Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

AcadHist — Résultat en bref

Project ID: 703798
Financé au titre de: H2020-EU.1.3.2.
Pays: Italie
Domaine: Société

L’édition originale de l’Histoire de l’Académie de Philodème révèle 20 % de contenu en plus

L’Histoire de l’Académie de Philodème est une pièce maîtresse de la littérature philosophique grecque et un jalon de la culture européenne. Les techniques innovantes utilisées dans le cadre du projet AcadHist ont révélé de nouveaux détails intrigants.
L’édition originale de l’Histoire de l’Académie de Philodème révèle 20 % de contenu en plus
L’Histoire de l’Académie, œuvre du philosophe épicurien Philodème, nous est parvenue sur deux rouleaux de papyrus découverts dans les années 1750 dans l’ancienne cité romaine d’Herculanum. Les informations contenues dans les papyrus — référencés PHerc. 1691/1021 et PHerc. 164 — font la lumière sur le développement de l’ancienne Académie de Platon.

La recherche a apporté des améliorations considérables à la dernière édition de cette œuvre. En effet, les techniques pionnières actuelles de lecture des papyrus, ainsi que la mise au point de nouvelles méthodes éditoriales perfectionnées, ont ouvert la voie à une édition révolutionnaire.

Le défi relevé par le projet AcadHist, soutenu par l’UE, a donné naissance à un texte de plus en plus largement adopté par la communauté scientifique. D’ailleurs, les méthodes d’analyses modernes ont permis d’augmenter le contenu de 20 % par rapport à l’édition précédente et de mettre au jour des informations supplémentaires sur les philosophes de l’Académie, d’une importance capitale pour les historiens de philosophie et de littérature anciennes, les philologues et les papyrologues.

Réaliser des analyses pionnières

Quasi toutes les connaissances que nous avons sur l’école de Platon proviennent de l’Histoire de l’Académie de Philodème et d’aucun autre ouvrage ancien, ce qui fait de ces documents une source unique de renseignements sur l’évolution de l’Académie et ses figures de proue telles que Platon, Arcésilas, Carnéade, Philon et Antiochus.

Le Dr Kilian Fleischer, boursier Marie-Curie, explique la raison d’être d’AcadHist: «Si la dernière édition critique de 1991 de Tiziano Dorandi mérite tout notre respect, elle ne pouvait à l’époque tirer parti de la technologie des images multispectrales de papyrus dont nous disposons aujourd’hui et reposait également sur des critères rédactionnels dépassés.»

Le Dr Fleischer a reconstitué l’anatomie originale du rouleau et déplacé certaines colonnes mal disposées, tout en clarifiant la position du fragment PHerc. 1691 par rapport au PHerc. 1021. Il a également comparé ses propres retranscriptions manuscrites aux images multispectrales antérieures et aux images hyperspectrales NIR actuelles fournies par le projet. Cette démarche a abouti à deux retranscriptions distinctes: une retranscription diplomatique, avec appareil papyrologique, et une retranscription littéraire, avec appareil philologique.

La lecture microscopique systématique des manuscrits originaux, la comparaison avec d’anciens dessins de papyrus et des images hyperspectrales NIR, ainsi qu’un système éditorial novateur, ont réservé une surprise de taille en révélant du texte supplémentaire. Comme l’explique le Dr Fleischer: «Nous ne nous attendions pas à une telle augmentation du texte grec reconstruit, ce qui est inhabituel pour un livre en papyrus édité plusieurs fois. L’identification d’un nouveau discours de l’orateur grec Hypéride fut une découverte majeure et palpitante.»

Le projet AcadHist a fait appel à des papyrologues, des philologues classiques et des historiens de la philosophie ancienne de renommée mondiale en vue d’un travail collaboratif de révision. L’équipe a organisé un atelier en septembre de l’année dernière et a rendu disponible une version du texte sur le site web du projet.

Sur la piste de textes anciens perdus

L’analyse des papyrus d’Herculanum a bénéficié d’une technique de diagnostic avancée basée sur des expériences d’imagerie hyperspectrale NIR qui ont amélioré la lisibilité du recto et rendu visible le texte au verso 200 ans après sa première découverte. «Ces techniques seront vraisemblablement appliquées à d’autres papyrus et manuscrits médiévaux et feront intervenir des physiciens, des chimistes et d’autres spécialistes de la récupération de textes anciens perdus», ajoute le Dr Graziano Ranocchia, superviseur du projet.

Soutenu par une bourse de trois ans de la Fondation allemande de la recherche (DFG) à l’Université de Würzburg, le Dr Fleischer finalise actuellement l’édition critique du livre en intégrant le nouveau texte dans une monographie accompagnée d’une introduction complète et de commentaires détaillés.

Mots-clés

AcadHist, papyrus, manuscrit, Philodème, Platon, philosophie, images multispectrales, apographes, philologie