Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

Open4Citizens — Résultat en bref

Project ID: 687818
Financé au titre de: H2020-EU.2.1.1.
Pays: Danemark
Domaine: Société

Les données ouvertes impliquent les citoyens dans la création de nouvelles solutions de service public

Le progrès numérique génère une abondance de données relatives à nos vies publiques et privées. Pourtant, combien savent que ces données sont en grande partie accessibles et utilisables par le public? Open4Citizens associe ces données aux citoyens les mieux à même de les intégrer à des innovations au service du quotidien.
Les données ouvertes impliquent les citoyens dans la création de nouvelles solutions de service public
Les données ouvertes peuvent être définies comme ces données produites en continu par nous ou nos infrastructures environnantes (par exemple, des services Internet ou des capteurs routiers). Étant donné qu’elles n’incluent aucune information personnelle identifiable, la réglementation de l’UE stipule que l’accès à ces données doit être public. Permettant de comprendre de façon factuelle le fonctionnement des environnements urbains et leur évolution dans le temps, les données ouvertes constituent un véritable moteur d’innovation.

Cependant, pour pouvoir tirer profit de cette opportunité, la distance actuelle qui sépare les citoyens de ces sources de données ouvertes doit être réduite.

Le projet Open4Citizens, financé par l’UE, a pour objectif de combler cette distance en offrant aux parties prenantes la possibilité de participer à la conception de solutions basées sur des données ouvertes afin d’améliorer la coopération communautaire et les services publics. Le projet y a œuvré en fondant des espaces (comme l’OpenDataLab) ou en organisant des événements (comme des hackathons), et en inculquant une culture plus large de l’engagement des données ouvertes.

Relier l’offre des données à la demande

Jusqu’à présent, les opportunités concernant les données ouvertes ont surtout été saisies par des sociétés privées pour créer des services innovants et utiles (comme les horaires de train ou les procédures publiques). L’équipe Open4Citizens souhaitait sensibiliser les citoyens aux possibilités offertes par les données ouvertes pour promouvoir une nouvelle génération de services destinés à améliorer le quotidien.

Ce projet a notamment abouti à l’organisation de hackathons, au cours desquels amateurs, spécialistes de start-up, informaticiens et agents administratifs ont collaboré à des tâches collectivement déterminées. Le professeur Nicola Morelli, coordinateur du projet, explique que: «En associant les citoyens, les autorités publiques, les propriétaires de données, les étudiants et autres, nous avons créé les conditions pour relier la demande de données ouvertes à l’offre. Les hackathons ont permis d’identifier ce qui pouvait être fait avec les données et de préciser les moyens de les organiser et de les publier.»

Le professeur Morelli cite un exemple à Milan, où le thème du premier hackathon consistait à accroître la transparence des données sur les travaux de voirie dans la ville. Une application a été développée pour fournir des informations aux propriétaires le long de la ligne de métro, pendant les périodes de travaux publics. Elle a ensuite été intégrée au site Web du métro de Milan.

Open4Citizens s’emploie également à créer une série d’emplacements physiques ou virtuels appelés «OpenDataLabs» dans chacune des cinq villes pilotes (Copenhague, Karlstad, Rotterdam, Milan et Barcelone). Ces derniers fonctionneront comme des plateformes pour les parties prenantes où développer des services innovants basés sur des données ouvertes.

Une culture axée sur le libre-service pour engager les citoyens

Open4Citizens contribue considérablement à l’objectif de l’UE d’accroître la transparence, particulièrement avec la gestion des données publiques. Elles sont généralement sous-utilisées, car les agents de la fonction publique ignorent souvent la valeur des ressources qu’ils gèrent. Les administrations publiques sont en effet souvent invitées à publier leurs données, ce qu’elles font rarement. Comme le professeur Morelli le précise, «Open4Citizens a contribué à expliquer la valeur des données ouvertes, la nécessité de créer les services qu’elles peuvent contribuer à développer, mais aussi à mieux comprendre les formats ou agrégations de données les plus utiles».

L’équipe poursuit actuellement le développement des OpenDataLabs pour qu’ils deviennent plus que des centres d’informations. Ils sont plutôt destinés à être des lieux d’expérimentation et d’incubation actifs, dans le cadre desquels les innovations basées sur des données ouvertes seront associées aux innovations relatives à l’administration publique ou à la recherche.

Mots-clés

Open4Citizens, services publics, applications, cocréation, brainstorming, hackathon, données ouvertes, transparence, citoyens, innovation