CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Dangerous Masculinities: Young Men in Italian Cinema of the 1940s-1960s

Informations projet

N° de convention de subvention: 704227

  • Date de début

    1 Novembre 2016

  • Date de fin

    31 Octobre 2018

Financé au titre de:

H2020-EU.1.3.2.

  • Budget total:

    € 183 454,80

  • Contribution de l’UE

    € 183 454,80

Coordonné par:

UNIVERSITY OF BRISTOL

Français FR

L’impact du cinéma d’après-guerre sur la masculinité des jeunes Italiens

La représentation des sexes dans les médias envoie des messages sur le rôle des hommes et des femmes dans la société. Une recherche financée par l’UE met en évidence l’impact du cinéma sur les notions de masculinité italienne.

Société
© Atomazul, Shutterstock

Young-Italian 2015 a étudié les identités cinématographiques et les souvenirs liés aux jeunes hommes italiens pendant deux décennies, de 1943 à 1963. Menée grâce au soutien du programme de bourses individuelles Marie Skłodowska-Curie, cette recherche a intégré différentes approches issues des études ethnographiques et des études sur le processus de réception à l’analyse textuelle cinématographique. «Le projet a découvert que le cinéma et ses paratextes (magazines, affiches) constituaient la principale institution dans l’articulation de la masculinité des jeunes Italiens, qui visait directement une génération d’après-guerre», explique la professeure Catherine O’Rawe, coordinatrice du projet. Parallèlement au développement de la culture des jeunes dans le pays, ce moyen de communication de masse a aidé les jeunes hommes italiens à construire leurs propres identités en tant que jeunes. Des expériences d’après-guerre L’aspect ethnographique a acquis une place plus importante suivant l’avancement du projet. Le Dr Enrico Biasin, chercheur du projet, a mené des entretiens en face à face et des groupes de discussion avec des hommes italiens âgés, qui souhaitaient raconter des expériences personnelles sur le cinéma d’après-guerre et la manière dont cela a influencé la formation de leur identité. Journaux et cahiers, certains fournis par les participants à l’étude et d’autres par les Archives nationales des journaux d’Italie, ont constitué des sources de données complémentaires. Des réponses écrites à un questionnaire élaboré par le projet ont également fourni d’importants aperçus sur l’étude. Les études se plongeant dans les souvenirs partagés par des personnes âgées peuvent jouer un rôle important au moment de relever les défis cruciaux posés par le vieillissement de la population, la crise des soins pour les personnes âgées et l’augmentation de la démence. «Young-Italian 2015 a des implications significatives pour accroître l’utilisation de pratiques thérapeutiques pour la mémoire dans le cadre des soins de santé effectués en Italie et dans nombreux autres pays européens et non européens», souligne la professeure O’Rawe. Le cinéma peut servir de véhicule puissant pour accéder à la mémoire à long terme, même lorsque la mémoire à court terme est endommagée. De plus, des programmes au Royaume-Uni (au titre du «Creative Dementia Arts Programme»), et dans des pays aussi éloignés que l’Irlande et le Brésil, ont montré le potentiel de projections dans des cinémas communaux pour révéler les souvenirs du passé et générer des sentiments de bien-être positif. Les souvenirs de ce groupe de population font partie d’un patrimoine culturel où le cinéma a joué un rôle significatif dans le façonnement du sens d’appartenance nationale. Ces études apportent une connaissance plus profonde sur le rôle joué par les industries culturelles dans la construction des identités de genre et de leurs récits du passé. Au-delà des universités Le Dr Biasin a diffusé les travaux du projet et les résultats de l’étude lors de conférences et séminaires universitaires tenus en Italie et au Royaume-Uni. «Cependant, le travail de diffusion le plus important a été la présentation du projet à des groupes de personnes âgées issues de différentes branches de l’ Université du troisième âge d’Italie», explique la coordinatrice. «Ce contact avec le public, qui est également objet de la recherche, s’est avéré extrêmement important pour le projet et a garanti que les résultats soient entendus au-delà des réseaux universitaires.» Le troisième âge est considéré comme la période où les individus ont cessé de travailler à temps plein et/ou d’élever leur famille. L’Université du troisième âge a été fondée en 1973 au Royaume-Uni et, à ce jour, elle soutient les personnes âgées dans l’apprentissage tout au long de la vie et le développement de leurs intérêts créatifs, sociaux et éducatifs. Même si Young-Italian 2015 a officiellement pris fin en octobre 2018, le Dr Biasin écrit actuellement une monographie sur le projet. Ce travail, comme l’indique la professeure O’Rawe, «montrera pour la première fois la capacité des récits d’hommes allant au cinéma à identifier les “histoires de vie” personnelles des spectateurs en lien avec les représentations de l’identité masculine».

Mots‑clés

Young-Italian 2015, cinéma, après-guerre, masculinité, soins de santé, personnes âgées, identités cinématographiques, culture des jeunes, formation de l’identité

Informations projet

N° de convention de subvention: 704227

  • Date de début

    1 Novembre 2016

  • Date de fin

    31 Octobre 2018

Financé au titre de:

H2020-EU.1.3.2.

  • Budget total:

    € 183 454,80

  • Contribution de l’UE

    € 183 454,80

Coordonné par:

UNIVERSITY OF BRISTOL

Ce projet apparaît dans...