Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

TRISORP — Résultat en bref

Project ID: 724982
Pays: Allemagne
Domaine: Technologies industrielles

Une réfrigération économe en énergie pour les petites entreprises

Un projet financé par l’UE a développé un prototype d’unité de réfrigération permettant de réaliser 70 % d’économie d’énergie primaire et destinée aux petites entreprises.
Une réfrigération économe en énergie pour les petites entreprises
Les objectifs en matière de changement climatique fixés par l’accord de Paris de 2015 ne pourront être atteints que si d’importantes économies d’énergie et d’émissions sont réalisées, non seulement par les grandes installations industrielles, mais aussi par les plus petites. Une nouvelle technologie de réfrigération, ECOiCE, recycle la chaleur résiduelle et permet d’économiser jusqu’à 70 % de l’énergie primaire et des émissions de gaz à effet de serre au cours du processus de refroidissement. Elle est en cours de déploiement dans les PME dans le cadre du projet de l’UE TRISORP.

Le refroidissement par compression utilisé dans une grande variété de processus industriels nécessite une énorme quantité d’énergie électrique. Le prototype TRISORP «est conçu pour les petites et moyennes installations pour lesquelles aucune alternative n’existe aux refroidisseurs à compression énergivores et nocifs pour l’environnement», déclare Günter Bellmann, coordinateur du projet TRISORP de KKS Kälte-Klima-Sachsen GmbH (KKS), fabricant de systèmes de refroidissement à Wermsdorf en Allemagne.

«Nous réalisons des économies d’énergie en adaptant un principe bien connu — le refroidisseur à absorption — à une gamme d’utilisations située entre le réfrigérateur domestique habituel et les grandes installations industrielles», déclare le Dr Bellmann. «Cette technologie peut être utilisée dans les hôtels, les usines de transformation alimentaire, les laiteries et les supermarchés, les utilisations étant très variées».

«Ces importantes économies d’énergie résultent de l’utilisation de la chaleur résiduelle de la cogénération — la centrale de production combinée de chaleur et d’électricité — ou de l’énergie solaire et d’autres sources d’énergie pour refroidir un liquide utilisé comme réfrigérant», explique le Dr Bellmann. «Nous utilisons la chaleur non utilisée qui serait autrement perdue dans la nature».

Concomitamment, les émissions de CO2 sont réduites. «Cela est particulièrement utile lorsqu’il n’y a pas de réseau disponible comme source d’énergie ou lorsque de l’énergie solaire ou du GNL (gaz naturel liquéfié) est utilisé comme combustible», ajoute le Dr Bellmann.

D’une simplicité intelligente

D’autres économies sont réalisées en réduisant le nombre d’étapes du processus de production et en simplifiant la technologie ECOiCE autant que possible pour qu’elle puisse être combinée ou installée ultérieurement sur n’importe quelle centrale de cogénération ou turbine à gaz, explique le Dr Bellmann.

«Pour les prototypes, nous utilisons la "simplicité intelligente", c’est-à-dire que nous utilisons le strict minimum de composants électroniques et mécaniques nécessaires», explique le Dr Bellmann. Le faible nombre de pièces réduit le nombre de défauts susceptibles de survenir. Généralement, un système industriel est développé pour une utilisation générale et intègre ainsi bon nombre de fonctions inutiles. «Nous allons donc rester aussi simples que possible», explique-t-il, ajoutant que cela facilite la combinaison avec les machines existantes dans une usine.

Prototypes développés

Dans le cadre de ce projet, KKS a produit la centrale et mis au point des interfaces pour la cogénération et d’autres périphériques, dont certains avec des fabricants, des partenaires et des sous-traitants de cogénération.

Un prototype de 25 kilowatts a été utilisé avec un distributeur de produits alimentaires dont l’usine se trouve en Allemagne pour remplacer un réfrigérateur à compression. De plus, la technologie a été perfectionnée en modèles d’une capacité de refroidissement de 50 kW et 100 kW. «Le coût d’une centrale de 100 kW correspond à la moitié de quatre centrales de 25 kW», remarque le Dr Bellmann.

Six unités de démonstration ont été installées en Allemagne, notamment dans une entreprise de transformation de viande et plusieurs distributeurs de produits alimentaires, qui l’utilisent pour le refroidissement en entrepôt.

Le financement de l’UE a également permis au projet de trouver des partenaires commerciaux et techniques pour installer et maintenir la technologie à l’étranger, notamment en Espagne et en Autriche. Au Chili, la technologie ECOiCE est en cours de préparation pour une utilisation dans une usine de traitement de viande.

Mots-clés

TRISORP, énergie, CO2, émissions, gaz à effet de serre, réfrigération, PME