour objectif de créer les conditions de marché adéquates pour introduire dans toute l’Europe et sur une grande échelle des logements à bilan énergétique nul. Le projet s’est appuyé sur l’approche Energiesprong mise au point aux Pays-Bas et a adapté cette méthodologie efficace aux rénovations en France et au Royaume-Uni, d’abord et en priorité dans le secteur du logement social.

Les approches actuelles en matière de mise en œuvre de mesures d’efficacité énergétique dans les grands projets de rénovation au sein de l’UE ne sont pas conçues pour atteindre les objectifs ambitieux fixés pour 2020. «L’efficacité énergétique ne peut pas être optimisée par des mesures d’isolation sporadiques et par étapes. Une approche globale de la rénovation est nécessaire pour traiter les problèmes fondamentaux associés aux maisons difficiles à chauffer», remarque Ron Van Erck, responsable du programme Transition Zero pour l’Europe.

Energiesprong, qui signifie «saut énergétique», a pour objectif de faire évoluer les mentalités dans le secteur de la rénovation des habitations et de proposer des logements à bilan énergétique nul à l’échelle industrielle. «Une rénovation Energiesprong consiste à fournir un confort abordable toute l’année. Il s’agit d’un processus collaboratif qui implique trois agents de changement: les entrepreneurs, les fournisseurs de logements et les résidents», observe Ron Van Erck. Aux Pays-Bas, la participation des comités de résidents aux débats sur la conception et les achats a permis à ces derniers de tirer pleinement parti des avantages de la rénovation.

Des maisons chaleureuses, confortables et abordables pour la vie

Les premiers projets pilotes de modernisation menés au Royaume-Uni et en France portaient sur 37 logements difficiles à chauffer construits entre 1950 et 1980. «Les performances énergétiques ne sont pas simplement espérées, elles sont contrôlées et garanties. Pour chaque projet pilote, le fournisseur de solutions propose des mesures qui généreront suffisamment d’énergie annuellement pour chauffer le logement, l’approvisionner en eau chaude et alimenter les appareils électroménagers de base», déclare Ron Van Erck.

Mais comme l’a montré l’expérience néerlandaise, les économies d’échelle vont de pair avec un déploiement massif et une préfabrication en série. Par conséquent, les panneaux muraux isolés utilisés pour la rénovation sont fabriqués hors site et mis en place par des grues. «Généralement, les fournisseurs de solutions encapsulent les logements dans une "seconde peau" composée de panneaux isolants fabriqués hors site. Les systèmes de chauffage et d’eau chaude sont intégrés dans un module énergétique incluant les équipements de surveillance et installé à l’extérieur, l‘accès est donc facilité pour la maintenance», explique Ron Van Erck.

L’objectif consistait à terminer la rénovation non intrusive en une ou deux semaines, sans que le résident ait à déménager, avec pour résultat un foyer chaleureux, confortable, abordable, moderne et attrayant. L’approche Energiesprong utilise un contrat de performance énergétique pour garantir l’efficacité des améliorations sur une période de 25 à 40 ans.

Conclure un marché

En 2017, 36 organisations — 9 fournisseurs de logements sociaux, 20 fournisseurs de solutions et 7 organismes facilitateurs — ont signé une charte comprenant une convention collective pour la rénovation de 3 600 logements en France. La modernisation progressive de 225 logements au Royaume-Uni est également prévue. Selon Ron Van Erck: «En généralisant ce déploiement, les travaux peuvent être financés par les revenus et les économies de coûts générés sur toute la durée de vie. Quand les coûts de modernisation seront comparables aux coûts habituels d’entretien, les fournisseurs de logements participeront en plus grand nombre.»

Au départ, la totalité des coûts de rénovation rapporté au nombre de logements était de 75 000 EUR en France, or pour que l’adoption soit massive, l’objectif est de passer à 45 000 EUR. «Les économies d’échelle réalisées grâce à l’assemblage et à l’automatisation hors site permettront de réduire les coûts. Le module énergie de deuxième génération coûtera 35 % moins cher grâce à l’augmentation du nombre de commandes et à une conception plus compacte», conclut Ron Van Erck.

Informations connexes

Mots-clés

TRANSITION ZERO, Energiesprong, rénovation, performance énergétique, logements à bilan énergétique nul