CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR
Predictive Maintenance Tool for Non-Intrusive Inspection Systems

Predictive Maintenance Tool for Non-Intrusive Inspection Systems

Français FR

Fini les entretiens aléatoires pour les contrôles de sécurité à rayons X

Les machines à rayons X des contrôles de sécurité ont besoin de maintenance, mais il est très difficile de savoir exactement à quel moment. Une nouvelle avancée évite de s’en remettre aux conjectures.

SÉCURITÉ

© Nikoleta Genova
Les systèmes à rayons X utilisés aux contrôles de sécurité, connus sous le terme technique de systèmes d’inspection non intrusive (NIIS), sont devenus indispensables pour le traitement des bagages et des marchandises par les aéroports, les douanes, et autres utilisateurs finaux. Ces systèmes facilitent la recherche de biens ou de substances illicites dissimulés dans des objets. Ce procédé permet de prévenir de nombreuses formes de criminalité. Ces systèmes fonctionnent bien. Le problème est que la maintenance actuelle s’avère onéreuse, longue et, au mieux inefficace voire souvent inutile. Plus de 90 % des défaillances des équipements sont inopinées, de sorte que la grande partie de l’effort fourni pour la maintenance n’a aucune incidence sur les pannes. En revanche, la maintenance préventive entraîne souvent des dysfonctionnements, alors que 70 % des incidents surviennent peu après l’entretien. Par conséquent, les NIIS subissent jusqu’à 35 % de temps d’arrêt chaque année. Déterminer le moment auquel la maintenance est réellement requise peut s’avérer très difficile. Actuellement, l’état des composants ne peut pas être surveillé durant le fonctionnement. Une maintenance requise mais qui n’est pas effectuée peut entraîner des pannes en cascade, en particulier lorsque des systèmes de refroidissement sont utilisés. En d’autres termes, cette situation entraîne des réparations onéreuses. L’industrie de la sécurité a donc besoin d’une solution pour surveiller de manière continue l’état des principaux composants des NIIS, afin de mettre au point des programmes réalistes de maintenance en évitant de se baser sur des conjectures. Le projet PMT4NIIS, financé par l’UE, a examiné différentes options pour fournir la surveillance et les prédictions nécessaires. Une surveillance continue Le concept du projet implique essentiellement la collecte, l’enregistrement et l’analyse des données fournies par les capteurs présents dans les NIIS. Dans un premier temps, l’équipe a développé de nouveaux capteurs compatibles ainsi que des réseaux de capteurs, qui ont été intégrés dans les machines existantes. Les chercheurs ont utilisé les algorithmes internes au projet pour trouver, dans les données collectées, des modèles prédictifs de maintenance et de panne. Durant la première phase achevée du projet, l’analyse effectuée par l’équipe a permis d’identifier des modèles de maintenance utiles. Elle a confirmé la faisabilité technologique et commerciale du concept. Les développements ne sont pas encore prêts à être commercialisés. Il a été toutefois confirmé que le produit final était en passe de permettre une surveillance continue du NIIS sans inspections régulières ni d’onéreuses interventions de réparation. De nouvelles capacités «Le personnel de la maintenance du NIIS sera en mesure de surveiller la performance du système depuis ses bureaux, d’en comprendre le fonctionnement et de bénéficier d’une assistance intelligente pour la résolution des problèmes», déclare Nikoleta Genova, spécialiste en communication pour Danlex, le seul partenaire du projet. Les fournisseurs de services pourront également coopérer avec Smiths Detection (une entreprise internationale de technologie de contrôle) pour rapidement effectuer les actions de maintenance guidées par les données. Le produit commercial présentera également de nombreux autres avantages par rapport aux systèmes contemporains, notamment en termes de collecte automatique des données, d’interactivité et d’apprentissage heuristique. Les chercheurs progressent en vue de parvenir à la phase de commercialisation, en autres en introduisant le nouveau concept de maintenance ainsi que ses bénéfices sur le marché cible. PMT4NIIS sera proposé aux utilisateurs finaux de NIIS en Bulgarie, en Macédoine et au Kosovo, aux fournisseurs de services NIIS dans le monde ainsi qu’à Smiths Detection. «Nous avons dû relever un défi inattendu», ajoute Madame Genova. «Nous devons nous assurer de la conformité juridique et réglementaire dans chaque marché que nous pénétrons en ce qui concerne la sûreté radiologique, la protection des données, l’octroi de licences, et la propriété intellectuelle.» L’équipe travaille sur ces questions de conformité et a sollicité un financement de l’UE pour une seconde phase du projet. Le nouveau concept permettra de supprimer la maintenance inutile des NIIS et les temps d’arrêt qui en découlent grâce aux prédictions et à la surveillance en temps réel de l’état du NIIS, qui contribuent à des temps de réparation plus rapides. Désormais, la maintenance aura lieu uniquement lorsque les systèmes en auront besoin et, par conséquent, moins de visites s’avèreront nécessaires sur le site du NIIS. Enfin, ce développement se traduira par un fonctionnement moins onéreux et plus efficace des NIIS.

Mots‑clés

PMT4NIIS, NIIS, systèmes d’inspection non intrusive, rayon X, maintenance, surveillance, capteur, algorithme

Informations projet

N° de convention de subvention: 790798

État

Projet clôturé

  • Date de début

    1 Janvier 2018

  • Date de fin

    30 Juin 2018

Financé au titre de:

H2020-EU.3.7.

H2020-EU.2.3.1.

  • Budget total:

    € 71 429

  • Contribution de l’UE

    € 50 000

Coordonné par:

DANLEX EOOD

Ce projet apparaît dans...